Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Dieu aime celui qui donne avec joie » (2 Corinthiens 9 :7)

L’argent donné au titre de la charité peut paraître gaspillé, au vu de l’esprit charnel ; mais quand il est donné à des fins utiles, il est pour ainsi dire, une graine semée de laquelle on attend une croissance précieuse. « Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment… » (2 Corinthiens 9 :6-11)

Celui qui sème peu moissonnera peu

« Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. » (2 Corinthiens 9 :6)

Aux yeux de Dieu, donner n’est pas un sacrifice, mais plutôt une semence. Comme le fermier donne ses grains à la terre, puis moissonne ce qu’il a semé, le don est également une semence. Si on épargne la semence, la moisson sera pauvre, si on sème avec libéralité, la moisson sera grande. Le même principe qui est exprimé en Exode 25 :2 ; 1 Chroniques 29 :14, 17 ; Psaumes 102 :9 ; Luc 6 :38 ; Actes 20 :35.

La leçon à retenir de ce verset est de donner avec générosité, le verset suivant enseigne comment donner.

Dieu aime celui qui donne avec joie

Les dons de charité, comme tous ceux qui concernent les bonnes causes, doivent être effectués après réflexion. L’esprit dans lequel nous donnons, suivant les circonstances, ainsi que ceux que nous sommes sur le point de soulager par notre don, doivent diriger notre attitude. Cette aide devrait être donnée selon nos possibilités, sans contrainte, avec joie.

« Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. » (2 Corinthiens 9 :7)

Dieu respecte la liberté de chacun de donner selon qu’il l’a résolu en son cœur.  Mais il regarde à ce cœur : s’il y voit de la tristesse, du regret en donnant, le don n’a plus aucune valeur spirituelle.

Le Seigneur aime celui qui donne gaiement. Celui qui donne par contrainte, ou pour s’assurer des applaudissements populaires n’est pas approuvé par Dieu.

Les dernières paroles du verset sont une réminiscence de Proverbes 22 :9, où on lit dans la version des Septante : « L’homme qui est un donateur joyeux, Dieu le bénira. » Et Paul dit : « Dieu aime un donateur joyeux. »

Dieu bénit richement les donateurs

Dieu peut vous accorder toute bénédiction, aussi bien temporelle que spirituelle. Au fidèle intendant, il sera confié beaucoup.

« Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre » (2 Corinthiens 9 :8)

Un homme peut-il être perdant en cherchant à satisfaire la volonté divine ? Le Seigneur est capable de faire abonder sa grâce envers nous. Il peut nous satisfaire en tous points et nous donner tout contentement quant à ce que nous possédons.

Dieu est puissant pour vous comblerde telle manière que vous ayez toujours assez pour vous-mêmes, et de quoi donner aux pauvres.

C’est la promesse de ce verset 8, et la conséquence toute pratique qu’en tire Paul, qui donnèrent au philanthrope et théologien allemand Auguste-Hermann Franke la sainte hardiesse de bâtir la maison des orphelins de Halle. Il ne fut pas confondu dans sa foi ; sa vie est le commentaire vivant de notre passage.

Un vrai chrétien distribue aux pauvres, avec largesses

« Il a fait des largesses, il a donné aux indigents ; Sa justice subsiste à jamais. » (2 Corinthiens 9 :9)

C’est du juste qu’il s’agit, non de Dieu. Dans le Psaumes 112 :9, il est dit que l’homme qui craint le Seigneur n’est pas avare, mais distribue aux pauvres, avec largesses.

Nous devons vraiment montrer notre obéissance à l’Évangile par le biais de notre charité. Ce sera le crédit de notre profession de foi et un éloge à la gloire de Dieu. Essayons de suivre l’exemple de Christ : inlassable dans la pratique du bien, sachant qu’il y a davantage de bénédictions à donner qu’à recevoir (Actes 20 :35).

Dieu fournit de la semence au semeur

« Celui qui fournit de la semence au semeur, et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice. Vous serez de la sorte enrichis à tous égards pour toute espèce de libéralités qui, par notre moyen, feront offrir à Dieu des actions de grâces. » (2 Corinthiens 9 :10)

Se fondant sur le passage de Ésaïe 55 :10, Paul déclare que Dieu, qui fournit de la semence au semeur, bénira le charitable donateur.

Béni soit Dieu pour le don inexprimable de sa grâce, par lequel Il conseille à ses enfants de donner aux pauvres, afin d’inciter ces derniers à la reconnaissance.

Béni soit son nom glorieux, en toute éternité, pour son Fils, Jésus-Christ, le don inestimable de son amour, au travers duquel tout ce qui est afférent à la vie et à la piété nous est donné librement, au-delà de toute expression, mesure, ou contrainte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter