Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Né sous x

Né sous x

« Cependant, ô Éternel, Tu es Notre Père ; Nous sommes l’argile,
Et c’est Toi qui nous as formés,
Nous sommes tous l’ouvrage de Tes mains. » (Esaïe 64:7)

X s’emploie en algèbre, pour désigner l’inconnu.
En adjectif numéral c’est un nombre indifférent ou à préciser donc inconnu.

X est aussi utilisé pour désigner une personne ou une chose non connue ou pas encore connue. Une entité ou une propriété indéterminée.

X, de la croix de Saint André est utilisé dans le code de route et représente un danger ; il est aussi le signe qui biffe une chose inexacte, annulée.

Nous passerons en ces lignes le X de certains films et lectures qui n’a pas lieu d’être connu et qui représente un danger certain.
Nous voyons en ces définitions les inconnus et les dangers représentés par le X

X ,Enfin, est le nom du chromosome sexuel dont l’homme possède un exemplaire et la femme deux. Ce X dont la science reconnait l’identité par la découverte de l’ADN ne devrait donc pas être un danger ni un inconnu !

Notre titre alors n’a plus lieu d’être…

Malheureusement le [né sous x] n’est pas mort et il vit aussi parfois inopportunément sous un autre patronyme.

Le [né sous x] est une victime quoique peuvent en dire les ‘bien-pensant’ et il apparait qu’il soit, au fond de son être, en quête de son identité.
#D’autant plus que l’anonymat brime la mère elle aussi, il la nie dans son identité la plus profonde de mère. Une mère reste mère, le lien mère/enfant est indestructible, indéfectible.# (Source : openedition.org)

« Voici, les enfants sont un héritage de l’Éternel, Le fruit des entrailles est une récompense.» (Paraphrase Psaumes 127:3) Un héritage : dans ce verset c’est un bien que l’homme n’acquiert pas par son travail mais que l’Eternel accorde.

Le [né sous x] lorsqu’il atteint l’âge de comprendre, retrouve son identité dès lors qu’une famille le prend sous sa tutelle bienveillante. (Source : openedition.org)

Mais ne nous méprenons pas, Le [né sous x] ne représente pas un problème ni un danger pour autrui.

Le danger c’est de se vouloir être [né sous x], d’avoir un Père et de le traiter en inconnu.

Voyons cet autre aspect en élargissant la teneur de notre titre.

En considérant Esaïe 64:8 « Cependant, ô Éternel, Tu es Notre Père », nous nous apercevons que nombreux sont les non-croyants ou non-pratiquants donc orphelins de père, non pas biologique, mais de Père Créateur, Éternel.

L’Etre humain en perte de son Créateur (Père) se pose les questions : D’où-viens je ? Qui suis-je ? Que fais-je sur terre ? Nombreux sont ces gens en recherche d’identité.
Cette séparation d’avec l’Essentiel, La Source, (Créateur Dieu) jette l’Homme (Femme) dans une quête d’entité.
Toutes sortes de philosophie et de mythe religieux, de doctrine et d’idéologie l’accaparent, mais souvent, ne sont que chimères. Les gourous, initiateurs et autres mentors ne sont qu’ersatz…

Rien ni personne ne remplace un Père.

Si seulement l’Humanité toute entière reconnaissait Ce Père (Dieu) qui n’a absolument pas abandonné ses enfants ! Car non, l’Humain n’est pas [né sous x] ou d’un quelconque Hasard mais du seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. »
Si L’Humanité acceptait que la grâce et la paix lui soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ, serait-il alors utopique de penser que les querelles et les guerres cesseraient ! ? (Éphésiens 4:6/ 2 Corinthiens 1:2)

L’Homme a lui-même crée le désenfantement de son Père car nous sommes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ. (Galates 3:26)

Le Chrétien, lui, [né sous x] ou pas, n’est pas orphelin de Père car né de nouveau.

Mais ne nous leurrons pas, les tentations de ‘Père de substitution’ sont nombreuses.
Les idées nouvelles, les ‘amours’ des chatoiements, et même la dévotion aux activités si ce n’est aux dirigeants de l’église (assemblée) peuvent éloigner de la mission de l’Église (Corps) du Christ

« Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! » (1 Corinthiens 10:12)

Petit clin d’œil au [né sous x] : Tu es le fruit de la Création de Dieu « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère. » (Jérémie 1:5) Non le x de [né sous x] ne biffera pas ta vie.

Notre Père qui es aux cieux
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite
Sur la terre et comme au ciel.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter