Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification » (1 Thessaloniciens 4 :3)

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

La volonté de Dieu révélée par l’œuvre définitive du Christ est que les chrétiens mènent une vie sainte ou consacrée.

« Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité ; c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu ; c’est que personne n’use envers son frère de fraude et de cupidité dans les affaires, parce que le Seigneur tire vengeance de toutes ces choses, comme nous vous l’avons déjà dit et attesté. » (1 Thessaloniciens 4 :3-6)

L’invitation à la vie sainte est encadrée par l’exhortation ci-dessus concernant l’inconduite sexuelle. Celui qui étudie les Épîtres notera la fréquence de ce commandement adressé aux Églises des nations païennes. Ce fait s’explique aisément si nous gardons à l’esprit que la fornication, l’impudicité, n’était pas considérée comme un péché dans ces pays.

Les règles morales des Grecs et des Romains au sujet de la sexualité étaient beaucoup plus lâches que celles des Juifs et des chrétiens. Des relations sexuelles avec des prostituées ou des esclaves étaient permises. Des relations préconjugales n’étaient prohibées par la loi romaine que pour les aristocrates lorsque ces relations compromettaient une femme de la classe supérieure.

La loi juive réservait les relations sexuelles pour le mariage – bien que les écrits juifs constatent que les hommes tombaient fréquemment dans les tentations préconjugales ou extraconjugales. La Bible condamne toute immoralité sexuelle.

L’action du Saint-Esprit

Sans la présence du Saint-Esprit, les chrétiens seraient bien incapables de vivre dans la sainteté. Les textes bibliques montrent qu’une vie sanctifiée est possible à cause de la présence et de l’action de l’Esprit de Dieu (2 Thessaloniciens 2 :13).

C’est la présence du Saint-Esprit qui permet au croyant de vivre une vie qui n’est pas selon la chair (Galates 5 :16, 24 ; Romains 8 :5), même si elle est vécue dans la chair (Galates 2 :20 ; Romains 8 :11, 23).

Certes, l’Esprit n’apporte pas la plénitude qui ne pourra être connue qu’à la fin, mais seulement ses prémices. La présence de l’Esprit ne produit donc pas aujourd’hui la perfection finale, mais elle apporte une maturité croissante en Christ, par laquelle les chrétiens sont préparés à leur transformation finale.

La sanctification ne peut être comprise en dehors de l’œuvre de Jésus-Christ qui, en mourant sur la croix, a réconcilié le croyant avec Dieu. Il « a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption. » (1 Corinthiens 1 :30)

L’œuvre du Christ

La sanctification se fonde sur la réalité historique de la mort expiatoire du Christ, qui est rendue sensible par l’action du Saint-Esprit (Galates 3 :2-5 ; 1Corinthiens 6 :11 ; Éphésiens 1 :13-14 ; Tite 3 :4-7).
Elle est l’œuvre du Christ, le grand-prêtre éternel (Hébreux 5 :8-10 ; 7 :23-25), celui qui sanctifie (Hébreux 2 :11 ; 13 :12). C’est lui qui, assis sur le trône en tant que Seigneur, exerce toutes les prérogatives de Dieu (Hébreux 1).

La sanctification s’opère par la mort du Christ. C’est lui qui a établi, en versant son sang, une alliance nouvelle et éternelle entre Dieu et les hommes (Hébreux 10 :10, 14). Ce nouveau sacrifice est efficace.

Le sang de Christ

Les sacrifices de l’ancienne alliance ne pouvaient pas purifier autre chose que la chair ; ils permettaient à un Israélite souillé d’être restauré dans la communauté (Nombre 19 :9). Mais l’action du sang du Christ touche la condition intérieure des individus pécheurs (Nombres 9 :13 ; 10 :22).

Pour l’épître aux Hébreux, le cœur de la question se trouve donc dans la nouvelle relation d’alliance promise dans l’Ancien Testament (Jérémie 31 :31-34 ; Ézékiel 36 :25-27).

L’épître aux Hébreux est le texte le plus explicite quant à la réalité et à la jouissance présentes de la vie sanctifiée. « Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés » (Hébreux 10 :14). Ce texte souligne l’offrande faite par le Christ pour la sanctification, et le caractère concret de la relation nouvelle établie entre Dieu et l’humanité.

La nouvelle alliance a été établie via la mort et l’exaltation du Christ. Les chrétiens doivent tout à fait consciemment associer à leur expérience humaine ce qui a été accompli pour eux une fois pour toutes. La terminologie de la perfection est utilisée par l’auteur de l’épître pour marquer le caractère réalisé du salut chrétien.

La sanctification est un processus

L’épître aux Hébreux applique également la tension « déjà / pas encore » à la sanctification. La sanctification a beau caractériser l’expérience présente des chrétiens, elle n’est pas présentée pour autant comme statique ou parfaite (Hébreux 12 :10, 14, 22-24). C’est un aspect essentiel qui correspond au but final de la sanctification, « participer à la gloire du Christ (Hébreux 2 :10), entrer dans le repos de Dieu (Hébreux 4 :11), voir le Seigneur (Hébreux 12 :14) et habiter dans la Jérusalem céleste (Hébreux 12 :22 ; 13 :14).

La sanctification est liée au choix de Dieu

On pourrait dire qu’à certains égards, 1 Pierre offre un résumé de la vision de la sanctification dans le Nouveau Testament : elle est liée au choix de Dieu (1 Pierre 1 :2; 2 :9), à l’œuvre de l’Esprit qui applique au croyant les bienfaits associés à la mort sacrificielle du Christ et à la résurrection (1 Pierre 1 :2-3); il s’agit de vivre en obéissant à l’appel de Dieu à la sainteté (1 Pierre 1 :14-15; 2 :5) et à l’amour (1 Pierre 1 :22; 4:8).

La sanctification, en d’autres termes, est essentiellement une réalité relationnelle, accomplie grâce à la mort du Christ sur la croix, expérimentée grâce à la présence du Saint-Esprit, et qui sera amenée à son terme quand nous verrons Dieu (Hébreux 12 :14 ; 1 Jean 3 :2-3).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !