Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir » (Marc 11:24)

Les disciples ne parvenaient pas à comprendre pourquoi ce figuier s’était desséché aussi rapidement. Jésus saisit donc cette occasion pour leur donner une leçon sur la foi qui déplace des montagnes.

Dans le dessein de la miséricorde et de la fidélité de Dieu, tout ce que les chrétiens demandent, selon sa volonté, au nom de Jésus-Christ, ils l’ont déjà reçu. Tel est le langage de la foi qui ne connaît pas le doute. C’est ainsi que Jésus lui-même rendait grâce à Dieu de l’avoir exaucé avant d’avoir vu se réaliser l’objet de sa prière. (Jean 11:41-42)

 » Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. » (Marc 11:23-24)

La foi qui déplace des montagnes

Jésus a chaque fois illustré le pouvoir de la foi par des exemples pris dans son environnement. Dans l’Evangile de Marc, cette parole suit l’épisode de la malédiction du figuier stérile. C’était sur le chemin de Béthanie à Jérusalem.

L’histoire de l’Église nous apporte maints exemples d’hommes et de femmes qui ont pris Dieu au mot et ont compté sur sa puissance pour accomplir des œuvres extraordinaires. La vie de George Müller est l’un de ces exemples. (Voir L’audace de la foi parueaux Editions Emmaüs.)

Un autre exemple plus directement lié à cette parole de Marc 11:23 est celui d’une Église américaine qui se trouvait devant une exigence administrative à laquelle elle était incapable de satisfaire : ôter la colline de terre qui se trouvait derrière le bâtiment qu’ils venaient de construire pour y mettre un parking suffisant pour toutes les voitures des assistants au culte.

Le dimanche matin, le pasteur a invité tous ceux qui croyaient que la foi pouvait déplacer des montagnes à venir à la réunion de prière de la semaine. Ils ont effectivement prié en s’appuyant sur cette promesse de Marc 11:23 en demandant à Dieu d’intervenir.

Dès le lendemain matin, le pasteur a reçu un appel téléphonique d’une société qui cherchait de la terre pour combler un marais ; or, les prélèvements qu’ils avaient faits dans la colline derrière l’église avaient montré que cette terre avait exactement les caractéristiques requises pour le travail envisagé.

Non seulement, la colline fut enlevée gratuitement par les bulldozers de la société, mais celle-ci paya encore la terre enlevée.

Agir par la foi

Les disciples ne parvenaient pas à comprendre pourquoi ce figuier s’était desséché aussi rapidement.   La réponse de Jésus s’adapte le plus naturellement à la demande des apôtres. Il leur répond que, forte ou faible, la foi ouvre la porte à l’action de la toute-puissance divine, la seule puissance réelle dans l’univers celle qui a posé le monde et qui en reste la maîtresse.

Jésus a enseigné à ses disciples les conséquences de la prière faite avec foi. On devrait vraiment recourir à cette puissance que revêt chaque véritable chrétien, puissance qui fait des merveilles dans le domaine spirituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter