Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Me voici, envoie-moi – Esaïe 6:8

« J’entendis la voix du Seigneur, disant : Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi. Il dit alors : Va, et dis à ce peuple : Vous entendrez, et vous ne comprendrez point ; Vous verrez, et vous ne saisirez point. Rends insensible le cœur de ce peuple, endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, pour qu’il ne voie point de ses yeux, n’entende point de ses oreilles, ne comprenne point de son cœur, ne se convertisse point et ne soit point guéri. » (Esaïe 6:8-10)
Qui ira pour nous ? Dieu demande des volontaires pour son service. Il recherche des hommes et des femmes sanctifiés et disposés à le servir humblement.
La grandeur de la vision majestueuse dont Esaïe est le témoin n’est pas sans rapport avec la difficulté de la mission qui lui est confiée. La nature de cette vision (la sainteté absolue de l’Eternel) est étroitement liée au message que le prophète va être chargé d’annoncer au peuple. Dieu envoie Ésaïe pour prédire la ruine de Son peuple. Beaucoup entendent la Parole de Dieu, sans toutefois en discerner toute la puissance.
Dès l’acceptation de sa mission par Esaïe, Dieu le prévient, par une déclaration solennelle, que le chemin qu’il doit emprunter sera tout sauf un parcours de santé. Si les perspectives d’avenir ne s’annoncent guère réjouissantes, cependant, au-delà du jugement, il existe pour un reste une authentique espérance de salut. Nous voyons dans ce texte que l’Éternel a préservé une partie du peuple, un dixième qui lui est resté fidèle.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter