Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un enfant protégé par Dieu : un millimètre de plus, il perdait la vie

Xavier Cunningham, un jeune adolescent de 11 ans, a failli perdre la vie en septembre. Un pic de rôtissoire de 43 cm lui a en effet traversé sa tête de part en part. Protégé par Dieu (aucun organe vital n’a été touché, ce qui n’était possible que dans un cas sur 1 million), élevé dans une famille chrétienne, c’est dans la foi en Jésus qu’il a puisé sa force dans ce drame.

Xavier Cunnigham est un jeune-homme de 11 ans, qui comme beaucoup de garçons de son âge, aime le football, rapporte God Reports qui raconte son histoire.

Sa vie a bien failli basculer le 8 septembre 2018 et voilà comment. Tout a commencé lorsque Xavier et deux de ses amis sont montés dans une cabane dans les arbres à proximité de chez eux.

«J’étais le dernier à venir», a-t-il rappelé.

Dès qu’ils sont arrivés dans la cabane, un essaim de guêpes jaunes a commencé à attaquer les garçons. Alors qu’ils tentaient de s’enfuir, Xavier trébuch

a et tomba de l’échelle, le visage face au sol, atterrissant sur une brochette à viande de 43 cm un peu plus bas.

«J’ai ressenti une douleur brûlante», a-t-il raconté. « Pendant environ 30 secondes je criais en disant : ma tête. »

Xavier a réussi à rentrer chez lui et c’est sa mère, Gabrielle Miller, qui l’a accueilli :

« Il avait cette tige en métal – ce que je pensais être une flèche sortant de sa joue », expliqua Gabrielle. Elle s’exclama : « oh, mon Dieu, qui t’a fait ça ? »

Gabrielle s’est alors précipitée aux urgences avec la broche qui ressortait toujours du visage de son fils. Elle essaya désespérément de lui permettre de garder son calme en l’empêchant de voir son visage. Mais Xavier regarda et déclara : « Maman, je vais mourir ».

Sa mère lui répondit : « non, tu ne mourras pas. Tout ira bien. » Il répondit : « Non, je peux le sentir… je veux voir Jésus, mais pas maintenant ». Gabrielle exhorta alors son fils à penser positivement et lui dit  « Jésus est ici avec nous. »

Après avoir été redirigés de deux hôpitaux différents, ils ont été envoyés au centre médical de l’Université du Kansas et ont attendu toute la nuit une équipe de 100 personnes qui se réunissaient pour une procédure à risque. Le chirurgien principal, le Dr Koji Ebersole, a reçu
un texte sur le cas de Xavier alors qu’il jouait au tennis.

«J’ai été surpris qu’il soit en vie, éveillé et en train de parler», a déclaré le Dr Ebersole.

La broche a percé la pommette gauche de Xavier jusqu’à l’arrière de son crâne, mais son œil, son cerveau et sa moelle épinière ont été miraculeusement épargnés. Néanmoins, l’équipe chirurgicale était gravement préoccupée par les dommages potentiels aux vaisseaux sanguins de son cerveau ou par des dommages permanents causés par le retrait de la broche.

«Un millimètre plus près, cela aurait probablement été une blessure irréversible, si elle avait pénétré dans l’artère carotide. Mais il est allé juste à côté et juste à côté de l’artère vertébrale », a expliqué Ebersole. »Cette trajectoire n’est possible que dans un cas sur un million », a-t-il ajouté.

Ses médecins ont félicité Xavier pour son courage et son calme tout au long du processus. Trois jours après son opération, ils l’ont libéré, persuadés qu’il se remettrait complètement.

Xavier est vivant, non seulement parce que la broche a manqué ses organes vitaux, mais aussi parce qu’il n’a jamais tenté de l’arracher du visage.

Il a tiré certaines leçons après avoir vu un film, celles du danger de retirer des objets tranchants du corps.

«J’ai regardé Black Panther», a t-il expliqué. «Au bout du compte, il l’enlève et meurt. Donc, je me suis dit  « Non ! »

Une autre chose lui a permis de garder courage, c’est sa foi chrétienne et une chanson de louange populaire intitulée «Reckless Love» par Cory Asbury.

Xavier, qui la décrit comme une « très bonne chanson », a demandé à ses parents de la jouer à répétition pendant qu’ils étaient à l’hôpital. Son église l’a également chanté pendant qu’il était sur la table d’opération et une fois encore pour son retour au pays dimanche, une semaine après l’opération.

Ses parents ont déclaré à CBN News que c’était «l’amour téméraire de Dieu» qui avait sauvé leur fils.

« Dieu a créé ces médecins pour faire des choses extraordinaires », a expliqué Shannon Miller, le beau-père de Xavier. «Mais il arrive un moment où nous arrivons au bout de nous-même et c’est là que nous étions arrivés. Aucun homme ne pouvait changer cela – seulement le Dieu du ciel.  »

«Tous les jours, je vois un miracle chez moi», ajouta Gabrielle en retenant ses larmes. «Il vit, marche. C’est un miracle. La main de Dieu était sur mon fils !»

Xavier préfère l’expression « terrifiant miracle », reconnaissant que sa vie était en jeu. Mais c’est aussi une expérience qui a renforcé sa foi.

«Ainsi, lorsque tu apprends à connaître Jésus, tu réagis en déclarant :« Oh, il nous a sauvés. Il a donné sa vie pour nous », a-t-il expliqué. « Et après cela, c’est comme s’il est vraiment le Dieu Tout-Puissant. »

Tout comme Jésus, Xavier a maintenant des cicatrices visibles, qu’il croit être une partie de son témoignage de toute une vie. « Il peut tout rendre beau », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter