Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien » (1 Corinthiens 13 :2)

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

L’amour chrétien est la plus grande de toutes les choses ; il est meilleur que tous les dons miraculeux. Toute la connaissance humaine est imparfaite et transitoire, mais l’amour est éternel.
Au chapitre 12, Paul a parlé des dons spirituels, dont l’un est le parler en langues. « Une voie plus excellente » va maintenant être montrée (1 Corinthiens 12 :31)

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. » (1 Corinthiens 13 :1-2)

Tous les dons spirituels décrits dans 1 Corinthiens 12 sont inutiles et vains sans l’amour. Même en parlant non seulement avec la langue des hommes, mais également avec celle des anges, sans l’amour, nous obtiendrons un son creux. Ce sera le son d’une cymbale, un son qui n’est pas musical.

De quel amour l’apôtre parle-t-il ?

La « voie par excellence », citée dans le dernier verset du chapitre précédent concerne l’amour au sens le plus complet : le véritable amour, pour Dieu et envers notre prochain. Sans cet amour, les dons le plus honorables ne nous sont d’aucun crédit, ils n’ont aucune valeur aux yeux de Dieu.
Le mot grec agapè utilisé dans 1 Corinthiens 13 s’applique au souci désintéressé du bien d’autrui ; un tel amour ne tient pas compte des titres que la personne aimée peut avoir à cet amour, il s’agit par obéissance à l’ordre de Dieu, à l’initiation de l’amour manifesté par Jésus à la croix (Jean 13 :34-35 ; 1 Jean 3 :16).
Dans les trois exemples cités, Paul déclare que les dons, même sous leur forme absolue, ne sont rien sans amour. Le verset 3 montre que l’amour dont parle Paul n’a rien de commun avec ce que l’on appelle généralement charité.

L’amour est éternel

« L’amour ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. » (1 Corinthiens 13 :8).

L’amour est immuable : c’est une grâce qui dure éternellement. Pour résumer l’excellence de l’amour, il est non seulement préférable aux dons spirituels, mais aussi aux autres grâces, à la foi et à l’espérance.
La foi oriente sur la révélation divine, elle permet d’approcher spirituellement le Père par l’intermédiaire du Seigneur Jésus-Christ.
L’espérance concerne le bonheur futur, elle attend patiemment ; mais dans les cieux, la foi ne sera plus : nous aurons une vision réelle ; l’espérance aura disparu, remplacée par la félicité éternelle. Il n’y a plus lieu de croire ni d’espérer, quand nous voyons et quand nous possédons !
L’amour sera sublime : nous aurons dans le ciel un amour parfait envers Dieu. Nous nous aimerons mutuellement parfaitement. Quelle bénédiction !

Lire aussi : L’amour excuse tout, croit tout, espère tout et supporte tout (1 Corinthiens 13:7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !