Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel ? » (Genèse 18:14)

« Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel ? Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque; et Sara aura un fils. » (Genèse 18:14)
Épouse principale d’Abraham, Saraï portait le fardeau de sa stérilité. À l’âge de 90 ans, son nom fut changé en celui de Sara (Princesse). Dieu la bénit et lui dit qu’elle donnerait naissance à un fils, et qu’elle deviendrait la « mère de plusieurs nations » (Genèse 17). Avec lui, elle a quitté Our en Chaldée pour se rendre au pays de Canaan, en passant par Harân.

La promesse de Dieu

`Genèse 18 nous parle du renouvellement de la promesse relative à la naissance d’un fils à Abraham.
Au cours d’une théophanie, Sara fut invitée à préparer des gâteaux pour les visiteurs divins qui se présentaient à Abraham. « Où est Sara, ta femme » ? Demanda-t-on à Abraham dans Genèse 18:9. Remarquez alors la réponse : « Elle est là, sous la tente ». Sara se trouvait à sa place, près d’Abraham, occupée par les tâches de la maison. On n’acquiert rien de bon à errer ça et là. Ceux qui sont à leur place, en accomplissant leur devoir, peuvent s’attendre à recevoir les promesses et le réconfort divins (Luc 2:8).

Rien n’étonne Dieu

Sara entendit la prophétie concernant son fils, et se mit à rire. Sara a pensé que cette révélation était trop belle pour être vraie ; elle rit et son cœur ne fut pas disposé à recevoir cette nouvelle. Nous sommes en général assez réticents à croire les choses que l’on nous annonce et nous avons souvent besoin qu’on insiste pour qu’elles puissent être acceptées.
Un peu plus tard, effrayée, elle nia l’avoir fait après avoir entendu les mots: « Y a-t-il quoi que ce soit de trop extraordinaire pour l’Éternel? » (Genèse 18:14). Dieu est omniscient, omnipotent, et omniprésent. Rien ne nui est impossible et rien ne saurait l’étonner. Quant Jean-Baptiste a envoyé ses disciples pour s’assurer que Jésus était bien le Messie, il lui a répondu : « les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. » (Matthieu 11:5)

L’accomplissement de la promesse

« L’Eternel se souvint de ce qu’il avait dit à Sara, et l’Eternel accomplit pour Sara ce qu’il avait promis. 2Sara devint enceinte, et elle enfanta un fils à Abraham dans sa vieillesse, au temps fixé dont Dieu lui avait parlé. 3Abraham donna le nom d’Isaac au fils qui lui était né, que Sara lui avait enfanté. » (Genèse 21:1-3)

Après vingt-cinq ans d’attente, la foi d’Abraham et Sara est récompensée, et le fils, si longtemps désiré et si souvent promis, naît enfin. Les grâces promises par l’Éternel arrivent véritablement au temps qu’il a prescrit, à savoir, au meilleur moment.
Sara est mentionnée en Esaïe 51:2 comme exemple de la foi en Dieu. Dans le Nouveau Testament, Paul mentionne Abraham et Sara parmi ceux dont la foi a été comptée à justice (Romains 4:19). Il présente Sara comme la mère des enfants de la promesse (Romains 9:9). L’auteur de l’épître aux Hébreux inclut Sara dans la liste des fidèles (Hébreux 11:11). Elle est présentée aussi comme exemple du comportement qu’une femme doit avoir à l’égard de son mari (1 Pierre 3:6).

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter