Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« La lettre tue, mais l’esprit vivifie » (2 Corinthiens 3:6)

Dieu a rendus les disciples de Jésus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance. De la même manière que Moïse a été le serviteur de l’ancienne alliance, les chrétiens sont les serviteurs spéciaux de la nouvelle alliance chargés de prêcher la Bonne Nouvelle au monde. Leur rôle est celui d’ambassadeurs plénipotentiaires de Dieu (2 Corinthiens 5:20-21).

« Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit ; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie. Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d’Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, combien le ministère de l’esprit ne sera-t-il pas plus glorieux ! » (2 Corinthiens 3:6)

Paul établit un parallèle entre le service chrétien et celui de Moïse (verset 7) car, par leur ministère respectif une alliance a été établie : celle de la Loi, qui inflige la mort, par Moïse ; celle de l’Esprit, qui communique la vie, par les ministres de la Nouvelle Alliance grâce à l’œuvre du Christ (Exodes 2:14).

Le Nouveau Testament, l’alliance de Christ, celle qui est mise ici en contraste avec l’Ancienne Alliance, la Juive. L’une est la Loi, l’autre est l’Évangile. Comparer Hébreux 8.7-13.

La première, la loi, était écrite par des lettres gravées dans la pierre; l’autre était gravée dans les cœurs et les esprits.

La lettre tue, mais l’esprit vivifie.

La Loi est un code externe devant lequel tous les hommes sont trouvés coupables, donc condamnés, alors que l’Esprit en nous nous rend capables d’accomplir ce que la Loi commandait.

La loi condamne tous ceux qui n’obéissent pas à ses commandements, mais elle ne peut rendre l’homme parfait. fait mourir parce qu’elle exige de l’homme ce qu’il est incapable de tenir (voir Romains 7:5). Elle place tous les humains sous la sentence de mort.

Comment la Loi tue-t-elle ?

Paul ne dit pas que c’est la Loi qui donne la mort. Pour lui, « la Loi est sainte, et le commandement est saint, juste et bon » (Romains 7:12). Mais sous l’ancienne alliance, les gens n’avaient pas les forces nécessaires pour obéir à la Loi. La nouvelle alliance n’abolit pas la Loi mais, comme Jérémie l’a prophétisé, par l’Esprit, la Loi est maintenant gravée dans nos cœurs.

Il est dit que celui qui accomplirait fidèlement la Loi trouverait le chemin de la vie (Lévitique 18:5). Mais ce contenu saint et spirituel est enfermé dans une lettre incapable de vivifier, et ses exigences viennent se heurter au cœur naturel de l’homme qui est charnel et dont elle surexcite les convoitises par la défense. Elle porte le péché ainsi à son maximum de puissance, et quand il est consommé, elle condamne, maudit : elle tue donc (Romains 7:11) en faisant abonder le péché et en plaçant l’homme sous la colère de Dieu (Romains 4:15).

La Loi place réellement l’homme sous une puissance de mort, car elle menace de mort ses violateurs, et la mort est la conséquence inévitable de la désobéissance et de la séparation d’avec Dieu. Le mot de mort a ici son sens le plus large : privation de la vraie vie, de la vie venant de Dieu, de la communion avec Dieu, aboutissant à la mort spirituelle.

L’homme tué moralement aboutirait sur cette voie à la mort éternelle si une autre puissance n’intervenait pour le délivrer de cet agent de péché et de mort qui s’est emparé de lui et auquel le rive la Loi. Cette puissance, c’est l’Esprit, le contraire de la Loi.

Le Saint Esprit possède la capacité que n’a pas la Loi, de dominer la chair, d’accomplir en l’homme la volonté divine, les exigences de la Loi (Romains 8:4).

L’Esprit est une loi intérieure, c’est la sainteté se présentant à l’homme non plus comme norme extérieure qui repousse, irrite, condamne, tue, mais comme grâce, force intérieure qui transforme, ranime, vivifie. L’Esprit rétablit l’homme dans la communion avec Dieu et dans la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter