Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Ces chrétiens victimes de persécution au Sri Lanka

Les chrétiens sont de plus en plus persécutés au Sri Lanka. L’Aide aux Eglises dans le monde a partagé le témoignage du pasteur Ruwan qui est victime de discrimination et de persécution active dans son quartier.

Le pasteur Ruwan est persécuté par les prêtres hindous qui exigent qu’il mette un terme à la fin des réunions de prière. Il s’est rendu au poste de police pour clarifier la question, mais n’a pas été reçu.

Il a déposé une plainte auprès du médiateur pour les droits de l’homme et une réunion a été convoquée. On lui a dit qu’il causait des troubles religieux. Les rencontres de prière ont provoqué des attaques. La police n’est pas en mesure de garantir la sécurité de l’église.

Le dimanche suivant, une centaine de personnes en colère, armées de couteaux et de machettes, ont agressé vingt-cinq personnes célébrant le culte. Les agresseurs ont poignardé les gens. Tout le monde a été blessé, dont huit gravement.

«J’étais dans une autre église quand j’en ai entendu parler et j’ai contacté la police. Toutefois, quand je suis arrivé à l’église une heure plus tard, la police n’était pas là. Elle n’est pas venue jusqu’à ce que quelqu’un aille la chercher au commissariat. Mais, même alors, elle n’a rien fait.»

Ruwan a emmené les blessés à l’hôpital. «Soudain, l’un des agresseurs était là et a commencé à étrangler une fille de l’église! On a réussi à l’éloigner.» Entre-temps, les personnes s’étaient de nouveau rassemblées et se dirigeaient vers une autre église.

«Ma femme et moi en avons entendu parler et nous nous sommes précipités là-bas. Nous avons été brutalement battus, trente autres personnes ont été blessées, quatre ont dû aller à l’hôpital qu’elles ont dû quitter le lendemain. Les autorités ont voulu éviter de donner l’impression d’un incident grave. Les quatre souffrent encore des conséquences de leurs blessures; depuis, je souffre de problèmes aux mains. »

La partenaire locale de projets de l’Aide aux Eglises dans le monde, qui est une avocate responsable de l’assistance juridique, a soutenu Ruwan dans sa plainte.

«Le juge a condamné les agresseurs et nous a demandé de déterminer la peine et l’indemnisation. Mais nous avons demandé au juge de ne pas les punir. Nous leur avons pardonné et n’éprouvons aucune haine à leur égard.»

Les hommes ont été profondément impressionnés par cette réaction. Trois d’entre eux sont venus à l’église et ont donné leur vie à Jésus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter