Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance » (Philippiens 4 :12)

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Paul avait expérimenté toutes choses : le besoin comme l’abondance, et toutes les conditions possibles et imaginables.

« Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette. » (Philippiens 4 :12)

Ne me donne ni pauvreté, ni richesse

L’idée de se trouver dans une situation moyenne entre l’abondance et la pauvreté était déjà exprimée par le roi Agur :

« Je te demande deux choses : Ne me les refuse pas, avant que je meure ! Éloigne de moi la fausseté et la parole mensongère ; ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m’est nécessaire. De peur que, dans l’abondance, je ne te renie et ne dise : Qui est l’Éternel ? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, et ne m’attaque au nom de mon Dieu. » (Proverbes 30 :8-9)

Des deux choses qu’Agour demande, la première est facile à comprendre : être gardé des paroles fausses ou mensongères. Mais pourquoi demande-t-il de ne devenir ni pauvre ni riche ? Il justifie ces deux aspects de sa demande au verset 9. L’abondance et la richesse entraînent facilement la suffisance et l’orgueil. Ayant tout ce qu’il faut et pouvant se payer tout ce qu’on désire, on n’éprouve plus le besoin de Dieu. On n’est plus dépendant de lui.
Agour ne veut pas non plus devenir pauvre, car n’ayant plus de quoi satisfaire ses besoins, il pourrait être tenté de voler, peut-être même de se révolter contre Dieu et de blasphémer. Sa demande « Accorde-moi le pain qui m’est nécessaire » trouve un écho dans la prière que Jésus a enseignée à ses disciples : « Donne-nous aujourd’hui le pain dont nous avons besoin » (Matthieu 6 :11). La constatation de Paul dans 1 Timothée 6 :8 s’accorde avec cette prière : « si nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira ».

Savoir vivre dans l’abondance et la disette

Paul sait jouir de l’abondance lorsqu’elle se présente et vivre dans le dénuement si besoin est, sachant que le jour du bonheur comme le jour du malheur a été fait par Dieu (Ecclésiaste 7 :14) et que toutes les circonstances qui se présentent à nous sont déterminées ou permises par sa volonté et concourent à notre bien véritable (Romains 8 :28).

Apprendre à être content

« Ce n’est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être content de l’état où je me trouve. » (Philippiens 4 :12)

Pour ne pas laisser penser qu’il se réjouit d’avoir été dans le besoin, Paul souligne sa part dans l’acquisition de cette indépendance à l’égard des circonstances en disant : « j’ai appris à être content ». Il a appris à se contenter de ce qu’il avait, quoiqu’il arrive. Il avait Christ, et Christ était pour lui tout en tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !