Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Abonnez-vous à Chrétiens TV, la chaîne YouTube du Journal Chrétien

Sans la foi il est impossible d’être agréable à Dieu (Hébreux 11 :6)

L’homme ne peut pas plaire à Dieu sans croire à son existence et sans avoir confiance en ses bénédictions. La foi, la confiance du cœur est de tous nos sentiments celui qui honore le plus notre Père céleste ; voilà pourquoi il lui est si agréable. En même temps, c’est le seul qui nous mette véritablement en communion avec lui, et cette communion est le bien suprême de l’homme, l’unique récompense qu’il puisse désirer.

« Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. » (Hébreux 11 :6)

Qu’est-ce que la foi ?

La foi est l’attitude par laquelle l’être humain abandonne toute confiance en ses propres efforts pour obtenir le salut. C’est l’attitude de celui qui place complètement sa confiance en Christ, comptant sur lui seul pour tout ce que signifie le salut. La foi est l’unique moyen par lequel les êtres humains reçoivent le salut. Lorsque le geôlier de Philippes demande : « Que dois-je faire pour être sauvé ? », Paul et Silas répondent sans hésitation : « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé » (Actes 16 :30). Ce sont tous ceux qui placent leur confiance en lui qui échappent à la perdition et qui ont « la vie éternelle » (Jean 3 :16).
Celui qui place réellement sa confiance en Dieu orientera bien entendu ses actes en fonction de cette confiance. En d’autres termes, le fait de croire véritablement que ce que Dieu a révélé est vrai conduira à une vraie foi.

La foi salvatrice

La foi salvatrice fait sortir un homme de lui-même, et le met « en Christ » (cette expression néotestamentaire est souvent utilisée à propos des chrétiens; l’expression « union avec le Christ » est synonyme). Il ne s’agit pas d’une simple croyance en un contenu intellectuel, mais de l’attitude par laquelle le croyant s’attache à son Sauveur de tout son cœur. Celui qui croit de cette manière-là demeure en Christ et le Christ demeure en lui (Jean 15 :4).

La foi a un fondement solide

La foi ne consiste pas à accepter certaines choses comme vraies, mais à placer sa confiance en une personne : Jésus-Christ. Dans Actes 9 :42, lorsque la nouvelle de la résurrection de Tabitha se répandit, « beaucoup crurent au Seigneur ». Les gens avaient vu ce que le Christ pouvait faire, et ils fondaient leur foi « sur » lui. La foi repose parfois sur le Père, comme lorsque Paul parle de placer sa foi « en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur » (Romains 4 :24).

Les chrétiens sont des « croyants »

L’usage absolu du verbe « croire » est caractéristique du Nouveau Testament. Lorsque Jésus demeure deux jours chez les Samaritains, ils sont « nombreux à croire à cause de sa parole » (Jean 4 :41). Il n’est pas nécessaire d’ajouter ce qu’ils croient, ou en qui ils croient. La foi est tellement au cœur du christianisme qu’on peut parler de « croire » sans précision supplémentaire. Les chrétiens sont tout simplement des « croyants ». Cet usage se retrouve dans tout le Nouveau Testament, et il n’est pas limité à un auteur particulier. On peut en conclure que la foi est fondamentale.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter