Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un musulman désespéré voit Jésus qui lui dit : « Tu es mon enfant… »

Sameer était sur le point de mettre fin à sa vie lorsqu’il distingua nettement une voix lointaine dans un haut-parleur qui disait : « Oh, pour l’homme qui est sur le point de se suicider, tu n’es pas obligé de mourir… » Quoi ? Quelqu’un s’adressait-il à lui ? Interpellé, il s’approcha…

Sameer, né et élevé dans une famille musulmane intégriste, a strictement suivi les pratiques de l’islam rapporte Bibles for Mideast, une organisation souterraine au Moyen-Orient qui relate son histoire. Chaque fois qu’il accomplissait le namaz rituel – les prières prescrites par l’islam qui devaient être observées cinq fois par jour – il allait plus loin et récitait aussi la du’a qui consiste à faire des supplications personnelles.

«Je suis confronté à de nombreux problèmes dans ma vie personnelle et familiale et je ne sais pas comment les surmonter !», a-t-il lancé à Allah. « S’il vous plaît, écoutez ma prière, répondez-moi et aidez-moi à sortir de tous mes ennuis. »

A la fin de sa vingtième année, Sameer a constaté que ses problèmes n’avaient fait qu’empirer. Mentalement angoissé et épuisé, il est tombé dans une profonde dépression. Il détestait la vie. Alors que la colère et les pensées suicidaires le consumaient, il perdit la capacité de dormir. Des amis lui recommandèrent  et lui fournirent des comprimés de mandrax, des médicaments – conçus à l’origine à des fins médicinales, mais désormais considérés comme dangereux et entraînant une forte dépendance-  écrasés et mélangés à du dagga (marijuana) pour fumer à la pipe.

Mais ce mélange perdant sa capacité à le calmer, il a commença à se l’injecter et à boire de plus en plus d’alcool, ce qui entraîna une forte dépendance à ces substances. Si les drogues, l’alcool et les filles l’aidaient à masquer la gravité de sa dépression, elle n’en était pas moins vive et rongeait tout sur son passage. Au fur et à mesure que sa tolérance à la drogue augmentait, sa vie prit une nouvelle tournure dramatique.

Un jour, le cœur brisé par une mauvaise relation, Sameer décida qu’il en avait assez. La seule issue serait le suicide, pensa-t-il. Trouvant une corde, il se dirigea vers un arbre et se prépara à se pendre.

Il venait juste de commencer à tout mettre en place pour réaliser son plan funeste lorsqu’il entendit distinctement, dans un haut-parleur, la voix d’un prédicateur de l’ Évangile déclarer :

« Oh, pour l’homme sur le point de se suicider, tu n’es pas obligé de mourir ! » Quoi ? Est-ce qu’il s’adressait à lui ?

« Notre Seigneur Jésus-Christ est mort pour toi afin que tu puisses avoir la paix et la vie ! » poursuivi l’orateur. «Il est mort en rançon pour tes péchés et a été ressuscité pour te glorifier en tant que son enfant. Si tu crois en Jésus, tu seras sauvé du péché et des iniquités et tu trouveras de l’aide pour résoudre tes problèmes. « 

Alors qu’il pouvait à peine en croire ses oreilles, son cœur sembla prêt à bondir hors de sa poitrine. Cela pouvait-il être vrai ? Il enroula la corde autour de sa main et se dirigea vers le terrain de la Convention évangélique rassemblée ce jour là et d’où émanait la voix qu’il avait entendu.

Le voyant s’approcher, une foule, craintive et proche de la panique, se rassembla autour de lui. Un musulman fanatique connu et ivre, tenant une corde à la main, venait de rejoindre le rassemblement chrétien où le pasteur Paul de Bibles for Mideast, un musulman converti au christianisme, annonçait le Salut en Jésus-Christ. Il doit sûrement venir attaquer le prédicateur, pensèrent les nombreuses personnes venues participer à la convention.

Quand un homme tenta de mettre le pasteur Paul à l’abri, l’évangéliste demanda plutôt à son compagnon avec la corde de s’approcher de la plate-forme.

Sameer s’approcha alors et expliqua ce qui s’était passé, demandant des prières. Alors que le pasteur Paul lui en disait plus sur Jésus, Sameer s’est agenouillé devant le Seigneur. En se joignant aux autres pasteurs lors de la convention, l’évangéliste a posé ses mains sur la tête du jeune homme et tous les dirigeants ont prié pour lui.

Comme ils l’ont fait, Sameer a eu une vision étrange. Il se voyait comme un mouton impuissant attaqué par des animaux sauvages et retenu parmi les épines dans une jungle. Il était persuadé que sa vie était sur le point de se terminer.

Soudain, Jésus est apparu comme un berger, l’a sauvé des animaux sauvages, l’a libéré des épines et l’a emmené sur son épaule. Marchant avec lui sur ce qui semblait être une longue distance, Jésus le plaça ensuite doucement dans un abri pour moutons, en sécurité derrière une belle et solide clôture.

« Tu es mon enfant », dit-il à Sameer. « Je  t’ai marqué sur mes paumes comme ton sauveur. Maintenant, sois mon témoin. » « Seigneur, je t’accepte comme mon sauveur ! » S’écria Sameer. « Je serai ton témoin. »

Baptisé en quelques jours, Sameer rejoignit bientôt Bibles for Mideast en tant qu’évangéliste. Quatre ans plus tard, vivant et travaillant dans un village isolé du nord de l’Inde, il continue de témoigner de l’amour et de la grâce incroyables de notre Seigneur Jésus-Christ, en gagnant beaucoup de personnes au Christ parmi la population musulmane et hindoue locale.

Alors qu’il distribuait des textes évangéliques il y a six mois, des assaillants encore inconnus l’ont attaqué. La situation aurait été bien pire si des Hindous voisins ne l’avaient pas protégé. Et tous ses protecteurs devinrent bientôt chrétiens aussi !

La plupart des villageois acceptent et apprécient Sameer. Dans une région où l’eau est rare et où il n’y a pas de plomberie, il aide à creuser des puits et à installer des toilettes chez eux.

Bibles for Mideast demande la prière pour le travail, avec l’aide de Dieu, que font Sameer ainsi que les nombreux collaborateurs de cette mission dans des zones restrictives et dangereuses

9 réponses à “Un musulman désespéré voit Jésus qui lui dit : « Tu es mon enfant… »”

  1. Jean houle dit :

    Je me joinds à vous dans vos prière pour que Sameer et son ministère grandisse dans le précieux nom de notre Seigneur Jésus . . .

  2. Jean-Michel Alétas dit :

    Bonjour, merci de partager ce témoignage. J’aimerais avoir des informations sur Bibles for midéal. Bonne continuation, soyez béni

  3. Michelet dit :

    Je dis gloire à Dieu pour ce témoignage magnifique que Dieu vous bénisse je prie pour vous que la grâce du Seigneur Jésus Christ soit avec vous tenez bon bientôt Jésus revient me chercher que Dieu vous bénisse je suis moi-même un serviteur de Dieu engagé dans le même combat que vous nous sommes pas seuls Jésus Christ le vainqueur et avec nous

  4. Daniel dit :

    Beau témoignage!
    Impressionnant!
    Gloire a Dieu
    Et que Sameer soie richement béni!
    God Bless
    Daniel

  5. AGELAS Pauline dit :

    Je dis gloire à DIEU qui délivre et qui sauve

  6. Best Sarah dit :

    Que Le Seigneur soit loué, à entendre ces témoignages cela me réconforte d’avantage. Soyons bénis

  7. Myriamm dit :

    GLOIRE À JESUS CHRIST

  8. Detoh dit :

    waouuuuh, très touchant son histoire et je prie afin que le saint d’Israel l’assiste d’avantage surtout dans son ministère. qu’elle sache que le seigneur achèvrera l’oeuvre q’uil a commencé dans sa vie.

Répondre à AGELAS Pauline Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter