Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Vous êtes le temple de Dieu. Votre corps est le temple du Saint-Esprit. (1 Corinthiens 3 16; 6:19)

Les chrétiens sont individuellement et collectivement le temple de Dieu. Ils doivent en conséquence rester purs et saints, à la fois dans leur cœur comme dans leurs conversations. Celui qui estime être « le temple du Saint-Esprit », mais qui, cependant, ne se sent pas concerné par la recherche de sa sanctification personnelle, ni par la paix et la pureté au sein de l’église, se trompe en fait lui-même.

Dieu n’habite point dans des temples faits de main d’homme

« Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme » (Actes 17 :24)
« Le Très-Haut n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme » (Actes 7 :48)

Dans Actes 7 :48, Etienne dit que « le Très-Haut n’habite pas dans des édifices construits par des mains humaines » ; pourtant, dans 2 Chroniques 7:12-16, Dieu a promis à Salomon de choisir l’édifice qu’il avait fait construire « pour y être à jamais présent ».
Notons d’abord que Dieu a dit au verset 12 qu’il choisissait cet endroit comme lieu de sacrifice. C’était d’ailleurs ainsi que Salomon l’avait compris (2 Chroniques 2:6). La promesse de Dieu qu’il ferait reposer « son nom » et ses yeux sur ce Temple signifiait qu’il le regarderait avec une faveur spéciale et que c’est là qu’il manifesterait son pouvoir et sa grâce.
Il faut noter ensuite que cette promesse était conditionnelle. Aux versets 19-20, nous lisons :

« Mais si vous vous détournez, si vous négligez mes ordonnances et mes lois que j’ai établies pour vous, et si vous allez rendre un culte à d’autres dieux et vous prosterner devant eux, alors je vous arracherai de mon pays que je vous ai donné, je rejetterai loin de ma vue ce Temple que j’ai consacré et je ferai en sorte que tous les peuples s’en moquent et ricanent à son sujet ».

Les conditions n’ayant pas été réalisées, la promesse est devenue caduque.
Dans son discours, Etienne affirme que le Dieu infini, omniprésent, ne se limite pas à un endroit défini. Après la ruine du Temple de Jérusalem, le peuple a continué à adorer Dieu dans l’exil à Babylone ou ailleurs. Le Temple d’Hérode était vide de ce qui représentait la présence divine, c’est-à-dire. de l’arche de l’alliance et de son contenu (symbolisant la présence de Dieu) qui avaient été détruits ou perdus (Jérémie 3:16).
Etienne aurait pu citer la prière de Salomon (1 Rois 8:27). Il cite Esaïe 66:1-2 qui prédit en même temps la destruction du Temple – qui n’empêchera pas que l’adoration continuera dans le cœur de ceux qui sont humbles et repentants. Par les paroles d’Esaïe, qui sont en fait des paroles de Dieu lui-même, Etienne veut montrer que Dieu est omniprésent et non limité par quoi que ce soit.
Pourquoi les membres du Grand-Conseil ont-ils réagi de manière si violente à ces paroles appuyées de citations bibliques ? Pour l’Israël de l’époque, ils étaient le centre du monde et des nations ; Jérusalem était le centre d’Israël, et le centre de Jérusalem, c’était le Temple, demeure du Très-Haut. Quiconque attaquait ce credo devait être lapidé. Ce droit leur avait même été concédé par les Romains.
La déclaration de ce verset est le cœur du thème d’Etienne. Il tente de montrer le caractère déraisonnable de la prétention juive qui fait du Temple le seul endroit de la présence de Dieu parmi eux.
Il ne dit pas qu’il serait mauvais de construire des édifices pour Dieu (temples, églises, etc.), mais que l’on n’aurait jamais dû les considérer dans un sens littéral comme la demeure de Dieu. Car le Très-Haut n’habite pas dans des maisons faites de mains humaines. Paul dira la même chose aux philosophes d’Athènes dans Actes 17:24).

Vous êtes la maison de Christ

Etant donné qu’il n’habite pas les maisons faites de mains d’hommes, Dieu s’est construit sa propre maison, et cette maison c’est vous.

« Chaque maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu.Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé ; mais Christ l’est comme Fils sur sa maison ; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions. » (Hébreux 3 : 4-6).

Jésus est considéré dans Hébreux 3:1 comme « l’Apôtre de votre profession de foi », le « Messager » envoyé par Dieu aux hommes, le grand « Révélateur » de cette foi que vous professez avoir et de cette espérance que vous déclarez posséder. Il a été oint aussi bien pour la fonction d’Apôtre que pour celle de Souverain Sacrificateur. Jésus est votre Sauveur, Celui qui vous guérit de vos fautes, le grand Médecin des âmes !
Considérez-Le ainsi ! Considérez ce qu’Il est en lui-même, ce qu’Il est pour vous, et ce qu’Il sera plus tard et à jamais ! Quand vous méditez sérieusement sur la personne de Jésus-Christ, vous êtes amenés à mieux Le connaître et à l’aimer.
Le verset 4 dit que chaque maison a un constructeur, mais le Constructeur de toutes choses c’est Dieu. Il a bâti la maison d’Israël, mais Christ est l’image manifestée pour le croyant de Dieu, la divine personnalité travaillant à la rédemption humaine.
Les Juifs avaient une haute opinion de la fidélité de Moïse, mais celui-ci n’était cependant qu’une « image de Christ ». Le verset 5 dit que Moïse a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, non comme le bâtisseur, ou comme le maître, mais comme un serviteur dans la maison. Tout le ministère de Moïse fut un « témoignage » de ce qui devait suivre, des choses à venir. Ceci sera mis plus en évidence dans les chapitres suivants.
Au verset 6, il est dit que Jésust est le Maître de la maison décrite dans ce texte, le Maître de Son Église, de Son peuple ; Il en est le « Constructeur ». Moïse était un serviteur fidèle ; Christ, en tant que Fils éternel de Dieu, est le « Propriétaire » légitime de cette « maison spirituelle », le Dirigeant souverain de l’Église.
Il ne suffit pas d’emprunter fidèlement les voies que Christ nous a tracées, il faut aussi les suivre avec persévérance, et ce, jusqu’à la fin. Toute méditation sur Sa personne et Son salut vous conduira vers la Sagesse, et vous aurez de nouveaux motifs pour L’aimer, Lui accorder votre confiance et Lui obéir !
Vous êtes la maison de Christ, et vous continuerez à l’être si vous restez fermes jusqu’à la fin.
L’ensemble des chrétiens, nés de nouveau à la vie éternelle, forment la « maison spirituelle » (1 Pierre 2:5) que préfigurait le temple de l’ancienne alliance. Ils sont des pierres vivantes dans la construction du temple spirituel dont Christ est la pierre angulaire.
Par leur union avec le Christ, le Grand-Prêtre parfait (Hébreux 4:14), les croyants sont eux-mêmes devenus des sacrificateurs (prêtres). Etant des prêtres consacrés à Dieu, vous êtes chargés de lui offrir des sacrifices spirituels qu’il pourra accepter favorablement.
Le Nouveau Testament énumère quelques uns de ces sacrifices: vos corps (Romains 12:1), des biens matériels (Philippiens 4:18 ; Hébreux 13:16), la louange (Hébreux 13:15), de bonnes actions (Hébreux 13:16), l’intercession (voir Exode 28:9, 29 ; 39:6-7 ; 1 Timothée 2:1), l’annonce de l’Evangile (Romains 15:16).

Vos corps sont des membres de Christ

« Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ ? Prendrai-je donc les membres de Christ pour en faire les membres d’une prostituée ? Loin de là ! Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle ? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair. » (1 Corinthiens 6 :15-16)
Vos corps font partie du corps du Christ ; ils sont maintenant des parties intégrantes du corps de Christ, le saint temple du Seigneur, désigné comme demeure pour le Saint-Esprit.
Vos corps ont été rachetés d’une condamnation méritée et de l’esclavage du péché, par le sacrifice expiatoire de Christ. Vous devez rester purs, tels des « vases » convenant parfaitement à l’usage de votre Maître. Étant unis à Christ d’un même esprit, et rachetés à un prix inestimable, les croyants doivent considérer qu’ils appartiennent totalement au Seigneur.
Quel sacrilège que de laisser un membre du corps de Christ se laisser aller à des actes licencieux ! C’est un devoir pour chaque chrétien, que de garder un corps pur. Comme le bras ou un doigt ont la vie du corps, à moins qu’ils ne soient sectionnés, vous avez la vie de Christ, sauf si vous vous en séparez par des actions pécheresses.

« Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. » (1 Corinthiens 6 :18)

Vous êtes des membres de Christ, et par là même, vous n’avez pas le droit d’utiliser vos corps pour votre propre plaisir. Le chrétien qui se livre à la débauche introduit le péché dans son propre corps, membre du corps de Christ.
Ce verset dit très clairement qu’il est terrible de souiller le corps par l’impudicité. C’est profaner le temple de Dieu.
Certains vices peuvent être combattus par la volonté ; les péchés sexuels (adultère, fornication, convoitises, etc.) ne peuvent être vaincus que par la fuite.
Les chrétiens doivent fuir l’immoralité. Le péché doit être évité, et le meilleur moyen est d’éviter la tentation. Nous devons vaincre et conquérir par la fuite.
Les tentations viennent de l’extérieur et assaillent l’homme à travers ses sens. La fornication souille un corps qui est désigné comme un membre de Christ, et le temple du Saint-Esprit.
De nombreuses personnes subissent les conséquences de ce dérèglement, sous ses diverses formes. Ses effets n’atteignent pas seulement le corps, mais bien souvent l’esprit.

Vous êtes spirituellement un avec Jésus

« Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. » (1 Corinthiens 6 :17)

Celui qui s’unit au Seigneur Jésus devient comme une seule personne avec lui. Le croyant qui maintient son unité avec le Seigneur Jésus-Christ par une vie de sanctification est spirituellement un avec lui grâce au Saint-Esprit. Vous pouvez imaginer tous les bienfaits d’une vie ainsi unie au Christ !

Votre corps est le temple du Saint-Esprit

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? » (1 Corinthiens 6 :19 – 20).

Dans l’ancienne alliance, le Saint-Esprit n’habitait pas en permanence dans le croyant. Il descendait ponctuellement pour communiquer à certains individus des capacités qui leur permettent d’accomplir un service ou d’exercer une fonction spécifique au profit d’Israël. Il fait don d’intelligence et d’habileté à l’artisan Betsaleel pour diriger et réaliser la confection du Tabernacle, ainsi qu’à certains de ses ouvriers (Exodes 28:3; 31:3; 35:31). Il donne la sagesse politique aux dirigeants, la sagesse militaire et le courage guerrier aux stratèges: Moïse et les soixante-dix anciens qui lui sont associés (Nombres 11:17; 12:25), Josué (Deutéronome 34:9), les « juges » (Juges 3:10; 6:34; 11:29), les rois Saül, David (1 Samuel 10:6, 9; 16:13), certainement Salomon (1 Rois 3:9), ainsi que Joseph et Daniel (Genèse 41:38; Daniel 4:5, 16; 5:11; 6:4). Il dote même Samson d’une force surhumaine (Juges 13:25; 14.6, 19; 15:4; 16:28).
Aux prophètes inspirés, l’Esprit communique la sagesse nécessaire à la transmission de la Parole du Seigneur, et y ajoute éventuellement, comme dans le cas d’Élie et d’Élisée, la capacité d’accomplir des miracles (Nombres 24:2; 2 Samuel 23:1; 2 Rois 2:9, 15; 1 Chroniques 12:19; 2 Chroniques 15:1; 20:14; 24:20; Esaïe 48:16; Ezékiel 2:2; 3:12; 8:3; Osée 9:7; Michée 6:8; Zacharie 7:12; Néhemie 9:30; 2 Pierre 1:21).
Lorsqu’il est dit que l’Esprit s’est retiré de Samson ou de Saül (Juges 16:13; 1S 16:14), ceci signifie qu’il a cessé d’oeuvrer en eux pour accomplir des exploits.
Notons encore qu’il est dit que l’Esprit a conduit le peuple dans son ensemble lors de l’exode et de la traversée du désert (Es 63.14; Néhemie 9:19); le premier texte se réfère sans doute à l’oeuvre que l’Esprit a fait accomplir à Moïse (Esaïe 63:11), le second semble faire de la nuée qui précédait alors le peuple une manifestation de l’Esprit.
Si les chrétiens comprenaient à quel point c’est une grâce d’avoir le Saint-Esprit en eux, ils seraient plus heureux, moins inquiets et plus déterminés à mener une vie sainte ou consacrée.
Dans la nouvelle alliance, le son Esprit « demeure » dans chaque véritable croyant. Il est reçu par la foi. Tous les chrétiens ont donc l’Esprit, ont été baptisés dans l’Esprit (1Co 6.11; 12.13); il n’existe pas de chrétien qui n’ait pas l’Esprit (Romains 8:9).
Le Saint-Esprit produit dans l’être du croyant une transformation profonde et radicale. Il unit les croyants de façon très intime à Jésus-Christ. Par l’Esprit, le Père et le Fils sont présents en eux, l’Esprit étant l’Esprit de Dieu, mais aussi l’Esprit de Christ (Romains 8:9; 1 Corinthiens 3:16; Ephésiens 2:22; 3:16; 1 Jean 3:24; 4:13) et ils ont un libre accès à la présence divine (Ephésiens 2:18). L’Esprit leur fait s’approprier l’amour de Dieu manifesté à la croix (Romains 5:5). Étant l’Esprit du Fils, il donne aux croyants (sur la base des promesses scripturaires) une appréhension d’eux-mêmes comme enfants de Dieu, une mentalité d’enfants de Dieu, et les fait s’adresser à Dieu comme à un Père (Romains 8:14; Galates 4:6).
Le Saint-Esprit entraîne les croyants dans l’adoration sincère et fervente de Dieu (Jean 4:24; Philippiens 3:3; Romains 8:15). Il prie même au travers des soupirs qu’ils poussent dans la détresse, les secourant ainsi dans leur faiblesse sans éliminer celle-ci (Romains 8:26).
L’Esprit continue de transformer les croyants tout au long de leur vie. Il renouvelle leur intelligence pour les rendre capables de recevoir et de comprendre la révélation verbale de Dieu, de connaître Dieu et les bienfaits dont il dispose envers eux, et de discerner ce que Dieu attend d’eux (Romains 12:1; 1 Corinthiens 2:12; Ephésiens 1:17; Colossiens 1:9); il les garde ainsi dans la vérité dans la mesure où ils s’attachent à l’enseignement apostolique (1 Jean 2:20).
C’est un immense privilège de savoir que le Saint-Esprit qui habite en vous est Dieu. Il est omniscient (1 Corinthiens 2:10), omniprésent (Psaumes 139:7), omnipotent (Luc 1:17; 1 Corinthiens 2:4), éternel (Hébreux 9:14; 1 Jean 5:6). Il accomplit les oeuvres de Dieu: il inspire les prophètes pour leur faire émettre la Parole de Dieu, il crée (Genèse 1:2; Psaumes 33:6), donne la vie (Psaumes 104:30), ressuscite les morts (Ezékiel 37; Romains 1:4; 8:11). Il parle (Jean 14-16; Actes 1:16; 8:29; 13:2), prie pour vous (Romains 8:26), instruit (Néhémie 9:20), connaît (1 Corinthiens 2:10), a une volonté et un jugement, un pouvoir de choix et de décision à vous communiquer (Actes 13:2; 15:28; 1 Corinthiens 12:11), refuse sa permission (Actes 16:7), est attristé (Esaïe 63:10; Ephésiens 4:30); ne tolère pas le mensonge (Actes 5:3).
Il devient donc impératif pour les chrétiens de vivre dans la sanctification, afin de laisser le Saint-Esprit les inspirer, les conduire dans toute la vérité, les protéger, les guérir, et continue de prier pour eux.

Vous êtes le temple de Dieu

« Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. » (1 Corinthiens 3: 16-17)

Le Dieu saint a décidé d’habiter en vous, et il veut que votre vie reflète donc sa sainteté : « Soyez saints, car je suis saint » (Levitique 19:2). « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint. » (1 Pierre 1:15:16)
Esaïe 6:1-8 décrit clairement le caractère impressionnant de la sainteté de Dieu, qui est associée à un sentiment personnel d’indignité et à un besoin de purification.
Dans cette vision, il est possible de contempler le temple, même dans le lieu Très Saint. Le prophète, debout à l’extérieur de cet édifice, peut voir l’Éternel sur son grand trône, se tenant au-dessus de l’arche de l’alliance, entre les chérubins et les séraphins ; la Gloire de Dieu remplissait entièrement le temple.
Les séraphins en se couvrant la face, montraient qu’ils se soumettaient docilement aux ordres divins, bien qu’ils ne puissent pas comprendre en totalité les motivations secrètes de l’Esprit de l’Éternel, son gouvernement, et ses promesses.
Toutes les vaines considérations de ce monde, toute ambition, toute ignorance, et tout orgueil devraient être évincés à la simple contemplation de Dieu, dans sa gloire.
Cette terrible vision de la majesté divine, accabla Esaïe, pécheur par nature. Vous seriez anéantis s’il n’existait pas de Médiateur entre vous et le Dieu trois fois Saint.
Cet aperçu de la gloire divine est suffisant pour vous convaincre que toutes nos prétentions de droiture ne sont en fait que de piètres haillons ! Esaïe dira plus tard :

« Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent. Il n’y a personne qui invoque ton nom, Qui se réveille pour s’attacher à toi: Aussi nous as-tu caché ta face, Et nous laisses-tu périr par l’effet de nos crimes » (Ésaïe 64:6-7)

Aucun homme n’oserait s’adresser à Dieu s’il voyait directement la justice, la sainteté, et la majesté de Dieu sans discerner en même temps sa miséricorde et sa grâce merveilleuses par le biais de Jésus-Christ !
Dieu déteste le péché et l’injustice qui existent au sein de son peuple. Sa sainteté condamne le péché. La manifestation suprême de la sainteté de Dieu est l’amour. Lorsque Dieu intervient pour sauver, c’est pour démontrer sa sainteté devant tous les peuples (Ezékiel 36:22-32). Quand Ésaïe prêche le pardon et la rédemption, il appelle le Dieu de miséricorde « le Saint d’Israël » (Esaïe 10:20; 12:6; 29:19).
L’abandon du péché est nécessaire avant toute communion confiante avec Dieu, soit par la prière, soit par le biais de la prédication. La toute-puissance de Dieu pourra ainsi se manifester dans votre vie personne, dans votre famille, dans vos rencontres entre chrétiens, et dans la société.

Vous appartenez à Dieu !

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (1 Corinthiens 6 :19 – 20)

« Vous appartenez point à vous-mêmes » par qu’il vous a rachetés à un grand prix. Désormais, votre corps et votre esprit lui appartiennent. « Glorifiez donc Dieu dans son saint temple que vous êtes !
Christ a payé le prix de son sang. Et depuis, notre corps et notre esprit appartiennent à Dieu, et doivent être utilisés pour le glorifier.
Le fait que vous soyez à lui, rachetés, faisant partie de son temple spirituel, vous met dans l’obligation absolue de consacrer votre corps et votre esprit à son service.
Le Saint-Esprit est le sceau par lequel Dieu vous marque comme siens (2 Corinthiens 1:22); c’est la marque de votre appartenance à Dieu (2 Corinthiens 1:22; Ephésiens 1:13).
Le sceau a toujours été une inscription ou marque distinctive attestant la propriété, l’authenticité ou la garantie.
Le sceau que l’acheteur apposait sur une marchandise qu’il venait d’acquérir indiquait le changement de propriétaire ; personne n’avait plus le droit de toucher à ce qui était marqué ainsi. Le bétail et même les esclaves étaient marqués du sceau de leur maître comme preuve de leur appartenance à celui-ci. Mais de tels sceaux laissaient une empreinte externe, tandis que le sceau de Dieu s’imprime dans le cœur.
Dieu met son Esprit en chacun des siens pour graver en eux sa marque de propriété.

Eglise de Dieu en France
Membre de la Fédération Protestante de France
4, avenue Roger Salengro
17440 Aytré
Site web: www.eglisededieu-larochelle.com
Personne à contacter :
Aloys Evina : 06 89 79 39 98 

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter