Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

De nombreux Syriens musulmans se tournent vers Jésus à Kobani

A Kobani, une ville de Syrie située au sud de la frontière turque, libérée totalement il y a seulement un mois de l’Etat islamique, la première église évangélique a ouvert ses portes en fin d’année dernière. La destruction engendrée par l’EI a en effet conduit de nombreux Kurdes musulmans à s’interroger sur l’islam et à se convertir au christianisme.

Pendant près de cinq mois, l’Etat islamique a assiégé Kobani, une ville située juste au sud de la frontière turque, provoquant la destruction de la majeure partie de la ville et la fuite de milliers de personnes vers la Turquie.

Les combattants de l’Etat islamique ont été retardés par les frappes aériennes américaines alors même que les combattants kurdes se battaient pour cette ville. Après des années d’effusion de sang, les forces soutenues par les États-Unis ont finalement mis fin à l’emprise des militants restés au pouvoir le mois dernier.

La violence perpétrée par l’Etat islamique a eu comme résultat de réexaminer l’islam.

«L’Etat islamique a grandement favorisé le christianisme», déclare frère Rachid dans une vidéo publiée sur YouTube. « Il y a un nombre énorme de Kurdes (venant à Christ). »

«Les Kurdes ne sont généralement pas des musulmans très radicaux, mais à Kobani, ils étaient très radicaux. L’Etat islamique a entouré Kobani pendant des mois. Ils ont presque détruit la ville entière », note-t-il.

Ensuite, Dieu a agi dans le cœur des Kurdes et a fait quelque chose de remarquable.

«Maintenant, Kobani a une église à l’intérieur !» Exulte frère Rachid. La première église évangélique a ouvert ses portes l’année dernière, un beau signe du pouvoir résurrection de Dieu qui fait renaître (l’Eglise) ses cendres. Cela ne serait pas arrivé – même dans nos rêves – sans cela » (les attaques de l’Etat islamique). »

Frère Rachid a été témoin du mouvement de Dieu parmi les Kurdes :

«J’ai connu des familles qui sont venues au Seigneur de Kobani. Je viens de rencontrer une famille de 14 personnes qui sont venues vers le Seigneur – toutes ensemble.  »

« Quand j’ai demandé aux Kurdes: » Qu’est-ce qui vous a fait changer ?  »

“Ils ont dit:“ Ce que l’Etat islamique a fait nous a ouvert les yeux ”.

Lorsqu’ils ont constaté de leurs yeux la mort et la destruction causées par l’islam radical, ils ont réexaminé leurs croyances.

«En théorie, l’islam est différent de l’islam en action», observe le frère Rachid. « Quand tu lis » Tue les infidèles « , ce n’est qu’une phrase, mais quand tu vois le sang sur le sol devant tes yeux, cela change ton attitude. Dieu a changé les Kurdes à travers cela. »

«Le Seigneur utilise toutes les circonstances pour amener les gens à la foi», dit-il. « Cela continue de croître comme ça (pointant vers le haut), en s’accélérant, avec des chiffres énormes. »

Le fondateur de l’église nouvellement construite à Kobani est d’accord avec le frère Rachid :

«Après la guerre avec l’État islamique, les gens cherchaient le bon chemin et se distançaient de l’islam», a déclaré Omar Firas à Reuters. « Les gens avaient peur et se sentaient perdus. »

Firas rapporte qu’environ 20 familles, soit environ 80 à 100 personnes, adorent maintenant Dieu à la nouvelle église. «Nous nous réunissons le mardi et organisons un service le vendredi. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent y participer », a-t-il déclaré.

Le pasteur actuel de l’église, Zani Bakr, 34 ans, a été conduit par Dieu à Kobani depuis une autre ville du nord de la Syrie. Il a commencé à suivre Jésus en 2007.

«Cette situation a été décrite par l’EI comme un conflit religieux, utilisant des slogans religieux. À cause de cela, beaucoup de Kurdes ont perdu confiance dans la religion en général, pas seulement dans l’islam », a-t-il déclaré.

« Certains sont devenus athées ou agnostiques », mais beaucoup d’autres sont devenus chrétiens. Les scores sont élevés ici et plus encore Afrin », note-t-il.

Un homme qui a fui en Turquie pour se faire soigner après avoir survécu à une explosion à Kobani, a déclaré y avoir rencontré des fidèles kurdes et turcs,  qui ont entendu l’ Evangile et ont décidé de suivre Jésus.

«Ils ont semblé heureux et ont tous parlé d’amour. C’est là que j’ai décidé de suivre les enseignements de Jésus », a déclaré Maxim Ahmed, 22 ans à Reuters. Il a plusieurs amis et membres de sa famille qui visiteront bientôt la nouvelle église de Kobani.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter