Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un pasteur au Kenya battu à mort par des extrémistes

Le pasteur d’une église souterraine située au Kenya près de la frontière somalienne a été abandonné dans un bain de sang par des extrémistes musulmans venus l’attaquer vendredi 8 mars dernier.

Selon le témoignage de différentes sources recueilli par Morning Star News, le pasteur Abdul, âgé de 30 ans, marié et père de trois enfants de 8, 5 et 3 ans retournait chez lui après une réunion de prière vers 21 heures lorsque plusieurs musulmans d’origine somalienne l’ont violemment battu à l’aide de matraques en bois.

Racontant à Morning Star News depuis son lit d’hôpital le déroulement de cette attaque qui s’est produite à la périphérie de Garissa, le pasteur Abdul a expliqué qu’il ne connaissait pas les assaillants qui se sont approchés de lui en lui disant :

«Nous suivons vos mouvements et vos plans diaboliques consistant à transformer les musulmans en chrétiens».

Le pasteur Abdul est en effet responsable d’une église souterraine de 30 musulmans convertis au christianisme, qu’il rencontre clandestinement par petits groupes à des jours différents pour célébrer des cultes, avoir des moments de prière et d’étude de la Bible.

Tout de suite après avoir déclaré la raison de sa colère, le groupe de musulmans l’a attaqué :

«Immédiatement, plusieurs assaillants ont commencé à me frapper avec des matraques en bois et je suis devenue inconscient», a déclaré le pasteur Abdul. «Je me suis réveillé et je me suis retrouvé entouré de voisins. J’ai été sauvé par les voisins qui m’ont trouvé dans une mare de sang. « 

Ils l’ont emmené à l’hôpital de Garissa, où les médecins ont découvert que sa cuisse était cassée et  souffrait de multiples autres blessures :

«En plus de la douleur à la cuisse, je ressens maintenant une douleur dans tout mon corps, en particulier à la taille, au dos et à la jambe gauche près de la cheville», a déclaré le pasteur Abdul à Morning Star News entre deux gémissements.

Le pasteur Abdul a ajouté :

«Je suis presque incapable de supporter la douleur. Ma famille a très peur et les chrétiens nous ont localisés à un autre endroit. Notre prière pour le moment est de trouver un endroit sûr pour ma famille. Ma vie et celle de ma famille sont en jeu. « 

Le pasteur, devenu chrétien il y a sept ans, a déclaré que les extrémistes musulmans avaient découvert ses activités alors qu’il avait pris des mesures de précaution pour tenter de garder ses mouvements secrets.

Les Somaliens croient généralement que tous les Somaliens doivent être musulmans. Selon la constitution de la Somalie, l’islam est la religion d’État et interdit la propagation de toute autre religion, selon le département d’État des États-Unis. Elle exige également que les lois respectent les principes de la charia (loi islamique), sans exception pour les non-musulmans.

A lire aussi:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter