Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Comment une chrétienne a préparé sa fille à la persécution

Une mère chrétienne en Iran raconte la manière dont elle a préparé sa fille dès son plus jeune âge pour le jour où la persécution atteindrait sa famille et ses parents seraient emmenés en prison. Lisez son témoignage bouleversant relaté par Open Doors USA.

 » Être incarcéré pour ta foi est une chose. Mais qu’adviendrait-il de ton enfant si tu étais emmené ? Comment pourrais-je vivre sans savoir comment allait ma fille ? « 

Telles étaient les questions qui taraudaient le coeur de la mère chrétienne de Lily * (nom changé pour des raisons de sécurité) alors qu’elle était encore à l’école primaire.

 » Je savais que le jour viendrait… le jour où ils sonneraient à ma porte et m’emmenaient, ainsi que mon mari en prison. Tout le monde autour de moi pensait que j’étais une femme au foyer, mais j’étais en fait impliqué dans un ministère à plein temps. Les autorités étaient tenues de le découvrir. « 

Pour préparer le jour où ils pourraient être emmenés en prison, les parents de Lily ont commencé à la préparer en lui disant :

  » Quand ils viendront emmener papa et maman, ne t’inquiètes pas. La Bible nous dit qu’il est normal d’être persécuté en tant que croyant. Ils vont nous conduire en prison, nous poser des questions et nous frapper. Ensuite, nous reviendrons. « 

Le jour de la persécution est arrivé

Un matin d’hiver, alors que LIly, âgée de 12 ans, était partie à l’école, les autorités ont emmené ses parents en prison. Sur le chemin de la prison, sa mère pensait à Lily qui saurait quoi faire (car elle l’avait appris) lorsqu’un membre de sa famille viendrait la chercher à l’école :  » Lily priera pour nous. Et quand elle aura peur, elle priera davantage « .

 » En prison, mon mari et moi avons été séparés. J’étais autorisée à appeler Lily quatre fois par semaine. J’ai été interrogée quotidiennement. Bientôt, ils ont trouvé mon point faible. Ma petite fille.Je leur ai dit tout ce qu’ils voulaient savoir sur moi-même, mais j’ai refusé de donner le nom des autres chrétiens. ‘D’accord’, m’ont-ils dit, tant que vous ne donnerez pas de noms, vous ne pourrez pas appeler votre fille. « 

Placer ma Lily dans ses mains

« J’étais dévasté. De retour dans ma cellule, je ne pouvais pas arrêter de pleurer. Je savais que j’avais fait le bon choix. Pourtant, comment pourrais-je vivre sans savoir comment allait ma fille ? Comment pourrait-elle être réconfortée sans entendre ma voix ? « 

Alors qu’elle priais, elle a senti un souffle chaud lui caresser les joues : « Prends-le, » lui disait le Seigneur.

 » À chaque souffle d’air chaud que je prenais, je sentais mon corps se remplir de joie. En fait, je ne pouvais plus m’asseoir. J’ai dû danser de joie et louer Dieu. Cela a duré toute la nuit. Toute la nuit, je dansais pour le Seigneur, jusqu’au lendemain matin, Dieu me donna la force de remettre ma fille bien-aimée entre ses mains. « 

Peu de temps après, la mère de Lily a été libéré, et a revu, à travers ses larmes, le visage de sa fille qui lui a dit qu’elle avait beaucoup prié pour ses parents.

 » Passer ces moments dans la prière et faire confiance au Seigneur pour tout était une expérience complètement nouvelle pour elle. « 

Avec le recul, Lily dit qu’elle n’a jamais grandi plus dans sa foi que pendant cette période en prison.

 » J’ai préparé ma Lily à ce qui arriverait quand ses parents seraient emmenés. Et j’ai appris à mettre ma Lily entre les mains du Seigneur et il a pris soin d’elle de façon miraculeuse. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter