Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Malgré les risques, un pasteur livre des Bibles en secret

Viktor * aujourd’hui pasteur, livre illégalement des Bibles pour tout ceux qui en ont besoin… un trafic bien différent de celui qu’il faisait avant sa conversion… où il faisait passer illégalement de la drogue d’un pays à un autre.

Il y a quelques années, Viktor * (nom changé pour des raisons de sécurité) livrait en contrebande des drogues illégales de l’Etat où il réside au Tadjikistan vers l’Asie centrale.

« Il semblait avoir des capacités naturelles à tisser des liens secrets entre les communautés », selon Open Doors qui rapporte son histoire.

Il était si doué qu’il s’est vu offrir la possibilité de faire passer de la drogue en contrebande de l’autre côté de la frontière afghane, ce qui élargirait son opération illicite dans trois pays.

Mais en 1996, Viktor a été pris avec 4 kilogrammes d’héroïne sur lui et envoyé en prison.

Une fois incarcéré, il est devenu dépressif et suicidaire.

«Je me sentais vide à l’intérieur et je ne voulais plus vivre. Je ne savais pas combien de temps je resterais en prison », a-t-il déclaré à Open Doors.

Un jour, le compagnon de cellule de Viktor a reçu un colis de sa mère contenant l’Évangile de Jean. Le compagnon de cellule a offert la possibilité à Viktor de le lire.

Viktor ne voulait lire aucune partie du livre au début. Mais après 10 nuits de perturbation dans le sommeil, il a pris le livre et a commencé à le parcourir.

Mais cela n’avait aucun sens pour lui. Des mots comme « La Parole au commencement et la Parole était Dieu » n’avaient aucun sens pour lui, a-t-il raconté. « Qu’est-ce que ça voulait dire ? Je l’ai rangé et j’ai arrêté de lire. »

Quelque chose d’inhabituel s’est passé dans sa vie. Ne parvenant pas à dormir plusieurs nuits de suite, épuisé et désespéré, il a repris sa Bible et cette fois-ci, il ne pouvait plus s’arrêter de la lire.

«J’ai lu des passages sur la vie éternelle », a déclaré Viktor à Open Doors. « Lire des passages sur la vie éternelle a attiré mon attention. En y réfléchissant, je désirais vraiment la vie éternelle bien plus que je ne voulais être libéré de prison. »

Plus il lisait la Bible, plus il sentait la présence de Dieu. Il ne savait pas comment prier, mais il a appelé Jésus.

« Je ne suis pas sûr que vous existiez, dit-il à voix haute, mais je veux la vie éternelle et je veux naître de nouveau. »

Touché par la puissance de la Parole de Dieu et animé par l’Esprit, Dieu a répondu à sa prière et Viktor a reçu une nouvelle vie venant d’en haut.

Il a continué à lire sa Bible alors que Dieu nourrissait sa croissance en tant que nouveau croyant.

D’autres prisonniers ont offert à Viktor de faire passer en fraude un paquet de drogue, mais il les a surpris en refusant.

« En regardant les drogues, je savais qu’elles me rendraient fou. « C’est la mort ! » leur dit-il. J’ai pris la décision de choisir la vie et de renvoyé la drogue. »

Peu de temps après, Viktor a reçu une terrible nouvelle de la part des médecins de la prison. On lui a diagnostiqué une maladie et on lui a dit qu’il avait 18 mois à vivre.

Mais la nouvelle n’a pas eu un impact dévastateur sur lui. Il sentait la paix de Dieu et avait une assurance d’aller au ciel. Il a continué à transmettre de la joie de manière à dérouter ses codétenus. Il a continué à prier et à grandir dans la Parole de Dieu.

Comme la maladie ne semblait pas empirer, alors Viktor se joignit à d’autres détenus pour créer une église dans l’enceinte de la prison.

«Ils ont commencé à se réunir en petits groupes, à jouer des instruments et à prier. Viktor s’est même essayé à la prédication. Peu de temps après leurs débuts, l’administrateur de la prison a tellement respecté Viktor et sa maison de prière qu’il a suggéré à Viktor de prêcher par l’intermédiaire du micro de la prison », selon Open Doors.

Après l’arrivée de l’hiver, Viktor a bravé les températures extrêmes pour délivrer ses prédications. Un jour particulièrement difficile, l’administrateur le vit et cria : « Ne t’ inquiète pas du froid, tu dois prêcher au sujet de Jésus-Christ ! »

Après sa libération de prison, Viktor a fréquenté le Collège biblique. Au séminaire, il a travaillé dans un centre de désintoxication pour aider les toxicomanes et leur administrer la Parole.

Aujourd’hui, il est pasteur d’une église souterraine en Asie centrale. Viktor subvient à ses besoins en vendant des blocs de sel pour les vaches, du grain et du riz pour les poules, et stocke en secret des bibles et d’autres supports chrétiens utiles à l’évangélisation dans sa grange.

Viktor met les Bibles et les ressources chrétiennes entre les mains des chrétiens, avec l’aide de Open Doors. Il semble insensible aux risques.

« Nous avons tellement de choses secrètes ici », dit-il. « Mais nous opérons avec sagesse et ne laissons entrer que des personnes de confiance dans notre cour. Les clients viennent chez nous et pas de plus loin. Quand les gens viennent chercher des livres, nous fermons la porte ou mettons une voiture devant elle. Les voisins ne peuvent pas voir ce que nous faisons. Et il n’y a aucune raison de venir vérifier. La seule activité visible est notre nourriture pour animaux que nous vendons. »

Les croyants se rassemblent secrètement dans une installation louée, en utilisant une méthode d’évangélisation à la maison où ils identifient les personnes qui veulent en savoir plus sur Dieu, puis vont chez eux pour les enseigner.

« Parfois, le soir, les membres de l’église dialoguent avec les habitants sur la place publique. Ils ne peuvent pas évangéliser publiquement dans les rues, alors ils se contentent de socialiser et de répondre aux questions. »

« Si une dame pose des questions sur le baptême, par exemple, nous lui suggérons de nous rendre chez elle pour boire du thé et discuter un peu plus loin », a-t-il déclaré à Open Doors. « Nous saisissons toutes les occasions pour entrer dans leurs maisons et annoncer l’ Évangile. »

Viktor s’émerveille de la manière dont Dieu a transformé sa vie :

« S’il vous plaît, priez pour que mon témoignage et ma vie puissent amener beaucoup de gens à Christ, et priez aussi pour mes proches », a-t-il déclaré.

A lire aussi:

Chrétiens

Une réponse à “Malgré les risques, un pasteur livre des Bibles en secret”

  1. Pache Catherine dit :

    Merci pour ce magnifique témoignage d’encouragement.
    Dieu est vraiment grand et bon.
    je prierais pour cette église et prions aussi pour l’Europe afin que Dieu puisse visiter des sociétés secrètes qui sont de l’autre côté. Nous vivons vraiment les derniers temps et tous les groupes humains semblent être visités.

    Gloire à Dieu et à Jésus.

    Catherine

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter