Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un chrétien témoigne de la puissance de la prière persévérante

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Entre la vie et la mort après un accident de moto, Thomas Schoonbeck a témoigné, sur une vidéo, de l’intervention miraculeuse de Dieu en réponse à la persévérance dans la prière de son entourage proche et de l’Eglise.

Face à l’annonce que la vie de son fils, Thomas Schoonbeck, était en danger car sa trachée était sectionnée, sa mère, chrétienne, va prier et Dieu va parler à son cœur :

«J’ai dit Seigneur, si tu veux le reprendre auprès de toi, tu dois me le dire maintenant. Et le seigneur m’a dit : ‘ne te fie pas à ce que tu vois. Ne te fie pas à ce que tu entends. Bas toi.’ « 

Cette prière au sein de l’épreuve sera la première de nombreuses autres qui conduiront au rétablissement de Thomas, comme le rapporte Thomas dans son témoignage sur une vidéo parue sur CBN News.com :

Le jour de l’accident, Tyler, alors âgé de 19 ans, et Thomas Schoonbeck deux amis, partaient en moto sur une piste qu’ils avaient déjà emprunté plusieurs fois. Tyler, malgré l’allure moyenne de Thomas était à la traîne et le vit disparaître au détour d’un virage.

«Nous avons commencé à suivre la piste et j’ai tout donné pour essayer de le suivre. » raconte Tyler, un ami parti avec lui pour cette sortie.

Lorsqu’il le rejoint enfin, il trouva Thomas allongé sur le sol, essoufflé. Il n’avait pas aperçu un câble tendu à hauteur de nuque à travers le sentier :

«Quand il s’est allongé sur le dos et que j’ai entendu son sang gargouiller, c’est au même moment qu’il disait :« Oh, je ne peux plus respirer. Oh, je ne peux plus respirer. Je savais donc que la situation était désastreuse à ce moment-là. « , rapporte Tyler sur la vidéo.

Alors que Thomas s’accrochait à la vie, Tyler les ramena jusqu’à sa voiture et se dirigea vers l’hôpital.

«Il se balançait d’avant en arrière. Je ne peux pas respirer. Je ne peux pas respirer. Je lui dis : accroches-toi, mec. Nous sommes presque arrivés, nous allons t’emmener à l’hôpital, tout ira bien. « 

En cours de route, Tyler avait appelé Dave et Tonja Schoonbeck, les parents de Thomas qui étaient en train de faire leurs courses et ils décidèrent de se retrouver dans le hall de l’hôpital. En voyant Tyler, la mère de Thomas explique :

«Connaissant Tyler, comme je le connaissais, quand il est sorti et que j’ai vu son visage, je savais que ce n’était pas bon. Alors je suis retournée là-bas et il y avait mon fils, tout ce que je pouvais voir, c’était une lacération ici, vous savez, c’est comme une grosse égratignure sur le cou. J’ai alors regardé les médecins et j’ai dit qu’est-ce qu’on va faire ? Et il a dit que sa vie était en danger. J’ai dit bien, qu’est-ce que vous voulez dire par sa vie est en danger ? Il a répété que sa vie était en danger. « 

Un scanner a révélé que le câble avait sectionné la trachée de Thomas.

«J’ai dit Seigneur, si tu veux le reprendre auprès de toi, tu dois me le dire maintenant. Et le seigneur m’a dit : ‘ne te fie pas à ce que tu vois. Ne te fie pas à ce que tu entends. Bas toi.’ « 

Après avoir annoncé ce diagnostic, les médecins ont fait une trachéotomie et ont placé Thomas dans un coma provoqué afin de pouvoir le transporter par avion à l’hôpital de l’université du Michigan pour une opération chirurgicale d’urgence.

Sa famille a pu le voir juste avant de partir et sa mère s’est penchée sur lui pour prier :

“Vous savez, je me suis juste penchée et j’ai prié avec lui. Et vous savez, je lui ai répété, rappelles-toi ce que le Seigneur a dit et bas-toi. Tu vivras. Ne marche pas par la vue, ne marche pas en fonction de ce que tu entends. Tu vas vivre. Et à nouveau, je sais que je sais que le Seigneur à ce moment là me gardait »

Au moment où l’hélicoptère a atterri, il était clair que Thomas vivrait. Mais il était toujours dans un état critique.

« Il était clairement très malade et avait été très malade à cause de ses blessures. »

Le Dr Rishindra Reddy qui était le chirurgien de Thomas, était très étonné du fait qu’il ait survécu malgré la gravité de ses blessures pendant la très longue heure pendant laquelle il a été transféré du premier hôpital à la salle d’urgence.

Si sa vie n’était plus en danger, les parents ont dû faire face à une autre mauvaise nouvelle : il n y avait aucune garantie que leur fils serait à nouveau capable de parler ou même de manger et de respirer par lui-même.

«En entrant dans l’opération, je n’étais pas sûr à 100% de ce que nous allions trouver. Il ne s’agit pas tant de réparer et de rattacher les choses ensemble, mais bien de faire de la dissection, en veillant à ne pas blesser d’autres structures vitales. « 

Tonja et Dave ont demandé à leurs amis et à leur famille de prier.

«Oh toute mon église était en train de prier. Je veux dire, qu’il y avait des chaînes de prières partout. « 

Même si l’une des cordes vocales de Thomas a été laissée paralysée, le Dr Reddy a estimé que la chirurgie de trois heures était un succès.

«Et j’étais encore plus heureuse quand nous avons réalisé qu’au moins une de ses cordes vocales était encore intacte. Et cela signifiait qu’en fin de compte, il serait capable de parler et de respirer normalement et, espérons-le, de manger normalement et des choses comme ça.  »

« La première fois que je l’ai vu, je me souviens juste que je le prenais dans mes bras et que je l’aimais et que je priais avec lui. »

Avec persévérance, la prière continua pour Thomas, apportant chaque jour de petites améliorations. Il a commencé par parler avec un murmure, et après plusieurs semaines, il a pu rentrer chez lui. Après trois mois de rééducation, ils ont pu enlever le tube d’alimentation et celui avec lequel il respirait, et il était prêt pour une collation

«Alors oui, je suis allé chercher un dr. Pepper et comme un snickers ou quelque chose. C’était génial. Ouais, c’était comme un moment glorieux. « 

Aujourd’hui, Thomas étudie à la Regent University avec l’intention de travailler dans le ministère des jeunes et de partager son histoire sur le pouvoir de la prière !

«Lorsque les chrétiens obéissent à la discipline de la prière et agissent avec foi, Dieu répond – Dieu répond, les choses se passent, vous savez. Je lui ai donné la gloire et lui ai rendu grâce pour être en vie. « 

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !