Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Sortie prochaine du film « Breakthrough », l’histoire vraie d’une résurrection

En avril 2019 devrait sortir le film « Breakthrough », une adaptation cinématographique du livre de Joyce Smith, une mère qui témoigne de la résurrection de son fils tombé dans un lac glacé en 2015.

Dans un livre intitulé « L’impossible : l’histoire miraculeuse de la foi d’une mère et de la résurrection de son fils » (The Impossible: The Miraculous Story of a Mother’s Faith and Her Child’s Resurrection) paru en novembre 2017, Joyce Smith raconte l’histoire de la résurrection, de la guérison et de la restauration de son fils, John, alors âgé de 14 ans, tombé dans un lac glacé du Missouri alors qu’il faisait du patin à glace.

20th Century Fox a décidé en 2018 d’en faire une adaptation cinématographique. Le film, intitulé « Breakthrough », dont le réalisateur est Roxann Dawson et qui mettra en vedette Chrissy Metz, Josh Lucas, Topher Grace, Mike Colter, Marcel Ruiz, Sam Trammel et Dennis Haysbert devrait sortir en salles courant avril 2019.

Retour sur l’histoire vraie de la résurrection d’un jeune-homme de 14 ans qui espère, avec sa mère, que leur histoire miraculeuse prouvera au monde le pouvoir de la prière, la bonté et la proximité de Dieu dans les épreuves, mais aussi la réalité qu’avec la foi, rien n’est impossible.

Un matin d’hiver glacial en 2015, dans un parc du Missouri, John Smith, un jeune alors âgé de 14 ans et ses deux amis, Josh Sander et Josh Rieger, « s’amusaient » à glisser sur le lac Sainte Louise lorsque la glace s’est fissurée et que les trois amis ont plongé dans des eaux à – 40 degrés.

« A ce moment-là, nous savions tous que la possibilité de mourir tous les trois était très réelle », a déclaré Josh au cours d’une interview accordée à Gospel Herald. « Josh et moi étions à environ 16 mètres du quai, et Josh criait :  » Je ne veux pas mourir.  » Je criais : ‘Appelle le 911 !’ Sander s’est sauvé et j’ai pu pousser Rieger hors de l’eau, lui sauvant la vie. « 

John Smith, cependant, n’a pas été aussi chanceux. Il est resté coincé dans l’eau glacé pendant près de 15 minutes avant qu’enfin les secouristes parviennent à le dégager.

« J’ai reçu l’appel téléphonique, entendant que mon fils avait eu un terrible accident », a confié Joyce. « C’est le coup de téléphone que tous les parents redoutent. Je ne me souviens même pas comment je suis arrivé à l’hôpital. Je priais, suppliant Dieu d’épargner mon fils. Nous avons attendu 17 ans pour l’avoir ; nous l’avons adopté du Guatemala. I Je ne pouvais tout simplement pas croire que Dieu prendrait notre fils après tout ce que nous avions traversé. Dieu, dans sa grâce et sa miséricorde, a fini par m’emmener à l’hôpital en un seul morceau.  » témoigne Joyce à Gospel Herald.

Lorsque Joyce est arrivée à l’hôpital, l’équipe médicale effectuait le massage cardio-respiratoire depuis presque une demi-heure sans succès.

« Quand je suis entrée dans la pièce, je ne savais pas qu’ils étaient sur le point d’appeler pour indiquer l’heure de la mort », se souvient-elle.

Peu de temps avant l’accident, Joyce participait à l’étude biblique Believing God de Beth Moore, qui reposait sur l’affirmation suivante :

« Je crois que Dieu est ce qu’Il ​​est, et je crois qu’Il peut faire ce qu’Il ​​peut faire. »

« Je ne crois pas que ce soit une coïncidence », a déclaré Joyce. « Quand je suis entré aux urgences, je pensais que Dieu était là et qu’il allait être avec nous à travers cela. »

À l’hôpital, John resta finalement étendu sans battement de coeur pendant plus de 60 minutes.

« Après être entré dans sa chambre, j’ai mis mes mains sur ses pieds. Ils étaient froids et gris, et je savais qu’il était parti », a déclaré la mère de John, Joyce Smith, dans une interview exclusive accordée à Gospel Herald. « J’ai commencé à prier à haute voix, implorant Dieu pour la vie de mon fils et en invoquant le Saint-Esprit, en lui disant : ‘S’il te plaît, rends-moi mon fils. »

Et puis, quelque chose de miraculeux s’est passé.

Dès que Joyce a prié pour son fils, son cœur s’est remis à battre, étonnant les infirmières et les médecins autour de lui.

« L’infirmière avait le doigt sur le pouls de John pendant 27 minutes et elle n’avait rien eu », a déclaré Joyce. « Elle m’a dit : ‘Dès que vous avez prié, quelque chose a remonté dans le corps de John avec une telle force, ça m’a fait reculer – et tout à coup, j’ai eu un pouls. » Ils étaient abasourdis. « 

Après le retour du pouls de son fils, Joyce pensait que le pire était passé – mais les médecins n’étaient pas de cet avis.

« Le médecin m’a dit :  » Même si John vit, il sera un légume. Il y a des lésions cérébrales, et la seule fonction cérébrale est la fonction du tronc cérébral et c’est très rudimentaire « , a-t-elle déclaré. « Je lui ai dit, » Faites de votre mieux. Dieu fera le reste, mais je ne veux pas parler de négatifs autour de lui. Lorsque vous êtes dans la pièce, je veux seulement qu’il entende des choses positives. « 

Jason P. Noble, pasteur de la First Assembly Church à St. Peters, était arrivé sur les lieux et après avoir s’être réjouit du retour à la vie de John, au pronostic très sombre des médecins, il décida de soutenir la famille dans la prière, comme il l’a raconté sur le site de l’église.

« La famille était convaincue que peu importait ce que les médecins disaient, nous allions en informer Dieu et lui faire confiance pour être celui qu’il dit être », explique Noble. Noble a donc rassemblé plusieurs autres pasteurs de la salle d’attente et s’est rendu dans la chambre de John.

Un long combat dans la prière va alors commencer :

« Il n’avait pas l’air bien », se souvient Noble. La peau de John était grisonnante, son corps et son visage étaient gonflés de manière presque inconcevable et il était dans le coma. Noble et les autres pasteurs entouraient le lit et se penchaient près de l’oreille de John, lui disant que tout irait bien. Ensuite, le groupe a commencé à prier, en particulier pour que Dieu donne le souffle de vie à John dans ses poumons et que Dieu réarme son cerveau.

«Nous avons prié pour une guérison complète», déclare Noble.

Dès cette première nuit à l’hôpital, Noble a senti que Dieu lui disait qu’il devait rester près de la famille. Il a compris qu’il devait s’engager.

«Dieu voulait que je reste et que tout se passe bien, peu importe le temps que cela prendrait», explique Noble. «Il a reconnu que cela signifierait peut-être passer beaucoup de jours et de nuits en dehors de sa propre famille.

Ainsi, Jason Noble est resté avec John et ses parents, Joyce et Brian – qui ont adopté John alors qu’il était un bébé guatémaltèque – continuant de prier, de servir et continuant à confesser la vie devant l’adolescent. Ils ont alors vu des miracles se produire.

Ils se sont tous réjouis lorsque John a survécu aux 24 premières heures. Tandis que John relevait de chaque nouveau défi – d’une infection possible dans ses poumons à une pression artérielle instable en passant par la restauration de ses facultés mentales – Noble entrainaît la famille et l’église dans une bataille spirituelle.

«Nous avons continué à prier les promesses de Dieu à partir des Écritures et à nous rappeler que Dieu est le grand médecin et qu’il peut tout faire», dit Noble. Plus les gens priaient, plus les perspectives de John s’amélioraient.

Trois jours plus tard, John avait retrouvé toutes ses facultés mentales – et a commencé à communiquer avec ceux qui l’entouraient, une chose que toute la communauté médicale affirmait ne pouvait pas arriver.

Après sept jours, les médecins ont retiré la ventilation artificielle de John et l’ont sorti des soins intensifs. Une semaine après cela, John rentrait chez lui. Son rétablissement rapide a défié tous les experts, les  histoire similaires à son cas et toutes les prédictions scientifiques.

Le pasteur Noble a assisté à la totalité du séjour à l’hôpital et marchait au côté de John lorsqu’il a franchi la porte de sortie du centre médical, un soutien dont Joyce Smith est reconnaissante car il a consenti à faire le sacrifice de son temps et de sa présence près de sa famille pour les soutenir :

«Je crois vraiment que Dieu a envoyé le pasteur Jason dans cette église pour cette situation», déclare Joyce. « Je ne sais pas ce que nous aurions fait sans lui.

Dieu a répondu aux prières persévérantes montées vers lui :

« Jusqu’à ce jour, John n’a eu aucun effet secondaire de l’accident, malgré les prédictions des médecins », a déclaré Joyce.

Dieu a totalement guéri John qui est aujourd’hui lycéen et joue au basket comme l’a expliqué sa mère :

« Il est retourné au basketball et à un match, il a marqué 30 points. Dieu a été tellement miraculeux et bon dans tout ce qu’il a fait.  »

« Beaucoup de gens se sont approchés et ont dit : ‘Cette histoire a changé ma vie et a restauré ma foi en Dieu », a déclaré Joyce. « C’est ce que nous espérons que les gens retirent de notre histoire, qu’elle rapproche tous ceux qui l’entendent plus près de Dieu. »

Déjà fort dans la foi, John Smith s’adresse maintenant aux groupes religieux et aux banquets et envisage de devenir ministre.

 » Nous partageons simplement l’histoire afin que ce pays voie à quel point notre Dieu est grand. Il n’est pas mort, il est vivant et Il travaille toujours dans le secteur des miracles. Je suis époustouflé par Son talent.  » a déclaré John à Gospel Herald.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter