Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Abonnez-vous à Chrétiens TV, la chaîne YouTube du Journal Chrétien

Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Un grave incendie s’est déclaré dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, aux environs de 18 h 50, lundi 15 avril 2019. Le feu qui a pris dans les combles du bâtiment a détruit la flèche et en grande partie la toiture et la charpente. La structure serait cependant épargnée. Un porte-parole de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris précise que d’importants moyens d’intervention sont mobilisés.

Que s’est-il réellement passé ?

Un important incendie se déclare lundi 15 avril 2019 en fin d’après-midi, vers 18 h 50, dans les combles de la cathédrale Notre-Dame de Paris, à la base de la flèche, œuvre de l’architecte Viollet-le-Duc, constituée de 500 tonnes de bois et 250 tonnes de plomb, qui surmonte le transept et culmine à 93 mètres. Les flammes ont détruit la charpente, faite de 1 300 chênes, soit 21 hectares de forêt.

Arrivés une quinzaine de minutes plus tard, les pompiers n’ont pas réussi à le maîtriser. La flèche s’est effondrée à 20 h 13.

À partir de 22 h, toutes les églises françaises ont fait sonner leurs cloches comme invitation à la prière.

Travaux en cours

La cathédrale Notre-Dame de Paris, construite entre le douzième et le quinzième siècle, et restaurée au dix-neuvième siècle, était en train de bénéficier d’importants travaux depuis plusieurs mois, notamment pour nettoyer l’édifice noirci par la pollution. L’État a offert 2,5 millions d’euros pour la restauration de la flèche, somme considérée comme insuffisante par Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale.

Les seize statues de cuivre entourant la base de la flèche avaient été retirées le jeudi 11 avril 2019 pour restauration et n’ont donc pas été affectées par l’incendie.

Une enquête ouverte

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « destruction involontaire par incendie » visant à déterminer les causes de cet incendie. Parallèlement à cette enquête confiée à la police judiciaire de Paris, des enquêtes administratives ont été lancées dans le but d’établir les conditions exactes des causes de cet incendie.

Principales réactions

Le président français, Emmanuel Macron, a promis que la cathédrale Notre-Dame de Paris sera reconstruite : « Nous rebâtirons Notre-Dame parce que c’est ce que les Français attendent, parce que c’est ce que notre histoire mérite, parce que c’est notre destin profond. »

Le président américain Donald Trump a déclaré sur Twitter que « c’est si terrible d’assister à ce gigantesque incendie à Notre-Dame de Paris. »

L’ex-président Nicolas Sarkozy, a déclaré que « la France est touchée dans sa chair, dans son identité, dans son histoire ».

L’ex-président François Hollande a déclaré : « Notre-Dame est notre patrimoine commun, c’est une blessure de la voir ainsi ravagée par les flammes. Hommage aux pompiers qui œuvrent pour éteindre l’incendie ».

Le directeur par intérim de la salle de presse du Vatican, Alessandro Gisotti, a fait savoir que « le Saint-Siège a appris avec incrédulité et tristesse la nouvelle du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, symbole de la chrétienté, en France et dans le monde ».

L’archevêque de Paris, Michel Aupetit, a tenu à « remercier les pompiers qui ont pu sauver les deux tours. Ils risquent leur vie à chaque fois ». Il a indiqué à la télévision qu’il a reçu un message de solidarité du grand rabbin de France. « Aujourd’hui, Paris est en prière, toutes les églises sont ouvertes. Nous sommes tous ensemble unis dans ce grand malheur », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre français, Édouard Philippe,  a rendu hommage lundi soir aux pompiers :
« Notre tristesse est au-delà des mots mais nous sommes encore dans le combat. Ce soir les pompiers se battent, héroïques, contre le feu, pour préserver ce qui peut l’être ».

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a déploré « un terrible incendie » et elle a demandé aux riverains de respecter le périmètre de sécurité afin de permettre aux pompiers de maîtriser l’incendie.

Laurent Wauquiez, président des Républicains, a exprimé sa « désolation en voyant partir en fumée ce symbole de nos racines chrétiennes, de la littérature de Victor Hugo ».

En déplacement à Mayotte, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a exprimé sa solidarité avec les sapeurs-pompiers et l’ensemble des Parisiens.

Le ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a apporté son soutien aux pompiers de Paris.

António Guterres, secrétaire général des Nations Unies, s’est dit « horrifié par les images de l’incendie qui dévaste la cathédrale Notre-Dame – un joyau unique du patrimoine mondial qui règne sur Paris depuis le 14e siècle. Mes pensées vont au peuple et au gouvernement français. »

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé son soutien aux Français face à l’incendie d’« un symbole de la France et de notre culture européenne ».

La Première ministre du Royaume-Uni,Theresa May, a affirmé que « ses pensées vont aux Français ce soir et aux services d’urgence qui luttent contre le terrible incendie de la cathédrale Notre-Dame »

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a déclaré : « Cela nous brise le cœur de voir la cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Nous pensons à nos amis français qui combattent cet incendie dévastateur ».

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a estimé que « l’incendie de Notre-Dame est une catastrophe pour la France et pour l’Europe. Les flammes ravagent 850 ans d’histoire, d’architecture, de peinture et de sculpture. Cela va être difficile à oublier. La France peut compter sur nous pour récupérer la grandeur de son patrimoine ».

Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a affirmé qu’il s’agit « d’un coup au cœur pour les Français et pour nous tous les Européens ».

Le président de la Confédération suisse, Ueli Maurer, a exprimé la tristesse du gouvernement suisse « de voir en plein Paris un monument si cher au cœur de tous ravagé par des flammes ».

Plus d’un milliard d’euros de dons

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une souscription nationale pour rebâtir la cathédrale Notre-Dame de Paris. La Fondation du patrimoine a lancé une « collecte nationale » pour rassembler des fonds en vue de la reconstruction de la cathédrale.

Près d’un milliard d’euros a été collecté en moins de 24 heures. La moitié de cette somme a été donnée par trois familles françaises : la famille Bettencourt (200 millions), la famille de Bernard Arnault (200 millions), et la famille de François Pinault (100 millions).

Parmi les autres donateurs figurent l’entreprise pétrolière Total qui a offert 100 millions d’euros, la mairie de Paris (50 millions), le groupe JCDecaux (20 millions), la région Île-de-France (10 millions), la famille Bouygues (10 millions), la société Fimalac (10 millions), la Société Générale (10 millions), le groupe bancaire BPCE (10 millions), le Crédit Agricole Île-de-France (5 millions), la famille américaine Henry Kravis et Marie-Josée Kravis (8,85 millions), la Région Auvergne-Rhône-Alpes (2 millions), la Région Occitanie (1,5 millions), et l’entreprise Capgemini (1 million).

Une réponse à “Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris”

  1. Wadsen Etienne dit :

    Dieu cherche des vrais adorateurs pour l adorer en esprit et en verite…Dieu veut dire quelques choses aux Francais . jean 4:24

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter