Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Tout est permis, mais tout n’est pas utile ; tout est permis, mais tout n’édifie pas. » (1 Corinthiens 10 :23)

« Tout est permis, mais tout n’est pas bénéfique » (ne fait pas du bien). Ce verset se réfère à ce qui est bénéfique pour les autres. La seconde qualification le précise : « tout n’édifie pas, n’est pas constructif », n’aide pas les autres à grandir spirituellement.

Ces paroles sont une répétition de ce que Paul a déjà dit dans 1 Corinthiens 6 :12 dans le contexte de l’immoralité sexuelle ; mais ici, au lieu de dire : « tout n’est pas bon pour moi », il étend le principe à tous : « tout n’est pas bon pour nous » et il l’applique à la question de la viande vendue au marché (1 Corinthiens 10 :25).

Tout n’est pas bon pour nous

Paul dit : « Pourquoi exposerais-je ma liberté à être condamnée du fait qu’un autre a des scrupules de conscience… Pourquoi serais-je critiqué au sujet d’un aliment pour lequel je rends grâce à Dieu » (1 Corinthiens 10 :29-30). Il répond à sa question dans les versets suivants :

« Que rien, dans votre comportement, ne soit une occasion de chute, ni pour les Juifs, ni pour les païens, ni pour les membres de l’Église de Dieu. Agissez comme moi, qui m’efforce, en toutes choses, de m’adapter à tous. Je ne considère pas ce qui me serait avantageux, mais je recherche le bien du plus grand nombre pour leur salut » (1 Corinthiens 10 :32-33).

Ainsi « tout n’est pas bon pour nous », tout n’est « pas avantageux » (Version Darby) pour le salut du plus grand nombre.

Exercice légitime de la liberté chrétienne

La liberté chrétienne n’est pas un bien dont l’individu dispose souverainement ; elle est soumise à une norme, qui est ici l’intérêt des autres.

« Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. Avec les Juifs, j’ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs ; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi ; avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. Je fais tout à cause de l’Évangile, afin d’y avoir part. » (1 Corinthiens 9 :19-23)

Ce qui n’est pas profitable, ce qui n’édifie pas, mais détruit l’œuvre du Christ, n’est pas exercice légitime de la liberté chrétienne. Paul s’est fait l’esclave de tous, afin de gagner le plus de gens possibles à Jésus-Christ. Le but est donc l’évangélisation.

Dans 1 Corinthiens 10 :23, le but est l’édification : « faire grandir dans la foi » et ne pas créer d’obstacles à cette croissance. Il ne s’agit jamais de renier sa foi et ses convictions par conformisme, ni de passer outre aux directives bibliques de comportement pour rester en communion avec les autres.

Conclusion

Tout ce que nous faisons doit l’être à la gloire de Dieu, sans atteinte à la conscience de notre prochain. Les chrétiens doivent veiller à ne pas user de leur liberté en Christ pour blesser certaines personnes, ou aller à l’encontre de leurs intérêts. En ce qui concerne notre nourriture, notre boisson, et même tous nos actes, recherchons premièrement la gloire de Dieu en accomplissant ce qui lui plaît et en l’honorant. C’est le but de notre piété : cela doit nous conduire à respecter toutes les ordonnances divines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter