Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Pourquoi l’homosexualité est-elle condamnée dans la Bible ?

L’homosexualité est interdite dans la Bible parce qu’elle est contraire à la sainte volonté de Dieu et qu’elle transgresse l’ordre créationnel. Lévitique 18:22 dit qu’elle est « en horreur » à l’Eternel. Cela veut dire que certaines choses sont inconciliables avec la nature de Dieu et sont par conséquent refusées par lui.

Qu’est-ce que l’homosexualité ?

Le terme « homosexualité » est formé des mots « semblable » et « sexualité ». Il désigne une conduite qui résulte d’une attirance sexuelle préférentielle ou même exclusive d’un être humain pour les personnes du même sexe.

Quand elle se dirige vers un adolescent, on lui donne le nom de pédérastie, terme formé du grec « amour des jeunes garçons ». A l’heure actuelle, dans l’usage courant, le mot pédérastie englobe l’ensemble des relations charnelles entre un homme et un jeune garço.

L’homosexualité entre femmes est appelée tribadisme (= homologue de la pédérastie), ou lesbisme (du nom de l’île grecque Lesbos où les pratiques homosexuelles passent pour avoir été communes chez les femmes), ou encore saphisme (du nom de Sapho, poétesse et musicienne de Lesbos).

La Bible condamne l’homosexualité

« Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. » (Lévitique 18:22)

« C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. » (Romains 1:26-27)

La Bible condamne explicitement les pratiques homosexuelles. La portée de ces restrictions doit cependant être précisément définie. Elles ont trop souvent été utilisées comme outils de polémique homophobe.

Dans le Lévitique, l’homosexualité masculine est condamnée au même titre que le viol, l’inceste et la bestialité, les mauvais désirs et les penchants barbares (Lévitique 18:6-14, 22-23).

Dans le premier chapitre de l’épître aux Romains, les actes homosexuels masculins et féminins sont fermement condamnés.

Pourquoi Dieu condamne-t-il l’homosexualité ?

L’homosexualité est contraire à la volonté de Dieu pour son peuple

La Bible condamne les actes homosexuels, qui vont à l’encontre de la volonté sanctificatrice de Dieu à l’égard de son peuple. La volonté divine est ainsi exprimée : « Vous serez saints pour moi, car je suis saint, moi, l’Eternel; je vous ai séparés des peuples, afin que vous soyez à moi. » (Lévitique 20:26). « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint » (1 Pierre 1:15-16). « Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification. » (1 Thessaloniciens 4:7).

L’homosexualité transgresse l’ordre créationnel

En Romains 1, Dieu condamne les actes homosexuels masculins et féminins considérés comme des péchés contre nature. Ceux qui les pratiquent s’écartent du projet créationnel de Dieu en matière de sexualité humaine.

Lévitique 18.22 dit qu’elle est « en horreur » à l’Eternel. Cela veut dire que certaines choses sont inconciliables avec la nature de Dieu et sont par conséquent refusées par lui.

Si, aujourd’hui, des groupes homosexuels défendent leur pratique en tant que « variante créationnelle » et prétendent que la Bible ne contient aucune interdiction à ce sujet, ils argumentent clairement contre ce qu’enseigne l’ensemble de la Bible. Il n’existe pas un seul passage biblique en faveur de l’homosexualité.

Une conséquence positive de cette prescription biblique est le fait qu’il n’existait pratiquement pas de pédérastie (relation sexuelle avec des garçons) en Israël et que les enfants grandissaient dans une atmosphère protégée.

Conclusion

Dieu donne aux croyants un ensemble de préceptes moraux. Se conformer aux ordonnances divines, en les respectant constamment, est la meilleure prévention contre le péché. Seule la grâce de Dieu peut nous mettre en sûreté ; mais nous ne pourrons en bénéficier que si nous nous conformons aux préceptes divins. Dieu ne nous laissera pas alors errer dans les convoitises du cœur, Il fera tout pour que nous nous en éloignions.

2 réponses à “Pourquoi l’homosexualité est-elle condamnée dans la Bible ?”

  1. Jean-Dominique Bunel dit :

    Cette analyse, fort peu pertinente, pèche par deux erreurs:
    – la première c’est qu’elle confond homosexualité et les actes accomplis entre deux hommes. Si le Lévitique demande qu’un homme ne couche pas avec un homme « comme on couche avec une femme », c’est à l’évidence une référence limitée à la sodomie; or un certain nombre d’homosexuels ne la pratiquent pas; à l’inverse, une majorité d’hétérosexuels la pratiquent sur leur femme
    – vous parlez de « l’ensemble de la Bible » sans jamais mentionner le Nouveau Testament. Or dans celui-ci le Christ se montre quasi-muet sur la sexualité et ne dit rien sur l’homosexualité. Le silence de Jésus sur ce sujet n’est certainement pas un hasard.

    • Edith dit :

      Monsieur,

      En réponse à votre 2è point, veuillez lire Romains 1 à partir du verset 18. Le hasard n’existe pas avec Dieu.

      Quant à votre première remarque, un célèbre dicton dit qu' »il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter