Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un papyrus fournit des informations précieuses sur les premiers chrétiens

Un chercheur a identifié récemment parmi la collection de papyrus de l’Université de Bâle le plus ancien document chrétien d’Égypte romaine. Cette lettre datant des années 230 fournit de précieuses informations sur le monde des premiers chrétiens de l’empire romain de l’époque.

Le papyrus nommé P.Bas. 2.43 qui est dans la collection de l’université depuis plus de 100 ans est unique au monde. Daté des années 230 après Jésus-Christ, il forme la plus ancienne de toutes les sources chrétiennes de l’Egypte romaine.

Selon l’université, les premiers chrétiens de l’Empire romain sont habituellement décrits comme des excentriques qui se sont retirés du monde et qui ont été menacés de persécution.

Cette lettre indique cependant qu’au début du troisième siècle, les chrétiens vivaient hors des villes de l’arrière-pays égyptien, où ils occupaient des postes de direction politique et vivaient comme leurs voisins non-chrétiens.

Ce papyrus qui est une lettre d’Arrianus à son frère Paulus se distingue en premier lieu de la masse des lettres conservées de l’Egypte gréco-romaine par ses salutations finales.

L’auteur utilise en effet la forme abrégée de la phrase chrétienne « Je prie pour que tu te portes bien dans le Seigneur ».

« L’utilisation de cette abréviation, appelée nomen sacrum dans ce contexte, ne laisse aucun doute sur les croyances chrétiennes de l’auteur de la lettre », a expliqué Sabine Huebner, professeure d’histoire ancienne à l’université. « C’est une formule exclusivement chrétienne que nous connaissons des manuscrits du Nouveau Testament. »

Après avoir rendu compte de problèmes familiaux quotidiens et demandé qu’on lui confectionne la meilleure sauce de poisson en guise de souvenir, l’auteur utilise la dernière ligne pour exprimer son souhait que son frère prospère « dans le Seigneur ».

Le nom du frère est également révélateur puisqu’il peut avoir été nommé d’après l’apôtre Paul.

« Paulus était un nom extrêmement rare à cette époque et nous pouvons en déduire que les parents mentionnés dans la lettre étaient chrétiens et avaient nommé leur fils d’après l’apôtre dès l’an 200 de notre ère », a noté Huebner.

Ce papyrus fournit également des détails importants sur le contexte social de cette famille paléochrétienne : Arrianus et son frère Paulus étaient de jeunes fils instruits de l’élite locale, des propriétaires fonciers et des fonctionnaires.

L’emplacement du papyrus a également été reconstruit avec succès. Il provient du village de Theadelphia dans le centre de l’Égypte et fait partie des célèbres archives Heroninus – les plus grandes archives sur les papyrus de l’époque romaine.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter