Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Dieunedort Kamdem Nounga : accusation d’escroquerie, exil, avis de recherche

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Dieunedort Kamdem Nounga, fondateur de la « Cathédrale de la Foi » à Yaoundé, a fui le Cameroun, où il est accusé d’« escroquerie aggravée », et s’est installé en Côte d’Ivoire.

Né le 10 mars 1977 à Yaoundé, dans une famille animiste originaire de l’ouest du Cameroun, Dieunedort Kamdem serait devenu chrétien à 11 ans, et aurait été ordonné pasteur à 17 ans.

Cathédrale de la Foi

Dieunedort Kamdem a fondé la « Cathédrale de la Foi » le 27 Juin 2010. Il a créé la surprise en achetant la chapelle catholique d’Elig-essono pour en faire le quartier général de la « Cathédrale de la Foi ».

Il dit avoir fondé cette église « pour satisfaire un manque ». Il a compris qu’il fallait vendre du rêve à la population camerounaise désespérée par le chômage dont le taux serait de 30 % et des difficultés d’accès aux soins de santé.

Dieunedort Kamdem Nounga

Son concept d’« une Eglise décomplexée quant aux questions d’argent » séduit des milliers de chrétiens. En quelques années, des milliers de Camerounais ont rejoint ce mouvement.

« Les responsables d’églises traditionnelles sont gênés de parler d’argent, d’enrichissement, et de biens matériels. Or, c’est tout aussi important que salut de l’âme. C’est pour cela que nos fidèles sont nombreux. »

Pasteur et businessman

Dieunedort Kamdem, qui se fait appeler « le général de Dieu », a un slogan simple : « L’argent appelle l’argent, plus une personne fait des dons plus elle en reçoit. » Il est à la tête de la Kanodi Ministry Communication, d’une station de radio (Dunamis FM), d’un journal (Dunamis Magazine), et d’une chaine de télévision (Kanodi TV).

Dieunedort Kamdem Nounga, pasteur ou homme d’affaires ?

Il trouve toujours la bonne formule pour inciter les fidèles à faire des dons. « Si vous ne donnez pas 10 % à Dieu, le diable prendra 90 % », déclarait-il sur les ondes avant son départ du Cameroun.

Jean-Claude Ondoa Bekono, un cadre d’une compagnie de téléphonie mobile à Yaoundé qui a rejoint la « Cathédrale de la Foi » après une longue maladie, a reconnu que Dieunedort Kamdem s’exprime bien et est doté d’un bon sens du marketing.

« Il a une grande force de persuasion et vous fait croire que tout est possible. C’est peut-être vrai. Mais lui sait seulement le dire. Même pour un simple conseil, il fallait faire une offrande. Je n’avais plus les moyens. »

Reportage de Canal+

En mai 2017, Dieunedort Kamdem est apparu dans un reportage réalisé par Canal+, dans lequel il exhortait les membres de son église à investir dans une entreprise douteuse du nom de Gesem Forex Trading.

Dieunedort Kamdem piégé par Canal+

Cette affaire largement médiatisée a suscité une vive polémique au Cameroun, obligeant la Commission des marchés financiers du Cameroun à dénoncer cette campagne de collecte de fonds au profit d’une société privée qui ne remplissait pas « les conditions requises pour procéder à des opérations de collecte publique de fonds ».

Le Lundi 30 Juillet 2018, le tribunal de première instance de Yopougon en Côte d’ivoire s’est prononcé sur cette affaire en déclarant que Kamdem Dieunedort Nounga est « non coupable » des faits d’escroquerie qui lui étaient reprochés.

La tribunal ivoirien a jugé que les seuls coupables de cette affaire sont Koukouyi Divine Segla et Kouakou Kouadio Nathan. Ils ont été condamnés à une peine maximale de 20 ans de prison ferme. Ils doivent aussi rembourser la somme extorquée de 208 millions de Fcfa.

Exil forcé

L’affaire révélée par le magazine « Afrique investigation » sur Canal+ en 2017 a poussé Dieunedort Kamdem à fuir le Cameroun. Après un court séjour en Haïti, il s’est installé à Montréal en novembre 2017, où il a ouvert une église.

Dieunedort Kamdem Nounga en Haïti

Mais Dieunedort Kamdem s’est attiré les critiques des médias canadiens en organisant une conférence lors de laquelle il prétendait permettre aux célibataires de trouver un(e) conjoint(e) en six mois. Le prix d’entrée était fixé à 50 dollars canadiens. Il s’est finalement installé à Abidjan en Côte d’Ivoire, où il a ouvert une branche de la « Cathédrale de la Foi ».

Avis de recherche

Alors qu’il a été innocenté par la justice ivoirienne, Dieunedort Kamdem est toujours recherché pour « escroquerie aggravée » au Cameroun. Un avis de recherche a été lancé à son encontre par la Division de la Police Judiciaire du Centre le jeudi 1er mars 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !