Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Moyen-Orient : de plus en plus de musulmans se tournent vers Jésus

Dans les pays d’Afrique du Nord, on enseigne aux musulmans que les chrétiens ont trois dieux ou encore que la Bible est truffée d’erreurs textuelles majeures. Pourtant, ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers Jésus…

Samir Abdelnour * (nom changé pour des raisons de sécurité) avait également entendu tout cela il était contrarié que les imams lui interdisent de lire la Bible ou de poser des questions sur le Coran. Assoiffé de trouver des chrétiens dans sa ville, ce jeune musulman d’une vingtaine d’année a commencé à trouver des réponses aux questions qu’il se posait en regardant des programmes de télévision par satellite ou en surfant sur internet.

Sur un site Web, il s’est inscrit pour recevoir une copie de la Bible et une organisation chrétienne autochtone qui le suivait a envoyé un membre de l’équipe le rencontrer.

« Ils se sont rencontrés et notre ouvrier lui a expliqué la vérité de la Bible et de l’islam », a déclaré le directeur du ministère. « Il était si étonné et touché de toute la vérité concernant Jésus qu’il finit par accepter Jésus comme son Seigneur et Sauveur. »

Aujourd’hui, plusieurs facteurs favorisent l’ouverture à l’Evangile. Dans certains pays où les musulmans sont majoritaires, les troubles économiques et politiques et la montée de l’extrémisme ont poussé certains musulmans à s’interroger sur l’islam. A d’autres endroits, les réfugiés musulmans, contraints de fuir leur pays, ont le coeur ouvert pour entendre la Bonne nouvelle du Salut en Jésus-Christ.

Partout, dans des régions extrêmement fermés à l’évangile jusque là, des musulmans se convertissent au christianisme. Des missionnaires autochtones ont par exemple récemment baptisé trois personnes. Dans une autre région, 11 chrétiens nés de nouveau ont été baptisés. Plus à l’est, 32 personnes ont accepté Jésus comme sauveur et Seigneur. A un autre endroit encore, une église de 36 chrétiens a vu 6 nouvelles personnes recevoir Jésus.

« L’objectif du ministère est de former de nouveaux chrétiens et de créer des groupes de louange, de les voir se développer en églises et d’atteindre leurs communautés », a déclaré le directeur à Christian Aid Mission. «En dépit de la persécution, de nombreux baptêmes ont eu lieu dans différentes régions du pays. »

Plus de 103 000 personnes ont vu le film sur Jésus au cours de l’année écoulée et 29 125 personnes ont visité les sites Web du ministère. L’équipe reçoit en moyenne 115 appels téléphoniques de demandeurs chaque mois.

Une équipe du pays d’Abdelnour s’est rendue dans un autre pays de la région, où elle a encouragé une église de 30 personnes. Le directeur a remercié Dieu pour son ministère là-bas.

« Un immigrant qui avait été très touché par les chaînes de télévision chrétiennes est revenu à la foi après avoir rencontré l’équipe », a déclaré le directeur. « Certains ressortissants ont été priés et bénis, et quelques-uns ont été délivrés d’esprits impurs. Louange, gloire et honneur au Seigneur ! »

Le travail des missionnaires autochtones s’effectue dans un paysage de plus en plus sombre. Une étude récente du Pew Research Center a révélé que les niveaux de restrictions religieuses les plus élevées se trouvent dans la région Moyen-Orient-Afrique du Nord. En outre, le score moyen pour le harcèlement gouvernemental dans la région Moyen-Orient-Afrique du Nord a augmenté de 72% entre 2007 et 2017.

Les musulmans nord-africains qui quittent l’islam pour recevoir la vie éternelle en Christ peuvent s’attendre à être reniés. Pour faire face à cela, le ministère s’efforce de relever ce défi en offrant un refuge multi-services aux chrétiens persécutés.

« C’est un refuge pour les croyants persécutés, mais également un lieu où s’épanouir leurs connaissances bibliques et marcher avec Dieu, obtenir une aide médicale si nécessaire et une formation professionnelle pour subvenir à leurs besoins après leur départ », a déclaré le directeur.

Les anciens musulmans peuvent faire face à des charges juridiques de plusieurs types. Certains sont arrêtés pour avoir partagé leur foi sur les médias sociaux ; d’autres sont condamnés à une amende pour possession de bibles ou de littérature chrétienne ; d’autres encore voient leur entreprise fermée et vont au tribunal pour obtenir réparation ou se rendent au tribunal pour avoir le droit de construire des maisons utilisées ensuite comme lieu de culte.

Les pasteurs ont de plus en plus recours à des batailles juridiques pour rouvrir des églises fermées. Parfois, ces comparutions devant les tribunaux entraînent la révélation de l’évangile.

« Avec la fermeture de certaines églises dans une zone, l’équipe s’est engagée à jeûner pendant cinq mois », a déclaré le directeur. « Le Seigneur nous a donné plusieurs occasions de partager l’évangile avec des personnes qui n’auraient pas pu être atteintes sans cette fermeture de l’église – par exemple, des avocats, des huissiers de justice et des officiers de police. Tant de gens dans l’administration ont entendu la Bonne Nouvelle. « 

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter