Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Des chrétiens sont enfermés dans des tunnels souterrains en Érythrée

Au cours des derniers mois, plus de 150 chrétiens ont été arrêtés par des représentants du gouvernement en Érythrée. Certains d’entre eux sont détenus dans des tunnels souterrains qui font offices de lieux d’emprisonnement.

Les dernières arrestations survenues le 18 août dernier, selon World Watch Monitor, concernent 80 chrétiens de Godayef, un quartier proche de l’aéroport d’Asmara, la capitale érythréenne.

Conduits à un poste de police ce jour là, ils sont depuis lors emprisonnés, a déclaré une source locale à World Watch Monitor.

Les arrestations des chrétiens en Érythrée sont régulières ces derniers mois. Le 23 juin dernier, en effet, des responsables de la sécurité de ce pays avaient arrêté 70 membres (dont 35 femmes et 10 enfants) de l’Eglise du Christ de Faith Mission, une communauté se rassemblant à Keren, la deuxième ville du pays.

Les membres de l’église avaient été emmenés à la prison d’Ashufera, à 25 km de la ville.

Les conditions de détention sont particulièrement éprouvantes, a rapporté une source locale. La prison est en effet constituée par un vaste réseau de tunnels souterrains, ce qui signifie que  » toute personne souhaitant rendre visite à ses proches devra marcher 30 minutes au minimum pour se rendre à l’entrée. Les détenus sont obligés de creuser des tunnels supplémentaires lorsque les agents ont besoin de plus d’espace pour accueillir davantage de prisonniers. »

Après les arrestations, les responsables gouvernementaux ont également fermé l’école dirigée par l’église.

La Faith Mission Church of Christ était la dernière église encore ouverte dans la ville à majorité musulmane à 90 km au nord-ouest d’Asmara. Selon le groupe de défense des libertés de religion Christian Solidarity Worldwide, cette organisation chrétienne avait été créée il y a plus de 60 ans et dirigeait jadis des écoles et des orphelinats dans tout le pays.

Elle attendait son enregistrement officiel depuis 2002; date du dépôt de demande, lorsque le gouvernement a soudainement présenté une nouvelle loi interdisant toutes les églises, à l’exception des églises orthodoxe, catholique et évangélique luthérienne, ainsi que de l’islam sunnite.

Le 16 août, six chrétiens, également de Keren et employés du gouvernement, ont été traduits devant un tribunal d’Asmara où le juge leur a ordonné de renoncer à leur religion.

Les six disciples du Christ ont répondu avec zèle qu’ils « ne négocieraient pas leur foi » et « continueraient à suivre Jésus », a déclaré la source. « Apparemment, le juge leur a dit avec colère de partir pendant qu’il réfléchissait aux prochaines étapes. Ils ne savent pas quand attendre sa décision. »

La rapporteure spéciale des Nations Unies sur les droits de l’homme en Érythrée, Daniela Kravetz, a appelé le gouvernement à défendre la liberté de religion de ses citoyens et à « libérer les personnes emprisonnées pour leurs convictions religieuses ».

La répression exercée par le gouvernement a contraint d’autres chrétiens de Keren à se cacher, a déclaré la source.

En mai, un groupe de surveillance de l’ONU a déclaré que « des milliers » de chrétiens risquaient d’être arrêtés, et se demandait notamment pourquoi l’ONU ne surveillait pas la situation de plus près.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter