Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Voyez quel amour le Père nous a témoigné pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! » (1 Jean 3:1)

« Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. » (1 Jean 3:1)

L’amour de Dieu pour les humains

Étant enraciné fermement dans le caractère personnel de Dieu lui-même, l’amour divin est plus profond que l’amour d’une mère pour son enfant (Esaïe 49:15; 66:13). L’amour de Dieu fait partie de sa personnalité.Cet amour est libre, il n’est pas suscité par une quelconque valeur intrinsèque de son objet.

Cet amour est antérieur à la création (Jean 17:24), il n’est connu des hommes que par sa révélation en Jésus-Christ et dans le plan de rédemption (Romains 5:8); il relève donc de la nature même de la divinité (1 Jean 4:8, 16). Jésus-Christ, qui est l’amour incarné et personnifié (1 Jean 3:16), est la révélation même de Dieu.

Dans les Evangiles, Jésus fait plutôt la démonstration de l’amour que Dieu porte aux humains par ses nombreux actes de compassion (Marc 1:41; Luc 7:13), par son enseignement concernant la façon dont Dieu accepte le pécheur (Luc 15:11; 18:10), par la tristesse que fait naître en lui la désobéissance humaine (Matthieu 23:37; Luc 19:41) et par son amitié pour les collecteurs d’impôts et les exclus (Luc 7:34).

L’action salvatrice de Jésus-Christ

Cette action salvatrice est, selon Jn, une démonstration de l’amour par lequel Dieu communique la vie éternelle aux hommes (Jean 3:16; 1 Jean 4:9). L’ensemble de l’histoire du salut, dont le centre est la mort du Christ, dépeint l’amour divin en action (Galates 2:20; Romains 5:8; 2 Corinthiens 5:14).

L’amour de Dieu est sélectif

Comme dans l’Ancien Testament., l’amour de Dieu est sélectif. Son objet n’est plus l’ancien Israël, mais le nouvel Israël, l’Église (Galates 6:16; Ephésiens 5:25).

L’amour de Dieu et l’élection divine sont étroitement liés, non seulement chez Paul, mais aussi, indirectement, dans certaines des paroles de Jésus (Matthieu 10:5; 15:24).

Ceux qui ne sont pas touchés par l’amour vivifiant de Dieu demeurent sous la colère divine (Jean 3:35; Ephésiens 2:3) et restent des enfants du diable (Jean 8:44). Dieu cherche cependant le salut du monde entier (Matthieu 8:5; 28:19; Romains 11:25), objet de son amour (Jean 3:16; 6:51), par la prédication de l’Évangile (Actes 1:8; 2 Corinthiens 5:19).

Sous la Nouvelle Alliance, Dieu aime des individus (Galates 2:20), mais ceux-ci répondront de façon appropriée à son amour en entrant dans la communauté du peuple de Dieu (1 Pierre 2:9).

L’homme doit aimer Dieu en retour

« Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier. » (1 Jean 4:19)

Dans sa condition naturelle, l’homme est ennemi de Dieu (Romains 5:10; Colossiens 1:21); il a de la haine pour lui (Luc 19:14; Jean 15:18). Cette inimitié apparaît au grand jour lors de la crucifixion.

Cette haine peut être transformée en amour par l’action préalable de l’amour de Dieu (1 Jean 4:11, 19). L’amour de Dieu pour l’homme et l’amour de l’homme pour Dieu sont étroitement associés.

Le véritable amour du croyant envers Dieu l’assure d’une réciprocité en ce qui concerne ce sentiment. L’amour nous apprend à souffrir pour Lui et avec Lui, de sorte que nous pouvons être assurés d’être aussi glorifiés avec lui (2 Timothée 2:12).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter