Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse – 2 Corinthiens 12:9

Dans 2 Corinthiens 12:7-10, Paul, compte tenu des visions et des révélations qu’il avait reçues précédemment, fait état de la méthode entreprise par Dieu pour le garder en toute humilité et le prévenir de toute tentation de s’enorgueillir. Le Seigneur a répondu à sa prière, non en enlevant l’écharde, mais en lui donnant la grâce de la porter. 

« Si je voulais me glorifier, je ne serais pas un insensé, car je dirais la vérité ; mais je m’en abstiens, afin que personne n’ait à mon sujet une opinion supérieure à ce qu’il voit en moi ou à ce qu’il entend de moi. Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir. » (2 Corinthiens 12 :6-7)

Existe-t-il un seul serviteur du Christ qui ne puisse pas identifier un problème physique, matériel ou psychologique dont il a demandé à être délivré, mais qui lui a été donnée par Dieu pour le garder humble et, par conséquent, fécond dans son service ? Et cela n’est-ce pas tout spécialement le cas de ceux qui sont appelés à annoncer l’Évangile ?
Chaque croyant doit apprendre que la faiblesse humaine et la grâce divine vont la main dans la main. C’est pourquoi l’écharde dans la chair de Paul est, par l’absence même de définition, un type de l’écharde dans la chair de tout chrétien, non pas dans ses caractères extérieurs, mais par sa signification spirituelle.
Si Dieu nous aime, il nous évitera d’être exalté au-delà de toute mesure. Les fardeaux de toute nature sont ordonnés pour combattre la fierté spirituelle.
Le texte nous déclare que cette écharde dans la chair a été envoyée, à titre maléfique, par un ange de Satan ; mais Dieu l’a remaniée pour devenir finalement le bien de Paul.
La prière est un « onguent » pour chaque plaie, un remède pour chaque maladie. Quand nous sommes affligés par des « épines » dans la chair, nous devons nous consacrer à la prière. Si une réponse n’est pas accordée dans l’immédiat, ou peu après, continuons à prier.
Le Seigneur a répondu à la prière de Paul, non en enlevant l’écharde, mais en lui donnant la grâce de la porter, et par l’assurance que la notion de la faiblesse de Paul causée par cette écharde, le rendrait capable de mieux recevoir la force divine.
La force du Seigneur est parfaitement adaptée à notre faiblesse. Sa grâce est ainsi manifestée et magnifiée. Quand nous nous sentons faibles, c’est alors que nous sommes forts dans la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ. Quand nous ressentons vraiment cette faiblesse, allons à Christ pour recevoir sa force et découvrir sa puissance et sa grâce.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter