Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le piratage informatique, la nouvelle arme des extrémistes contre les chrétiens

Déclencher l’animosité envers les chrétiens en postant une insulte à l’islam sur un compte Facebook piraté. Telle pourrait être la nouvelle stratégie de persécution utilisée par les extrémistes islamistes contre les disciples de Jésus.

Le directeur d’Open Doors Middle East qui vient de rentrer d’Égypte a appris récemment après que plusieurs incidents liés à des posts blasphématoires sur Facebook avaient éclaté.

Et voici un exemple de la nouvelle tactique mise en place par les extrémistes pour créer des conflits entre musulmans et chrétiens.

Tout à commencé lorsque le compte Facebook de Fady Youssef Todary, un chrétien égyptien de 26 ans, a été piraté. Après ce geste malveillant, quelque chose d’insultant contre l’islam a été publié. En réponse, Todary a posté une vidéo indiquant que son compte avait été piraté et s’excusant du message offensant.

Suite à cela, une centaine de personnes a marché contre la maison familiale de Todary à Ashnin El-Nasara, un village de Minya au sud du Caire. Alors que ses parents se cachaient dans la maison d’un membre de leur famille, la foule a fait irruption dans la propriété et détruit les biens de la famille.

La situation s’est calmée lorsque la police est arrivée et a arrêté certains des assaillants. Quelques jours plus tard, la police est revenue pour arrêter Todary, son frère et ses deux oncles âgés de 19 ans. Depuis lors, les proches de Todary ont été libérés, mais il attend toujours le procès.

Les chrétiens locaux ainsi que le prêtre de la localité se sont portés garants de l’intégrité du jeune homme.

Le père Soliman a déclaré à un contact d’Open Doors :

« Je connais très bien Fady. C’est une personne pacifique et il ne publierait jamais quelque chose de négatif à propos de l’islam. Mais il y a des gens qui ont pour but de déclencher un conflit entre chrétiens et musulmans dans ce pays. »

Ce qui s’est passé récemment à Ashnin El-Nasara n’est pas un incident isolé, a déclaré le directeur d’Open Doors au Moyen-Orient. « Mes sources locales m’ont aussi parlé d’autres cas, dont certains ont été rapportés par les médias », a-t-il déclaré.

Selon Open Doors, qui veut investir dans la recherche pour en savoir davantage sur cette nouvelle tactique,  cette nouvelle tendance est un « sujet d’inquiétude réel ».

Cette organisation chrétienne a ajouté que les hacks de Facebook cadraient parfaitement avec le fonctionnement des extrémistes salafistes qui auraient l’argent nécessaire pour employer des pirates informatiques.

Michael Bosch, analyste chez Open Doors, a déclaré que l’incident correspondait à la tendance :

« Premièrement, les chrétiens sont accusés d’insulter ou de menacer l’islam. Ensuite, ils sont attaqués, leurs propriétés détruites et parfois ils sont chassés de leurs maisons. »

Une réponse à “Le piratage informatique, la nouvelle arme des extrémistes contre les chrétiens”

  1. boby boy dit :

    Tout le paradoxe des islamiste qui payent des gens pour blasphémer leur propre foi afin de discréditer et provoquer la persécution des Chrétiens, Allah appréciera la méthode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter