Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

En marche vers son sanctuaire!

Au sein de ma détresse, c’est vers Dieu que je crie !

Quand rôdent autour de moi, des puissants ennemis

Mes yeux vers les montagnes, recherchent le secours

Car celui qui veille, me gardera toujours !

 

Je vais dans ta maison, pour te louer Seigneur

Aspirant à la paix, qui conduit au bonheur

Toi qui siège là-haut, regarde ma misère !

Mon âme est en peine, exauce mes prières.

 

Sans ta grâce Seigneur, j’étais sans protection

Cerné par l’adversaire et jeté en prison

Tu as su m’entourer, m’affermir à jamais

Pour marcher dans la paix, avec toi désormais.

 

C’était comme un rêve, quand tu me délivras

En exprimant ma joie, ma bouche t’exalta !

Ma vie fut rebâtie, qui pourrait m’ébranler ?

Quand tu me nommes ainsi : Je suis ton bien-aimé !

Lecture : Psaume 122 v 1 :

Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l’Éternel !

Ce poème est également sur mon site de poésie:

http://www.poesie-chretienne.com/en-marche-vers-son-sanctuaire.html

Quinze Psaumes sont classés dans : « Cantique des degrés (ou des montées) ». Ils étaient chantés par les pèlerins montant à Jérusalem lors des grandes fêtes religieuses. L’objectif : Rencontrer l’Éternel Dieu dans sa maison.

Nous pouvons y voir, une progression dans la marche du croyant. En effet, le Psaume 120, est une prière et une soif de bonheur, de paix, avec cet ardent désir de quitter un environnement hostile pour l’âme du pèlerin qui recherche le Seigneur.

Le Psaume 121, est un appel au secours, avec comme assurance ; Dieu veille et garde tous ceux qui se confient en lui !

La perspective de la maison de l’Éternel réjouit et encourage le pèlerin dans sa marche en avant ; c’est le Psaume 122 !

Le Psaume 123, est une suite du 121, où le croyant s’interrogeait sur le secours de Dieu. Dans ce Psaume 123, il a la certitude de se tourner vers son vrai libérateur !

Au Psaume 124, c’est un retour vers les expériences vécues avec Dieu. Le pèlerin prend conscience qu’il doit sa délivrance à Dieu, et que sans lui il aurait été terrassé par l’adversaire, ainsi que tous ses frères dans la foi.

Prenons-nous le temps de considérer notre vie à la lumière de la grâce de Dieu ? Sans lui nous étions perdus ! Et comme le psalmiste nous disons : « Béni soit l’Éternel ! »

Le Psaume 125, rend témoignage à tous ceux qui se confient en Dieu ; ils sont inébranlables !

Le Psaume 126, met en relief le bonheur de tous ceux qui ont expérimenté le pardon du Seigneur. Ce témoignage est reconnu par tous : « Alors on disait parmi les nations : L’Éternel a fait pour eux de grandes choses ! »

Au Psaume 127, c’est la tranquillité  de l’enfant de Dieu, qui ne s’agite plus au sujet des choses de la terre, mais il sait que son Seigneur veille sur lui !

À  suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter