Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Fuyez l’impudicité ! (1 Corinthiens 6 :18)

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Certains vices peuvent être combattus par la volonté ; l’impudicité ne peut être vaincue que par la fuite. De nombreuses personnes subissent les conséquences de ce dérèglement sous ses diverses formes. Ses effets n’atteignent pas seulement le corps, mais bien souvent l’âme et l’esprit.

« Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. » (1 Corinthiens 6 :18)

L’impudicité, le péché le plus polluant pour le corps

Il y a plusieurs péchés auxquels le corps participe, l’intempérance dans le manger et le boire, par exemple, et même la colère ; mais aucun ne le souille autant que l’impudicité. Quelle est donc cette distinction entre tout péché qui serait extérieur au corps et la fornication, seul péché qui serait contre le corps ?
L’affirmation « ce péché est extérieur au corps » signifie qu’il n’implique pas intégralement son propre corps. Paul ne veut pas dire que l’impudicité est le péché le plus grave, mais il souligne qu’il n’y a pas d’autre péché qui engage autant l’être humain dans sa totalité (corps, âme et esprit) que l’immoralité sexuelle.
L’acte sexuel est la communication la plus intense et la plus intime à laquelle le Créateur accorde un rôle unique dans l’établissement des relations humaines les plus fortes et les plus lourdes de conséquences.
En se livrant à l’immoralité sexuelle, l’homme pervertit cette fonction inestimable du corps : il pèche contre lui-même, et il porte atteinte à cette aptitude où tout le corps se trouve engagé. Par comparaison, les autres péchés ne le blessent pas pareillement dans sa faculté de relation : on peut donc dire qu’ils se situent « hors du corps ».

Fuyez l’impudicité

Une lecture attentive de la Bible nous fera comprendre que la sexualité n’a de finalité que pour et dans le mariage entre un homme et une femme, qui n’en a lui-même que pour la procréation. (Genèse 1 :27-28 ; 9 :7) Les deux conjoints doivent s’abstenir des relations extraconjugales (adultère) et des pratiques sexuelles illicites (sodomie, fellation, etc.)
L’impudicité ou l’immoralité sexuelle doit être évitée, et le meilleur moyen est d’éviter la tentation. Nous devons vaincre ce péché par la fuite.

Dieu jugera les impudiques

« Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères. »

Le mariage doit être respecté par tous, par ceux qui sont mariés et qui doivent tenir leur union conjugale pour une chose sainte, et par ceux qui, n’étant pas mariés eux-mêmes, doivent honorer le mariage d’autrui.
Ce verset ne dit pas que le mariage est honorable à tous égards. Ce que veut l’auteur de ce texte, c’est de condamner l’adultère et tous les genres de souillure de la chair, comme le montrent les mots qu’il ajoute : « et le lit conjugal sans souillure, car Dieu jugera les fornicateurs et les adultères. »
Ceux qui se complaisent dans les péchés sexuels, l’idolâtrie et la cupidité n’appartiennent pas au Royaume de Dieu ; ils ne parviendront jamais à connaître la gloire divine. « Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n’a d’héritage dans le Royaume de Christ et de Dieu. » (Éphésiens 5 :5)
Tout péché commis délibérément et sans repentir ferme la porte du Royaume des cieux.

« Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le Royaume de Dieu. » (1 Corinthiens 6 :9-10)

Beaucoup de personnes se bercent d’illusion en pensant pouvoir aller au ciel, tout en vivant délibérément dans le péché. Ce texte montre qu’il n’est pas possible de vivre « selon la chair » dans ce monde et jouir plus tard de la vie éternelle. Oserons-nous vraiment chercher ce qui pourrait nous amener à subir la colère de Dieu ?

Le corps du chrétien est le temple du Saint-Esprit

« Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? 17Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. » (1 Corinthiens 3 :16-17)
« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? » (1 Corinthiens 6 :19)

La Bible enseigne la sainteté du corps, temple du Saint-Esprit et exhorte à la modération et au renoncement, jusqu’au don de soi (Lire l’article « Vous êtes le temple de Dieu. Votre corps est le temple du Saint-Esprit« . La pureté est donc cet esprit de renoncement et d’obéissance qui soumet toute pensée, sentiment et comportement au Seigneur Jésus-Christ. Commençant par l’intérieur, elle s’étend vers l’extérieur, jusqu’à toucher la vie toute entière, en purifiant toutes les dimensions et prenant le contrôle de tous ses aspects corporels et spirituels.
Les tentations viennent de l’extérieur et assaillent l’homme à travers ses sens. Les péchés sexuels souillent un corps qui est désigné comme un membre de Christ, et le temple du Saint-Esprit.
Il est donc interdit à un(e) chrétien(ne) de se livrer à la servitude d’un quelconque appétit corporel, son corps appartenant au Seigneur. Chaque membre du Corps de Christ doit vivre dans la sainteté.

Nos corps sont la propriété de Dieu

« Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (1 Corinthiens 6 :20)

Nos corps ont été rachetés d’une condamnation méritée et de l’esclavage du péché, par le sacrifice expiatoire de Jésus. Nous devons rester purs, tels des « vases » convenant parfaitement à l’usage de notre Maître. Étant unis à Christ d’un même esprit, et rachetés à un prix inestimable, les croyants doivent considérer qu’ils appartiennent totalement au Seigneur. Puissions-nous consacrer toute notre vie à glorifier Dieu avec notre corps et notre esprit : tous deux lui appartiennent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !