Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. » (Romains 12 :14)

Tous les chrétiens fidèles sont persécutés d’une manière ou d’une autre. La Bible les exhorte à bénir leurs persécuteurs :  « Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. » (Romains 12 :14. Voir Matthieu 5 :44)

La persécution des chrétiens

La persécution est inséparable d’une vie chrétienne consacrée. La Bible dit clairement que « tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés » (2 Timothée 3 :12). Les persécutions contre les chrétiens ont pour cause la haine du monde envers Dieu (Jean 15 :18 ; 16 :33).
Dans les Actes des apôtres, la lapidation d’Etienne marque le déclenchement de la persécution (Actes 8 :1 ; 11 :19). Il y a plusieurs sortes d’afflictions.
Luc relate l’incarcération de Paul et Silas à Philippes (Actes 16 :23), tandis qu’aux chrétiens de cette ville Paul témoigne d’un emprisonnement rendu encore plus pénible par des frères envieux (Philippiens 1 :17). Il raconte aussi comment les souffrances des convertis de Lystres, Iconium et Antioche ont fait entrer ceux-ci dans le règne de Dieu, dans la continuité de figures de l’ancienne alliance (Actes 14 :22).
Quelle attitude devons-nous adopter quand nous sommes persécutés ? La réponse de Jésus est claire : « Bénissez ceux qui vous persécutent ! »

Comment bénir nos persécuteurs ?

Dans l’ancienne alliance, le mot « bénédiction » était parfois employé au sens large de « cadeau » ou de « bienfait » (voir en 1 Samuel 25 :27 ; 30 :26). Au sens faible, il ne correspondait parfois qu’à une simple salutation ou à un vœu de politesse (Genèse 47 :7 ; 2 Samuel 8 :10 ; 13 :25 ; 19 :40 ; 2 Rois 4 :29 ; Proverbes 27 :14).
Dans la nouvelle alliance, l’œuvre de Jésus-Christ est reçue par les chrétiens comme une bénédiction ; le Christ devient pour eux source ultime de bénédiction.

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ ! » (Éphésiens 1 :3. Voir Romains 15 :29 ; Galates 3 :6-14)

Suivant l’exemple de Jésus, les chrétiens sont appelés à renoncer à la malédiction au profit de la bénédiction, même à l’égard de leurs ennemis (Luc 6 :28 ; Romains 12 :14 ; 1 Pierre 3 :9).
La parole de bénédiction qu’un(e) chrétien(ne) prononce n’est pas une simple constatation, même si elle prend acte avec joie de l’œuvre accomplie par Dieu dans la vie ou en faveur d’une personne, ou par l’intermédiaire de cette personne ; elle n’est pas un simple voeu, même si elle anticipe l’œuvre potentielle de la grâce de Dieu.
Un exemple édifiant est celui d’Élisabeth qui salue Marie avec un saint enthousiasme comme « bénie entre les femmes », plus merveilleusement bénie, en effet, qu’aucune autre femme, puisqu’elle portait dans son sein celui qui sera le Sauveur du monde. (Luc 1 :42)
La bénédiction en faveur de nos ennemis peut être une parole d’émerveillement et d’espérance, nourrie de la foi en un Dieu puissant et généreux qui fait pleuvoir ses grâces sur tous les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter