Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Dieu te dit : « Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos » (Exode 33:14)

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Nous bénéficions de faveur divine si nous sommes animés d’un cœur plein de zèle et de ferveur, lorsque nous accomplissons notre devoir. Moïse tenait le langage de quelqu’un qui chemine sans avoir la conviction d’être accompagné par Dieu. 

« Moïse lui dit : Si tu ne marches pas toi-même avec nous, ne nous fais point partir d’ici. Comment sera-t-il donc certain que j’ai trouvé grâce à tes yeux, moi et ton peuple ? Ne sera-ce pas quand tu marcheras avec nous, et quand nous serons distingués, moi et ton peuple, de tous les peuples qui sont sur la face de la terre ? » (Exode 33 :15-16)

Moïse n’ose pas faire un pas de plus sans Dieu. Le désert avec la montagne de Dieu était préférable à une vie paisible en Canaan si le Seigneur ne les accompagnait pas. Dans le verset 16, Moïse répète l’argument qu’il avait employé dans Exode 32 :12 :

« Pourquoi les Égyptiens diraient-ils : C’est pour leur malheur qu’il les a fait sortir, c’est pour les tuer dans les montagnes, et pour les exterminer de dessus la terre ? Reviens de l’ardeur de ta colère, et repens-toi du mal que tu veux faire à ton peuple. »

La seule manière dont Moïse et le peuple (notez la connexion : « moi et ton peuple » au verset 16) pouvaient savoir qu’ils avaient trouvé faveur auprès de Dieu était s’il consentait à marcher avec eux.

L’Éternel répond favorablement à la demande de Moïse, mais c’est uniquement parce que Moïse jouit de la faveur divine et que Dieu l’a personnellement choisi :

« L’Éternel dit à Moïse : Je ferai ce que tu me demandes, car tu as trouvé grâce à mes yeux, et je te connais par ton nom. » (Exode 33 :17) 

Voir la gloire de Dieu

« Moïse dit : Fais-moi voir ta gloire ! » (Exode 33 :17)

Moïse commença à discerner la gloire de Dieu, à percevoir sa voix de plus près. Une vision directe de cette gloire aurait de toute façon écrasé totalement le patriarche.

L’homme est incapable de percevoir directement la grandeur de la gloire de Dieu. Il est faible et ne pourrait supporter une vision si intense ; l’être humain est coupable, il ne peut qu’être épouvanté face à la grandeur divine.

La bonté de Dieu est un des aspects de sa gloire. Il désire nous voir nous approcher de lui davantage pour bénéficier de sa miséricorde que pour voir sa grandeur et sa majesté.

Un rocher servit à protéger Moïse, afin qu’il puisse ressentir la bonté et la gloire de Dieu. Ce rocher d’Oreb était une image typique de Christ, le rocher du refuge, du salut et de la puissance. Heureux sont ceux qui se tiennent sur ce rocher !

Le creux du rocher était également une image de Christ : un Sauveur frappé, crucifié, blessé et mis à mort. En Christ, le Père nous révèle sa gloire, sa grâce et sa bonté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !