Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Qu’est devenu ce repaire de lions, ce pâturage des lionceaux ?» (Nahum 2 :12)

Les rois d’Assyrie étaient de tout temps cruels envers leurs voisins ; le Seigneur a toutefois promis de détruire leur pouvoir. D’où la question : « Qu’est devenu ce repaire de lions, ce pâturage des lionceaux, où se retiraient le lion, la lionne, le petit du lion, sans qu’il n’y eût personne pour les troubler ?» (Nahum 2 :12)

Ninive, un repaire de lions ?

Nahum utilise une métaphore qui assimile Ninive et sa population à la vie d’une famille de lions et résume les motifs de sa dénonciation de la capitale assyrienne. Il en fait une lamentation – en présentant Ninive telle qu’elle se voyait elle-même – mais aussi un éloge funèbre fortement ironique en insistant sur l’horreur que cette métropole dévoyée inspirait au monde extérieur.
La mise en scène du lion avec sa lionne et ses lionceaux permettait d’établir la responsabilité collective des habitants de la ville et de monter en épingle deux grands défauts : l’orgueil des chefs des Ninivites qui se vantaient dans leurs annales de leur pillage de trésors artistiques ainsi que, chose bien pire, le traitement humiliant et sadique qu’ils réservaient aux vaincus. Leur cruauté peut être comparée à celle du fauve qui se plaît à déchiqueter sa proie avant de l’achever.

La fin tragique des pécheurs

Les Ninivites recevront une juste récompense des fautes qu’ils ont accumulées. Ninive connaîtra, comme le lion, la fin qu’avaient connue ses innombrables victimes. L’épée dévorera les siens comme les Assyriens avaient tué des familles entières. Les hommes qui avaient incendié tant de villes verront à leur tour la leur livrée aux flammes.
Le prestige de Ninive était peut-être encore intact à l’époque de Nahum, mais le prophète sait que le moment approche où elle n’enverra plus ses messagers de malheur.
La comparaison entre son état de dévastation et de sa gloire d’antan sera saisissante. Telle est la fragilité de la grandeur humaine. Le « repaire du mal » qu’était devenue Ninive disparaîtra totalement pendant de longs siècles.

Leçons de vie

Beaucoup de personnes prennent pour excuse d’avoir une famille à nourrir pour se permettre de piller et de voler, mais le butin qui est obtenu de cette façon ne profitera à personne. Ceux qui craignent le Seigneur et obtiennent honnêtement ce qu’ils possèdent ne manqueront de rien pour eux-mêmes et/ou pour leur famille.
Dieu est fidèle, mais il est également juste : Il prive de descendance ceux qui pratiquent le mal pour s’enrichir. Ceux qui ont outragé Dieu et blasphémé contre lui ne sont plus dignes d’être secourus.
Approchons-nous donc du trône de la grâce en ayant fait la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ. Soyons fermement convaincus que le Seigneur œuvre pour nous et que toutes choses concourront à notre bien éternel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter