Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un pasteur assassiné pour avoir partagé sa foi à 1000 Nord-Coréens

Un transfuge a témoigné sur une vidéo récente publiée par la Voix des Martyrs comment un pasteur installé à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord a partagé la Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ avec au moins 1 000 Nord-Coréens avant d’être assassiné pour sa foi en 2016.

Dès l’année 2003, Hang Chung-Ryeol, un pasteur chinois d’origine coréenne, qui exerçait son ministère dans la ville frontalière de Changbai, figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par les autorités nord-coréenne en raison de son action caritative à caractère religieux.

Malgré les menaces qui pesaient sur lui, il a nourri et abrité des milliers de Nord-Coréens dès 1990, année où il a commencé à servir le Seigneur. Parmi les nombreux Nord-Coréens qui ont été aidés par ce pasteur après avoir fui la Corée du Nord à cause de la famine et pour trouver un emploi, figure Sang-Chul qui a raconté son histoire dans un documentaire édité par la Voix des Martyrs.

Parce qu’il n’avait ni travail ni nourriture dans son village, Sang-Chul a traversé la frontière entre la Corée du Nord et la Chine en passant par la montagne. En chemin, il a cueilli des champignons dans l’espoir de les vendre sur un marché, et c’est là qu’il a rencontré le pasteur Han.

Afin de le soutenir, le pasteur lui a proposé de les vendre sur le marché et de lui donner l’argent correspondant en retour. Bientôt, Sang-Chul remarqua que Han était différent car il ne le trompait pas avec l’argent. Il lui demanda cependant pourquoi un citoyen chinois l’aidait, connaissant le danger de le faire :

« C’est parce que je suis chrétien » a répondu Han.

Cette réponse provoqua de la crainte dans le cœur de Sang-Chul qui avait entendu dire en Corée du Nord que les missionnaires chrétiens étaient très dangereux, comme il l’a expliqué sur la vidéo :

« À l’école primaire, on nous a enseigné que tous les missionnaires étaient des terroristes. Ils nous ont dit qu’un missionnaire serait gentil avec vous au début, mais quand ils vous feront entrer chez eux, ils vous tueront et mangeront votre foie. »

Et puis un jour, Han lui a dit :

« Dieu est réel. Il y a de l’espoir pour tout le monde. »

Sang-Chul se demandait intérieurement pourquoi le missionnaire utilisait le mot ‘Hananim’ qui signifie Dieu.

« Je n’arrivais pas à croire qu’il avait dit ce mot ‘Dieu’. Personne ne dit ce mot », poursuit Sang-chul. « Nous savons que c’est un acte de trahison… et cela peut mener à la venue de soldats dans la nuit. »

Peu à peu, la confiance s’est installée et Sang-chul a demandé une Bible à Han et il a partagé l’évangile avec sa femme et son meilleur ami.

Ils ont tous deux trouvé l’espoir en Jésus avant de recevoir la tragique nouvelle de la mort du pasteur Han poignardé et tué par des hommes nord-coréens qui avaient été missionnés pour l’assassiner.

« Le pasteur Han a donné sa vie, mais il m’a donné de l’espoir, à moi et à beaucoup d’autres Nord-Coréens », a dit Sang-chul. « Et malgré le danger toujours présent, beaucoup d’entre nous continueront à partager le message que Dieu est réel. »

Le chrétien nord-coréen conclut en disant :

« Nous espérons que notre sacrifice, quand le jour viendra, en vaudra la peine, comme ce fut le cas pour le pasteur Han. »

VOM qui a édité cette vidéo pour encourager les croyants du monde entier à participer à la Journée internationale de prière pour l’Eglise persécutée le dimanche 3 novembre, exhorte les chrétiens à « prier pour les chrétiens courageux qui risquent quotidiennement leur vie pour partager l’espérance du Christ en Corée du Nord ».

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter