Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La soumission mutuelle dans le couple (Ephésiens 5: 21-24; 1 Pierre 3:1)

« Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. (Ephésiens 5:22-28).

La Parole de Dieu n’a pas aboli les règles de soumission ou de subordination de l’inférieur au supérieur qui régissaient les relations sociales dans le monde antique. Loin de contester la position d’autorité reconnue à l’homme depuis la création, les auteurs du Nouveau Testament montrent surtout comment la primauté de l’homme devient en Jésus-Christ une primauté d’amour.

Une lecture attentive du texte précité montre que l’apôtre Paul délaisse les prérogatives masculines pour attirer l’attention des hommes sur leurs obligations plus astreignantes que celles des femmes exhortées à se soumettre ou à respecter leurs maris.

Les hommes doivent se livrer pour leurs femmes comme le Seigneur Jésus-Christ s’est livré pour l’Église qui est son Corps.  À l’opposé des abus auxquels leur situation de chef conduit les maris incroyants, l’amour à l’exemple du Christ est le fondement de l’exigence pour les maris chrétiens de se donner totalement à leurs femmes.

Le verbe grec HYPOTASSÔ (TASSÔ = METTRE ou PLACER, et HYPO = SOUS) employé dans 1 Pierre 3 et Éphésiens 5 incite au respect mutuel. La réciprocité de la soumission dont il est question dans Ephésiens 5:21 est ACCUEIL et AMOUR dans ce sens qu’elle revient à reconnaître à chaque conjoint sa dignité mais aussi son autorité propre. Ainsi, l’homme se sent engagé vis-à-vis de sa femme autant que celle-ci l’est à son égard.

Une telle transformation des rapports humains dans l’ordre nouveau instauré par le Seigneur Jésus-Christ incite chaque membre du couple à vaincre sa tentation propre. Pour le mari, atteint dans ses prérogatives masculines, il devrait apprendre à vaincre ses réflexes de domination. Quant à la femme, invitée à respecter son mari, elle devrait vaincre son orgueil pour devenir une partenaire fidèle à la gloire de Dieu.

Une telle transformation des rapports humains réclamait la conversion et de l’un et de l’autre. Elle impliquait une reconnaissance mutuelle, aucun des deux au sein du couple ne cherchant à aliéner l’autre ou à le confisquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter