Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Dieu répond à la prière d’un pasteur en le délivrant de la mort

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Grâce à une simple prière qu’il a fait monter vers Dieu dans son cœur, Biswas, un pasteur d’une église locale du nord de l’Inde, a été délivré miraculeusement des extrémistes qui cherchaient à le tuer.

« Seigneur, Toi qui a sauvé Daniel dans la fosse aux lions, sauve-moi ! » 

C’est par cet appel au secours dans un moment d’épreuve insoutenable que le pasteur Biswas va être délivré de ses ennemis, et voici son histoire.

Récemment, un groupe d’une dizaine d’extrémistes hindous attendaient Biswas, le pasteur d’une église locale du nord de l’Inde pour le tuer, parce qu’il avait conduit de nombreux Hindous au christianisme.

«Le jour où l’incident s’est produit, quelqu’un est venu à ma porte et m’a dit que des hommes du temple m’appelaient. J’y suis allé sans trop y penser. Ce qui est arrivé ensuite a été un choc pour moi. » a rapporté Biswas à Manit et Saurabh, des collaborateurs d’Open Doors international venus le rencontrer.

Il continue son témoignage :

«Quand je suis arrivé, j’ai vu dix hommes qui m’attendaient. Je savais que tous étaient des extrémistes hindous de ma ville. Ils ont pointé un revolver sur ma tête, puis, sans avertissement, ont commencé à me donner des coups de pied et des coups de poing. Ils ont continué à crier des abus, me reprochant de tromper les gens et de les inciter à changer de religion pour devenir chrétiens. »

Biswas fait ensuite une pause, avant de reprendre et de partager avec les collaborateurs d’Open Doors le moment le plus difficile :

«J’ai soudainement entendu l’un d’eux dire à haute voix: ‘Nous avons tué votre mentor il y a un an, c’est maintenant à votre tour’.

Les larmes aux yeux, il enchaîne :

«Cela me rappela rapidement l’un des pasteurs principaux de ma région qui avait été assassiné il y a un an par des assaillants inconnus ; c’était celui qui m’avait aussi conduit à Christ. Ils se référaient à lui comme mon mentor. Je savais maintenant que ces hommes étaient ceux qui l’avaient tué et ils le reconnaissaient avec audace. Je frissonnais de peur. « 

«Et puis j’ai demandé à Dieu: ‘C’est mon tour, après tout, parce que je partage Ton Évangile, est-ce qu’ils vont me tuer aussi ?’ rapporte Biswas.

«Dans mon agonie mentale et physique, j’ai réalisé que je pouvais aussi prier pour être délivré. J’ai alors prié dans mon cœur: ‘Seigneur, Toi qui a sauvé Daniel dans la fosse aux lions, sauve-moi.’

Biswas essuie ses larmes et rapporte :

«C’était un miracle. Juste après avoir dit la prière dans mon cœur, un des assaillants a demandé aux autres de s’arrêter et a dit : forçons-le simplement à nous payer une énorme amende. Le Dieu qui a sauvé Daniel de la tanière du lion m’a sauvé et empêché d’être tué ce jour-là. « 

Ils ont finalement laissé partir Biswas en échange d’une lourde amende représentant huit mois de son salaire, qu’il était censé leur donner dès le lendemain. S’étant immédiatement arrangé avec un prêteur local demandant un taux d’intérêt très élevé, il a rassemblé la somme exigée, mettant sa famille dans une grave crise financière.

Avertis de la persécution qu’il avait subit, Manit et Saurabh, deux partenaires d’Open Doors, sont venus lui rendre visite pour l’aider à payer l’amende, l’encourager, et prier pour lui.

«Je suis tellement reconnaissant qu’Open Doors, par l’intermédiaire de ses partenaires, aide des pasteurs comme moi. Je ne pourrai jamais assez vous remercier, s’il vous plaît, transmettez mes remerciements à tous ceux qui m’ont soutenu. »partage Biswas. « J’avais été si désespéré que personne ne me vienne en aide, puis Dieu vous a envoyé. »

Biswas dit que les maisons de familles non chrétiennes l’entourent et que de nombreuses familles vivent en paix avec lui. Il y a cependant des familles qui s’opposent à son travail de pasteur.

Manit a ensuite demandé à Biswas s’il a été capable de continuer son ministère.

«Les services religieux se poursuivent, mais je fais plus attention lorsque je fais des visites à domicile. Je servirai toujours Christ peu importe ce que cela coûtera. Même si tout le monde s’oppose à moi, je le défendrai », dit Biswas.

Après avoir passé du temps avec le couple, Saurabh a partagé le Psaume 55:22 puis se sont mis à genoux pour prier. Alors que le moment de départ approchait, Biswas, les yeux remplis de larmes de reconnaissance et de douleur mêlées, ont demandé :

«Continuez à prier pour nous», partage sa femme. «Nous avons besoin de plus de force. Nous savons que nous sommes surveillés et que nos vies sont constamment menacées. Mais nous voulons continuer »

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimez notre page Facebook !