Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Il est venu!

Depuis les temps anciens

Les Écrits l’annonçaient

Qu’il viendrait chez les siens

Vers ceux qui l’attendaient.

 

Pour lui point de place,

Dans l’hôtel le plus beau

Une crèche remplace

Le plus douillet berceau.

 

L’étoile brillait pourtant,

Indiquant le chemin

Pour les mages d’Orient

Recherchant le Divin.

 

Elle brille comme autrefois

De mille étincelles !

Ce Noël est pour toi

C’est la bonne nouvelle !

 

Rejoignons les bergers,

Le message des anges !

La joie est proclamée

Élevons nos louanges !

 

Un enfant nous est né

Et avec lui l’espoir !

Le Fils nous est donné

Pour changer notre histoire.

 

Tous ne l’ont pas reçu

Ce sauveur débonnaire

Préférant le refus

À la main salutaire.

 

Pourquoi le repousser

Ce merveilleux cadeau ?

Il ôte le péché

Pour vivre le renouveau.

 Lecture : 1 Timothée 1 v 15 :

 «  C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier ».

Ce poème est également sur mon site de poésie:

http://www.poesie-chretienne.com/il-est-venu.html

 Si tous pouvaient comprendre le vrai sens de Noël, et s’en approprier, cette fête serait un festin de joie et de reconnaissance, qui surpasseraient de loin tout ce que l’on peut vivre dans cette tradition de fin d’année. Car elle n’est plus qu’une fête de famille, où le nom de Jésus n’est même plus cité !

Pourtant il est venu, vers nous et pour nous, afin que notre vie soit changée et déchargée du poids de notre culpabilité. Il est venu ! Parce qu’il nous aimait, et ne pouvait supporter l’idée que nous demeurions dans la tristesse, traînant nos fardeaux.

L’apôtre Jean dans son Évangile, déclare en parlant de la venue du Christ comme de la lumière qui éclaire tout homme : « Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’on pas reçue. » (Jean 1 v 11). Nous le lisons dans les Évangiles, alors qu’il vient de naître, le roi Hérode le recherche pour le tuer ! Puis tout au long de son ministère terrestre, il sera sans cesse confronté à l’opposition des hommes religieux, qui ne voulaient pas le reconnaître comme le Messie. Ce Messie qu’ils attendaient pourtant, puisqu’il était annoncé depuis bien des siècles par les prophètes, qui avaient même mentionné le lieu de sa naissance : « Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont les activités remontent aux temps anciens, aux jours de l’éternité. » (Michée 5 v 1).

Puis Jean poursuit dans son Évangile : « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu,… » (v 12).

Il est venu ! Mais ce qui est important, c’est que maintenant il vienne dans notre cœur !

Il vient encore en cette année, dans cette période de Noël, pour chercher des cœurs qui l’accepteront comme Jésus le Sauveur du monde !

 

Viendra-t-il dans votre cœur ? C’est à vous de répondre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter