Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La pression sur les chrétiens d’Iran augmente

Près d’une centaine de chrétiens ont été arrêtés en Iran la semaine dernière, et les personnes soupçonnées d’être des responsables de groupe de maison ont été placés en détention. La persécution est particulièrement forte pour les chrétiens d’origine musulmane, qui  outre des peines de prison longues, subissent le harcèlement, la discrimination et des sévices corporels.

Si la plupart des 100 chrétiens interpellés la semaine dernière ont été autorisés à rentrer chez eux au bout de quelques heures, ils ont néanmoins reçu la consigne d’attendre un appel du ministère du renseignement et se sont vus leur téléphone portable confisqué a rapporté Open Doors, une organisation qui travaille au côté des chrétiens persécutés.

Les personnes soupçonnées d’être des responsables chrétiens ont par ailleurs été placées en détention.

Selon Zoe Smith, responsable du plaidoyer chez Open Doors UK, de longues peines de prison ont été infligées aux chrétiens refusant de quitter l’Iran après leurs précédentes arrestations, une sanction de plus en plus courante même pour les croyants arrêtés la première fois.

« Ce pic d’arrestations est très préoccupant. Cela correspond à l’établissement d’une nouvelle tendance pour le gouvernement iranien : à mesure que le nombre de convertis au christianisme augmente, les autorités imposent de plus grandes restrictions aux églises » a-t-elle déclaré.

Elle a également exprimé sa plus grande préoccupation pour les musulmans convertis au christianisme :

«Les restrictions sont encore pires pour les églises fréquentées par des chrétiens convertis de l’islam. De plus, le gouvernement demande des montants de caution excessivement élevés et envisage des peines de prison plus longues pour les chrétiens ».

Des églises de maison destinées à des chrétiens d’origine musulmane ont été perquisitionnées et les dirigeants condamnés à de longues peines de prison. En conséquence, beaucoup de convertis ont fui à l’étranger ou pratiquent leur foi de manière isolée. Les chrétiens du gouvernement qui ont approuvé que les églises historiques arméniennes et assyriennes s’adressent aux musulmans ont signalé des cas de discrimination, de harcèlement, de sévices physiques et d’emprisonnement.

Smith poursuit :

«Certains chrétiens disparaissent de leur communauté après avoir purgé une peine ; les dirigeants des églises subissent des pressions pour qu’ils quittent le pays ou soient arrêtés ; les églises de maison s’affaiblissent lorsque leurs membres choisissent de réduire leurs heures de réunion et leurs activités ; certains chrétiens perdent le contact avec leurs églises et deviennent complètement isolés. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter