Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« L’herbe sèche, la fleur tombe ; mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement » (Ésaïe 40 :8)

« Une voix dit : Crie ! Et il répond : Que crierai-je ? Toute chair est comme l’herbe, et tout son éclat comme la fleur des champs. L’herbe sèche, la fleur tombe, quand le vent de l’Éternel souffle dessus. Certainement le peuple est comme l’herbe : L’herbe sèche, la fleur tombe ; mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement. » (Ésaïe 40 :6-8)

 Ce texte exprime la fragilité de la vie terrestre. La gloire humaine périt, aussi promptement que la fleur se fane, quand celle de Dieu paraît. Tout ce qui nous appartient ici-bas est semblable à de l’herbe ou à une fleur vulnérable ! Un jour, nous quitterons ce monde. Que restera-t-il des titres et des possessions de tous les biens périssables que nous aurions acquis ?

Crains Dieu !

« Écoutons la fin du discours : Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit faire tout homme. Car Dieu amènera toute œuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal. » (Ecclésiaste 12.13-14)

Après avoir rappelé que « tout est vanité » (Ecclésiaste 12 :8), le roi Salomon conclut par un conseil sur la manière de vivre dans ce monde sans but à cause de la malédiction consécutive à la chute. Il nous exhorte à obéir aux commandements en étant motivé par la perspective du jugement dernier (Ecclésiaste 3 :17 ; 5 :4-6 ; 8 :11-14 ; 11 :9).

Ce jugement nous dirige pour trouver l’issue du labyrinthe d’une vie dépourvue de sens. La crainte du Dieu qui jugera tous les hommes doit régler nos décisions et nos actions. D’où le conseil final : « Crains Dieu et obéis à ses commandements ».

Cette conclusion ne doit pas inhiber notre joie ni nous empêcher d’apprécier les des dons de Dieu, mais nous aider à régler notre conduite par l’attente de ce jugement divin.

Crois au Seigneur Jésus

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jean 5 :24; voir Jean 3 :18)

La fonction de Juge de l’humanité ne peut être exercée que par le Seigneur Jésus-Christ. Puissions-nous croire en son témoignage ! Notre foi et notre espérance seront alors établies en Dieu, et nous ne serons pas condamnés par le ciel. « Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé… » (Jean 3 :17-18)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter