Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Dieu est fidèle à ses promesses

Les chrétiens doivent faire confiance aux promesses de Dieu en suivant l’exemple d’Abraham qui estima avec assurance que Dieu pouvait exécuter la promesse qu’il lui a faite. « Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir. » (Romains 4 :20-21)

Abraham a accepté la promesse avec une foi sans faille. Il était certain que Dieu non seulement pouvait, mais qu’il ferait ce qu’il avait promis.

Espérant contre toute espérance, il crut…

Bien qu’homme âgé, époux d’une femme âgée, ayant dépassé l’âge de la procréation, il a cependant cru en la promesse qu’il aurait une nombreuse descendance.

« Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité. » (Romains 4 :18)

Fort dans la foi, malgré sa faiblesse dans le corps. Sa puissance vitale avait disparu, mais Dieu peut réveiller les morts, et il avait la promesse de Dieu. Il a accepté la promesse avec une foi sans faille. Il était certain que Dieu non seulement pouvait, mais qu’il ferait ce qu’il avait promis.

Attendre l’accomplissement de la promesse

« Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Éternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l’infini. Abram tomba sur sa face ; et Dieu lui parla, en disant : Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations. » (Genèse 17 :1-6)

Beaucoup de personnes auxquelles Dieu a fait des promesses ne reçoivent pas immédiatement ce qui leur a été promis. La foi peut faire patienter comme nous voyons dans le cas d’Abraham qui a été glorieusement récompensé, ce qui est pour nous une leçon d’obéissance à Dieu et la confiance en ses promesses.

Quand la foi du croyant est éprouvée

« Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici ! Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. » (Genèse 22 :1)

« C’est par la foi qu’Abraham offrit Isaac, lorsqu’il fut mis à l’épreuve, et qu’il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, et à qui il avait été dit : En Isaac sera nommée pour toi une postérité.» (Hébreux 11 :17-18)

L’épreuve et l’acte de foi les plus grands, cités dans la Bible, se retrouvent dans l’offrande qu’a faite Abraham avec son fils Isaac (Genèse 22 :2). Dans ce texte, chaque terme retrace une épreuve.

Une foi solide est souvent mise à l’épreuve par de sévères tribulations. Le fait que le commandement d’offrir son fils en sacrifice soit ici donné avec une telle autorité représente pour Abraham une épreuve vraiment pénible ; chaque mot de ces versets est une véritable épée.

Abraham a cru au Dieu qui donne la vie aux morts

« Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts ; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection. » (Hébreux 11 :19)

Ces textes nous rappellent la nature et la puissance de la foi d’Abraham. Il a cru au témoignage de Dieu, et a cherché la réalisation de Sa promesse, espérant fermement alors que tout paraissait impossible. La faiblesse de la foi fait trébucher l’homme devant les difficultés d’accomplissement d’une promesse. Abraham prit l’engagement divin à la lettre, engagement qui n’admettait ni discussion, ni débat.

L’incrédulité est à la base de tous nos doutes, face aux promesses divines. La force de la foi se manifeste dans sa victoire sur les craintes. Dieu honore la foi, cette dernière L’honorant !

Abraham devait croire que le pouvoir divin, qui pouvait donner vie à la mort, donnerait une nouvelle vie à son corps si âgé, et celui de Sara.

Dieu est appelé « celui qui vivifie (ou : qui ressuscite) les morts ». Dans Romains 4 :19, nous voyons que c’est d’abord dans la personne même d’Abraham, déjà centenaire, et de sa femme déjà presque aussi vieille que lui, qu’une vraie résurrection devait s’opérer pour que la promesse s’accomplît. Mais en disant à Abraham : « je t’ai établi », Dieu se présentait à lui non seulement comme vivifiant ce qui est mort, mais encore comme disposant de ce qui n’est pas.

Dieu peut ressusciter votre santé en faisant revivre vos organes touchés par la maladie. Il peut ressusciter votre système immunitaire. Que votre corps revive au nom de Jésus !

Dieu appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient

« Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. » (Romains 4:17)

Dieu appelle comme étant les choses qui ne sont pas. Ce passage montre admirablement en quoi consiste la foi. Dieu par sa promesse nous instruit de ce qu’il veut faire de nous, en d’autres termes, de ce que nous sommes déjà à ses yeux ; et nous, faisant abstraction de l’état réel et dans un élan sublime prenant la position que nous assigne la promesse, nous répondons : Oui, c’est ce que je veux être, et même je le suis déjà !

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter