Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un musulman trouve le Dieu de la paix dans la Bible et se convertit

Alors qu’il étudiait le Coran en profondeur et visitait de nombreuses mosquées autour de sa ville, Arham *, 33 ans, un musulman fervent, se trouva confus. Il se demandait où se trouvait la paix dans l’islam. En proie à de nombreuses questions, il rendit visite à un pasteur qui lui donna une Bible…

Arham *, 33 ans, a grandi dans une famille musulmane et a appris l’islam à la maison, à la mosquée et à l’école. Lorsqu’il a atteint l’âge de 17 ans, il a décidé d’étudier l’islam en profondeur. Il a donc commencé à visiter de nombreuses mosquées autour de sa ville.

«Un jour, il a trouvé un cheikh qui l’aimait bien et il a donc commencé à étudier avec lui», a raconté le pasteur Hakeem * à la Fondation Final Frontiers. Arham commença à laisser pousser sa barbe, à s’habiller de façon plus conservatrice et priait avec diligence cinq fois par jour.

Il s’est efforcé de respecter les obligations religieuses de l’islam. « Il l’a fait parce qu’il avait peur du châtiment d’Allah », a déclaré le pasteur Hakeem à Final Frontiers.

Au cours de ses études, Arham découvrit des controverses et des contradictions, mais craignit de poser des questions à leur sujet. Au cours des guerres en Irak et en Syrie qui ont dévasté la région, il a observé que des musulmans s’entretuaient de manière barbare au nom de l’islam.

Où est la paix dans l’islam ? s’est-il demandé.

Arham étudia des livres historiques sur Mahomet et découvrit qu’en neuf ans, il avait participé à 37 invasions qui avaient coûté la vie à des milliers de personnes – au nom de la propagation de l’islam.

Plus il cherchait, plus il devint confus. La principale question qui le dérangeait était : pourquoi Allah aime t-il le sang et où est la paix ?

Un jour, Arham vint rendre visite au pasteur Hakeem.

« J’ai été surpris de voir combien de connaissances il avait sur l’islam, alors je lui ai dit, laisses-moi te parler du vrai Dieu. »

Les deux hommes ont parlé à plusieurs reprises :

« Il a toujours eu des questions sur les différences entre Allah, le Dieu de l’islam et le Dieu de la Bible. »

Finalement, le pasteur Hakeem donna à Arham une Bible à lire par lui-même. Plus Arham étudiait la Bible, plus de questions émergeaient mais finalement, après quelques mois de discussions, Arham arriva à une conclusion stupéfiante :

« L’islam ne donnera jamais la paix parce qu’il n’y a pas d’amour, pas de miséricorde, pas de pardon, pas de croix, pas de résurrection et pas de nouvelle vie », a déclaré Arham au pasteur Hakeem. « Le seul qui puisse donner tout cela c’est le Seigneur Jésus-Christ ! »

C’est ce jour là qu’Arham accepta alors Jésus comme son Sauveur et Seigneur et naquit de nouveau.

Le pasteur Hakeem reconnaît le pouvoir de la Parole et de l’Esprit travaillant ensemble sur le cœur de ce musulman qui s’est convertit au christianisme.

« Mes chers frères, il n’y a pas d’autre moyen de convaincre un homme musulman avec ce genre de connaissance, sauf lorsqu’il lit la Parole de Dieu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter