Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Émerveillés par l’action de Dieu, des Chinois se tournent vers Jésus

Malgré l’opposition forte contre les chrétiens, un missionnaire américain a implanté une église en Chine qui se développe. Les guérisons que Jésus a opérées dans les vies ont en effet étonné et émerveillé plusieurs hommes et femmes de ce pays.

Lorsqu’un missionnaire américain, que nous nommerons John * (nom changé pour des raisons de sécurité) a eu à coeur d’annoncer l’évangile en Chine, il savait que cela ne serait pas une tâche facile.

Dans un premier temps, il a parcouru les rues pour apprendre à connaître la ville et se faire connaître des gens, mais également observer les coutumes et habitudes de la population locale.

En se promenant, John a notamment remarqué que les bouddhistes faisaient du prosélytisme envers la jeune génération, qui n’était pourtant pas intéressée par cette philosophie. Aussi les militants mettaient-ils souvent de force des cartes plastifiées dans leurs mains en leur implorant de mettre un bracelet rouge, des signes extérieurs de la conversion au bouddhisme.

« Les gens vont littéralement coincer les jeunes et leur mettre la carte dans leurs mains, leurs poches, leurs sacs puis s’en aller », explique John. « Les gens croient qu’une fois qu’ils ont reçu une carte, ils sont devenus bouddhistes. »

Un jour, il est tombé sur une femme âgée qui avait coincé une jeune victime et lui criait de recevoir la carte :

« Je ne le veux pas ! Je ne veux pas ! » supplia la jeune femme.

En descendant les escaliers, John s’est approché de la femme bouddhiste par derrière pour ne pas être vu :

« Elle me tournait le dos, mais quand elle s’est tournée vers moi, elle a fermé les yeux et a laissé tomber toutes ses cartes aux pieds de la jeune femme et s’est enfuie », se souvient le missionnaire.

Comme un flash soudain dans sa tête, le Saint-Esprit a remémoré à John le verset qui dit : « celui qui est en moi est plus grand que celui qui est dans le monde. »

John a commencé une étude biblique. Il est difficile d’obtenir des Bibles car le gouvernement central avait interdit en 2018 toutes les versions à l’exception des versions officiellement approuvées (qui sont falsifiées). Mais des Bibles non falsifiées circulent dans le pays et plusieurs chinois devinrent curieux de ce qu’ils lisaient.

Un jour, ils interrogèrent John sur les miracle :

« Dans la Bible, il y a beaucoup de miracles », a demandé une soeur. « Pourquoi ne voyons-nous plus de miracles ? »

Le missionnaire chrétien savait qu’elle s’était blessée à l’épaule des années auparavant.

« Veux-tu voir un miracle ?  » demanda-t-il en sachant qu’Il mettait Dieu au défi d’agir.

Cette femme et toutes les personnes dans la pièce ont répondu par l’affirmative.

« Crois-tu que Dieu peut te guérir ? » questionna-t-il à nouveau.

Elle répondit par l’affirmative :

« Es-tu prête à pardonner à quiconque t’a blessé ou offensé ? »  a t-il poursuivi.

Encore une fois, elle obtempéra : « Oui. »

John a alors décidé de ne pas lui imposer les mains pour éviter la confusion avec les croyances traditionnelles des personnes présentes et qu’elles ne s’imaginent pas qu’il agissait par son propre pouvoir :

« Je l’ai conduite dans une prière de pardon, puis je lui ai dit : « Le sang de Jésus me libère », se souvient-il.

« Lève ton bras », lui dit-il ensuite.

Quand elle l’a fait, l’émerveillement l’a envahie. Elle a commencé à rire et à pleurer simultanément alors qu’elle vivait pour la première fois depuis des années sans douleur.

« Il y a de nombreuses années, je me suis fait mal au dos et j’ai beaucoup de mal à aller chez le médecin, mais personne ne pouvait réparer mon dos », a déclaré un autre frère par l’intermédiaire d’un traducteur.

John a alors commenté, en présence de tous, le passage biblique à propos d’une femme atteinte de sang qui a passé toute sa vie chez des médecins sans trouver de traitement. Quand elle a simplement touché la frange du vêtement de Jésus dans la foule, son hémorragie a cessé, dit l’Écriture.

« Dieu va te guérir ce soir », a déclaré le missionnaire avec foi.

Après lui avoir demandé de s’asseoir sur une chaise dos bien droit et d’étendre ses jambes, dont  l’une était plus longue que l’autre, John a prié pour lui et sa jambe a grandi.

Il a ensuite demandé à l’homme de faire quelque chose qui provoquerait habituellement la douleur.

L’homme s’est levé, penché, puis redressé avec un air étonné.

« Merci, mon Dieu ! » commença-t-il à crier. C’était les seuls mots qu’il connaissait en anglais.  « Merci, mon Dieu ! » « Merci, mon Dieu ! »

Et l’église grandit.

« Dieu agit puissamment à l’ombre de l’oppression », a encore affirmé John. « Dans l’histoire, l’Église a toujours prospéré sous la pression et la persécution. »

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter