Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

L’école chrétienne offre un avenir aux enfants du Bangladesh

Une école chrétienne soutenue par la Solidarité Chrétienne Internationale offre un cursus scolaire complet à des enfants du Bangladesh, où la pénurie d’écoles publiques oblige de nombreux enfants à fréquenter des écoles coraniques financées par l’Arabie saoudite.

Dhankura est située à environ 2 heures de route au nord de la capitale Dacca (mais parfois jusqu’à 5 heures selon les aléas du trafic). À peine sortis du chaos de cette ville qui compte vingt millions d’habitants, nous voilà environnés de champs irrigués et verdoyants.

Mais cette vision est trompeuse : de nombreuses personnes vivent dans une grande pauvreté dans ces campagnes. En effet, les champs de riz et de canne à sucre appartiennent à de grands propriétaires fonciers et la majorité des populations rurales est composée de travailleurs journaliers qui sont totalement exploités.

Dans les écoles soutenues par CSI, une centaine d’enfants bénéficient d’une solide formation.

Ainsi, les plus démunis sont contraints de quitter leurs villages pour trimer dans les immenses fabriques de textiles qui ceinturent la ville de Dacca. Ils y cousent des habits destinés au marché européen pour des salaires de misère et sans accès à quelque droit professionnel que ce soit.

Une alternative à l’école coranique

La situation est particulièrement précaire pour les enfants : la spirale de la pauvreté amène souvent le mariage des mineurs ainsi que le travail des enfants. De plus, il y a une grande pénurie d’écoles étatiques et une formation scolaire demande de l’argent. L’Arabie saoudite profite de cette situation et finance dans tout le pays des madrasa (écoles coraniques) qui sortent du sol comme des champignons, notamment à Dhankura et dans la région.

Les enfants reçoivent un repas chaud deux fois par semaine.

Les écoles islamiques apprennent gratuitement aux enfants à lire et à écrire le Coran et elles offrent des repas gratuits. Des écoles qui dispensent un enseignement général et non discriminatoire sont donc urgemment nécessaires, surtout pour l’avenir des chrétiens du Bangladesh.

Depuis quatre ans, la Solidarité Chrétienne Internationale finance une école chrétienne à Dhankura. Les parents y paient des frais de scolarités symboliques ; quant au matériel scolaire et aux uniformes, ils sont fournis gratuitement. De surcroît, les enfants reçoivent deux fois par semaine un repas chaud. Tout cela permet aux enfants de familles très pauvres de recevoir une formation de base.

Les enseignants s’occupent de familles entières

Ashio est l’un des enseignants les plus motivés que nous ayons jamais rencontrés !

Actuellement, il y a une centaine d’enfants qui fréquentent l’école de Dhankura, depuis la maternelle jusqu’à la cinquième année. Une équipe d’enseignants composée de cinq personnes s’engage corps et âme pour former les enfants. Pour ces jeunes instituteurs, il est prioritaire d’être des modèles pour les élèves quant au respect de l’autre et à la cohabitation pacifique entre musulmans et chrétiens. Ils visitent les familles d’élèves, se préoccupent d’un enfant absent et ils s’entretiennent avec les parents qui préfèrent parfois envoyer les enfants travailler plutôt qu’à l’école. Ils essayent de les comprendre et de les aider à résoudre leurs problèmes.

Ashio, l’un des enseignants, explique :

« Il n’est pas toujours aisé de motiver les parents. Ils sont souvent eux-mêmes analphabètes et ne voient pas pourquoi ils devraient envoyer leur enfant à l’école alors qu’il pourrait participer à la survie de la famille ; il faut donc les aborder avec beaucoup de tact. Mais c’est toujours une joie pour nous quand nous parvenons à convaincre les parents et de pouvoir à nouveau accueillir un enfant heureux dans nos classes. La situation est bien meilleure aujourd’hui qu’il y a cinq ans, où nous avions des enfants qui arrivaient en classe avec deux heures de retard parce qu’ils avaient dû travailler au champ. Maintenant, nous voyons des mamans accompagner elles-mêmes leurs enfants à l’école. »

Lima a besoin d’un avenir

Lima est une chrétienne qui est en quatrième. Elle a trois frères aînés qui n’ont presque pas été à l’école et qui travaillent depuis longtemps comme journaliers ou dans la restauration.

La maman de Lima souhaite que sa fille puisse avoir une meilleure vie :

« Je n’ai moi-même suivi que les sept premières années scolaires, mais ma fille doit pouvoir accomplir au moins dix années scolaires. Mes fils ont quitté l’école de bonne heure. Maintenant je vois combien la vie est difficile pour eux, mais j’espère que ma fille pourra au moins avoir un meilleur avenir. Je suis reconnaissante que l’école soit située à proximité et que ma fille n’ait pas un trop long trajet à faire pour s’y rendre. Je suis aussi reconnaissante que l’école fournisse l’uniforme et le matériel scolaire. Mon mari travaille comme journalier. Avec ses revenus maigres et irréguliers, nous ne pourrions pas assumer tous les frais scolaires. Or l’école est une grande bénédiction pour nous. »

Schamir veut devenir policier

Schamir est un garçon musulman de cinquième. Son rêve est de devenir policier. Il vit avec son petit frère et ses parents dans une cabane faite de terre battue. Tout comme de nombreux Bangladais, cette famille doit reconstruire son logis chaque année après la saison des pluies. Le père de Shamir travaille comme journalier et gagne à peine de quoi survivre.

La maman de Schamir est très heureuse que son fils puisse aller à l’école :

« Je suis analphabète, car mes parents ne m’ont jamais envoyé à l’école. C’est important pour moi que mes enfants aient un meilleur avenir que moi et c’est un grand privilège d’avoir une école à deux pas de la maison, sinon cela serait difficile pour Schamir. Je suis contente qu’il puisse grandir dans un environnement favorable. Ce qu’il pourrait apprendre dans une madrasa, je peux aussi le lui l’enseigner à la maison. Il est important qu’il reçoive un enseignement général et apprenne à se comporter en société. Je suis très reconnaissante pour cela. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter