Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église » (Éphésiens 5 :25)

Nous avons dans ce verset non seulement le devoir des maris chrétiens, mais aussi la mesure de ce devoir : « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle » (Éphésiens 5 :25)

Les épouses doivent rester soumises à leurs maris « comme au Seigneur » : cela implique qu’elles doivent les honorer et leur obéir par amour pour eux. Les maris, quant à eux, doivent aimer leurs femmes au point de renoncer à tout, même à la vie, pour leur bien-être. L’union entre le mari et la femme est ainsi décrite d’une manière idéalement parfaite. Il doit y avoir l’amour le plus tendre d’un côté et une obéissance remplie d’amour de l’autre.
L’amour de Christ pour l’Église nous sert d’exemple : un exemple sincère, pur et constant, malgré les chutes éventuelles de cette dernière.
Christ s’est donné lui-même pour l’Église, afin qu’il puisse la sanctifier en ce monde et la glorifier plus tard dans le ciel. Il s’est sacrifié pour elle, afin de donner à tous ses membres, par l’influence du Saint-Esprit, un principe de sainteté et les délivrer de toute culpabilité, de toute pollution spirituelle et de tout esclavage provoqué par le péché.
L’Église et les croyants ne seront pas sans taches ni sans rides tant qu’ils ne seront pas parvenus à connaître la gloire céleste. Seuls ceux qui sont sanctifiés pourront ensuite être glorifiés.
Les paroles mentionnées par l’apôtre, relatives au mariage, rappellent celles concernant Adam et Ève dans la Genèse ; elles ont cependant un sens complémentaire, en ce qui concerne l’union entre Christ et son église. S’il peut y avoir des échecs et des chutes dans cette relation Christ-Église à cause de notre nature humaine, cela ne change rien quant à l’existence réelle de cette union.
Tous les devoirs concernant le mariage sont contenus dans l’unité et l’amour. Pendant qu’au sein de l’Église, nous adorons Christ et que nous nous réjouissons dans son amour condescendant, les maris et leurs épouses apprennent ici quels sont leurs devoirs mutuels.
Si cette ordonnance biblique était mieux respectée, les plus terribles épreuves conjugales pourraient être prévenues et leurs conséquences douloureuses seraient ainsi évitées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter