Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Dieu guérit un pasteur n’ayant que 10 % de chance de survie

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

John Barton, pasteur fondateur de l’église Living Life Church à Lafayette en Louisiane était pleinement engagé dans le ministère lorsqu’une maladie mystérieuse l’a soudainement terrassé, le conduisant à l’article de la mort. Les médecins ne lui donnaient que 10 % de chance de survie, mais Dieu a fait un grand miracle.

Le témoignage du Dr John Barton, relaté dans CBN News, montre, une fois encore la fidélité de Dieu qui répond aux prières de ses enfants qui crient vers lui.

Le pasteur de l’église Living Life Church, une église en pleine croissance, n’avait jamais été malade. Pourtant, un jour, tout a basculé, comme il l’a expliqué à CBN News :

«J’ai senti quelque chose dans ma gorge comme une boule. Alors, quand je suis allé aux toilettes, je l’ai recraché. C’était une gorgée de sang. « 

Malgré une grande fatigue, de la fièvre et des frissons, John a mis cinq jours avant de finalement consulter un médecin. Il en a même consulté trois, a également eu une consultation aux urgences, mais personne ne pouvait trouver la cause de l’étrange mal qui l’atteignait.

John partage les sentiments qu’il a vécu à ce moment là à CBN News :

«Je venais de voyager hors du pays. J’ai juste commencé à penser : ‘Eh bien, j’espère que je n’ai pas été en contact avec quelqu’un qui était malade’. »

Un jour, alors qu’il était chez son frère jumeau Michaël, il a commencé à vomir et les symptômes se sont aggravés. Soudainement, il a senti que sa tête était engourdie et sur le point d’exploser. Il s’est alors dit en lui-même qu’il devait appeler les urgences

Face à la détresse de son frère, Michael partage qu’il se sentait trop faible pour prier :

 » La seule chose que j’avais la force de dire, c’était: «Dieu, aide-moi. Aide-moi. »

John quant à lui pensait : «Si je n’obtiens pas l’aide dont j’ai besoin, mon Dieu, si tu ne me guéris pas, j’ai l’impression que je vais mourir.»

Le corps engourdi, ne pouvant ni parler ni entendre et ayant du mal à respirer, John est conduit en urgence au centre médical Notre-Dame de Lourdes à Lafayette, en Louisiane. Alors que les médecins prodiguaient à John les premiers soins vitaux, Michael a commencé à enregistrer les faits, commençant à croire à un miracle. Il se disait en lui-même qu’il allait prendre soin de noter ce qui se passait pour que plus tard, cela soit un témoignage. C’est ainsi qu’il a mis sa foi en action.

John a ensuite eu plusieurs examens qui n’ont apporté aucun éclairage sur les raisons de son état jusqu’à ce que le neurologue Kevin Hargrave diagnostique finalement une encéphalomyélite aiguë disséminée, une pathologie grave déclenchée par une infection virale qui provoque une inflammation du cerveau et de la moelle épinière, entraînant plusieurs conséquences : lésions nerveuses, paralysie, et dans les cas graves, la mort.

Le Dr Hargrave annonce alors qu’il s’agit du cas le plus grave qu’il ait vu, et que John n’avait que 10 % de chance de survivre. Et même s’il survivait, il serait dépendant d’une respiration artificielle, d’une trachéotomie et d’une sonde d’alimentation.

Michael déclare alors :

« C’était difficile à avaler. C’était, vous savez, c’était – c’était quelque chose que je ne voulais pas entendre. »

Les médecins ont alors traité John avec des anti-inflammatoires, dans l’espoir de le garder au moins en vie. Parfois, il était conscient, mais toujours incapable de bouger, d’entendre ou de communiquer.

John se souvient de ce moment là :

«Je me sentais tellement impuissant. J’ai littéralement ressenti – j’ai ressenti la mort.

Face à ce terrible diagnostic, John, sa famille, son église et des chrétiens du monde entier ont prié pour lui, croyant en un miracle :

«Je ne le savais pas dans ma chair, mais dans mon esprit, mon sens spirituel, je savais qu’il allait s’en sortir. »

Après une semaine à l’hôpital, les choses ont commencé à changer. Le Dr Hargrave explique :

«Il était capable de bouger un peu les doigts ou les orteils. Quand un patient, vous savez, dans sa situation montre un certain degré d’amélioration, c’est le meilleur signe d’une amélioration à venir. « 

Pour Michael dit, ces premiers signes ont boosté sa foi, il avait besoin de voir que Dieu commençait à répondre aux prières.

Avec l’aide d’une trachéotomie, les poumons de John ont commencé à fonctionner seuls. Les médecins ont également attaché une boîte vocale pour qu’il puisse parler – et adorer Dieu. Sur une vidéo, on peut voir John prier ainsi : « Oh mon Dieu, je sais que j’ai été guéri de tes blessures. »

Environ quatre semaines plus tard, il a été transféré dans un centre de rééducation où son état de santé à continué à s’améliorer, il est sorti de son fauteuil roulant et a commencé à marcher.

John témoigne : «Différents médecins entraient et s’exclamait quelque chose comme « Wow, tu es un miracle. Tu es un miracle. »

Après un mois de cure, John est rentré chez lui et a fait monter vers Dieu des actions de grâce :

« Seigneur, je te remercie de m’avoir accordé un miracle. Seigneur, je te remercie pour Ta grâce. »

Le Dr Hargrave partage :

«Dans le passé, honnêtement, j’étais un grand sceptique, même si je suis chrétien. Mais je ne suis plus sceptique. ”

John est toujours le pasteur de l’église Living Life et vient de se marier avec Lori. Il dit:

«Je vis juste avec la paix, la joie et ce sentiment de gratitude d’être en vie. Cela a amené ma foi à un tout autre niveau. Je crois des choses auxquelles je n’avais jamais cru auparavant. »

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !