Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Dieu nous a élus avant la fondation du monde pour que nous soyons saints » (Ephésiens 1:4)

Que signifie le fait que nous avons été choisis « en Christ » avant la fondation du monde ? Ceci ne signifie pas que Dieu a choisi certains individus et rejeté les autres mais, qu’avant que le monde fût, Dieu s’est choisi un Peuple pour Lui-Même, un Peuple composé de tous ceux qui croiraient en Jésus-Christ. Dieu les a choisis, afin qu’ils soient « saints et irrépréhensibles devant lui ». La Sainteté est la preuve qu’une église ou une personne est choisie par Dieu.

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ ! En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé. » (Ephésiens 1:1-6)

La prééminence de l’oeuvre du Christ

Dans l’épître aux Ephésiens, Paul enseigne les grandes doctrines concernant l’œuvre de Dieu, de Jésus-Christ et du St-Esprit, ainsi que la vocation de l’Eglise, corps universel dans lequel se retrouve l’ensemble des vrais croyants en Jésus-Christ. Il veut, par là, vacciner ces chrétiens contre l’intrusion de doctrines étrangères qui raviraient à Dieu la gloire (Ephésiens 1:6, 12, 14), à Jésus-Christ sa prééminence (Ephésiens 1:21-23) et attristeraient le Saint-Esprit qui a scellé les croyants (Ephésiens 1:13 ; 4:30). Si seulement les chrétiens pouvaient connaître leur glorieux héritage (Ephésiens 1:15-19) et considérer leurs privilèges (Ephésiens 2:4-7, 11.), s’ils pouvaient expérimenter dans leur vie la plénitude que veut nous assurer l’Esprit de Dieu (Ephésiens 3:14-21 ; 5:18), ils n’entretiendraient pas dans leur vie une insatisfaction perpétuelle qui fait d’eux les proies toutes désignées pour des doctrines qui prônent une « plénitude » d’origine étrangère (Colossiens 2:8-10).

Si les chrétiens réalisaient la grandeur et la gloire de l’Eglise, corps du Christ, plénitude de celui qui remplit tout en tous (Ephésiens 1:23), édifiée sur le fondement des apôtres et des prophètes et finalement sur Jésus-Christ lui-même (Ephésiens 2:20), par laquelle Dieu manifeste sa sagesse infiniment variée aux dominations et aux autorités dans les lieux célestes (Ephésiens 3:10), que le Christ a aimée et pour laquelle il s’est livré (Ephésiens 5:25.), ils ne se laisseraient pas enfermer dans la multiplicité de dénominations et de petits conventicules sectaires englobant seulement une élite qui a adopté les mêmes vues.

S’ils faisaient confiance aux hommes que Dieu a donnés à son Eglise comme apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs pour leur perfectionnement (Ephésiens 4:11-12) et leur croissance spirituelle (Ephésiens 4:13), ils ne se laisseraient pas emporter « à tout vent de doctrine par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction » (Ephésiens 4:14).

Bénédictions de Dieu en Jésus-Christ

Les bénédictions spirituelles et célestes sont les meilleures qui puissent être. Elles nous protègent de toute misère et sans elles nous ne pourrions réellement vivre.

Les chrétiens, par leur « élection » en Christ avant la fondation du monde et leur choix de vivre en Lui, ont été rendus saints par leur séparation d’avec le péché; ils ont été mis à part pour Dieu et sanctifiés par le Saint-Esprit.

Le croyant, pécheur pardonné, réconcilié et « adopté » par le Père dans Sa Grâce, est devenu héritier de Dieu. L’Amour du Père, qui a débouché sur cette rédemption, n’a cependant pas épargné Son propre Fils pour que les croyants puissent entendre le message du salut et l’adopter. Quelle merveilleuse Grâce de nous avoir fait un tel don !

Cette Grâce ne doit pas nous encourager à continuer la pratique du péché, mais elle nous montre toute son horreur et le prix exorbitant qu’il fallait payer pour l’effacer.

Les croyants, par leurs actes et leurs paroles doivent témoigner de la grandeur de la miséricorde divine.

Tous ceux qui sont à la recherche du véritable bonheur doivent opter pour une vie de sainteté.

Que signifie le fait que nous avons été choisis « en Christ » avant la fondation du monde ?

L’élection est le fondement et la cause première de toutes les bénédictions. Or, la doctrine de l’élection court à travers toute la Bible. Israël fut choisi, non à cause d’un mérite quelconque, mais pour être l’instrument d’accomplissement du dessein éternel de Dieu (voir Deutéronome 7:6-8 ; Esaïe 43:7 ; 43:20.).

Le Nouveau Testament confirme le principe de l’élection, sans qu’il n’y ait plus de limitation nationale – une vérité que cette épître développera par la suite. Cette doctrine de l’élection ou de la prédestination n’est pas évoquée pour être un sujet de controverse ou de spéculation.

Elle n’est pas mise en opposition avec le fait évident de la volonté libre de l’homme. Elle implique un paradoxe que le Nouveau Testament ne cherche pas à résoudre et que nos esprits limités ne sont pas capables de sonder.

Paul souligne à la fois le dessein souverain de Dieu et le libre arbitre de l’homme. Il a pris l’Evangile de la grâce et il l’a offert à tous. A ceux qui l’ont accepté, il a exposé la doctrine de l’élection pour deux raisons que nous trouvons liées ensemble dans Jean 15:16, Romains 8:29 ; 2 Thessaloniciens 2:13 ; 2 Timothée 1:9 et 1 Pierre 1:2.

Premièrement, le chrétien doit savoir que sa foi repose entièrement sur l’œuvre de Dieu et non sur un quelconque fondement instable en lui-même. Tout est l’œuvre du Seigneur, en accord avec son plan, un plan arrêté dès avant la fondation du monde.

Deuxièmement, Dieu nous a choisis pour que nous soyons saints et sans reproche devant lui. Christ s’est donné pour l’Église. Son objectif était de la sanctifier, « afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible » (Ephésiens 5:27). Jésus a pour but de « vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche » (Colossiens 1:22). Il veut d’une Église purifiée de tout péché, une épouse sans tache.

Les chrétiens sont élus en vue de la sainteté

Nous n’avons pas seulement été élus pour le salut, mais pour une vie sainte. Ephésiens 2:10 montre que nous avons « été créés en Jésus-Christ pour une vie riche d’œuvres bonnes que Dieu a préparées à l’avance afin que nous les accomplissions ». Nous avons été « prédestinés à être conformes à l’image de son Fils » (Romains 8:29). L’idéal et le but de la vie chrétienne est par conséquent la sainteté parfaite (cf. Matthieu 5:48).

Primitivement, tous les hommes étaient élus par Dieu pour un but suprême. Déjà la création de l’homme à l’image de Dieu était une élection par rapport à l’ensemble de la création. Car on ne pouvait concevoir dans le monde créé quelque chose de plus merveilleux que l’homme. Aucun astre, aucun système solaire, aucune autre chose ne peut être comparée à l’homme.

Dans tout l’univers, il n’existe rien qui soit plus étonnant que l’homme. Pour ne mentionner que deux traits de la ressemblance divine : Dieu a cédé à l’homme une part de sa sagesse : la faculté de penser. Cette faculté de réfléchir sur Dieu et sur lui-même a été donnée uniquement à la créature humaine qui seule, peut se poser les grandes questions : D’où vient tout ce qui existe ? Pourquoi vivons-nous ? Qu’est-ce que la mort ?

Un deuxième signe de la ressemblance divine : Dieu a abandonné quelque chose de son omnipotence à l’homme en lui accordant la liberté de la volonté dans le sens très général de la responsabilité personnelle.

L’homme a abusé de ces dons, mais Dieu ne l’a pas rejeté pour autant. La vocation de l’homme de reproduire l’image divine subsiste. Celui qui acquiesce à cette volonté de Dieu affermit son élection éternelle décidée avant la création du monde et fait partie des élus de Dieu.

Dans Ephésiens 1:1, nous voyons que Paul écrit « aux fidèles en Jésus-Christ ». Il ne s’adresse pas à tous les hommes mais seulement aux membres de l’Eglise de Jésus. Il n’est donc pas question d’une élection en vue du salut, mais en vue d’un certain but : être saint devant Dieu.

Il n’est pas dit que certains sont élus par contraste à d’autres qui sont rejetés. Israël a été choisi en vue d’un certain service : il devait répandre la connaissance de Dieu parmi les autres peuples (Esaïe 43:9-13 ; 44:6-8 ; 45:3, 5, 6, 20) afin qu’eux aussi se tournent vers ce Dieu (Esaïe 52:10 ; Ezéchiel 36:36 ; 37:28 ; 38:23 ; 39:23 ; Zacharie 8:23). Comme Israël a failli à sa mission, ce service a été conféré à l’Eglise, élue en vue de servir.

Une réponse à “« Dieu nous a élus avant la fondation du monde pour que nous soyons saints » (Ephésiens 1:4)”

  1. Josué dit :

    Merci pour ces éclaircissements. Que Dieu vous bénisse.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter

%d blogueurs aiment cette page :