Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Comment prêcher l’Evangile à la génération actuelle ?

La génération actuelle grandit dans d’autres circonstances que toutes celles qui l’ont précédée.
La meilleure façon de l’atteindre est la même que celle de toutes les générations antérieures et de toutes les cultures : grâce à la vérité de la Parole immuable de Dieu. Cela concerne le contenu de notre message, et non notre manière de le présenter. Tous les prédicateurs ne se font pas la même idée de la prédication biblique, et tous ne savent pas comment présenter la vérité immuable à un monde en plein bouleversement.

UN ÉQUILIBRE À TROUVER

Chaque génération a des points communs avec les précédentes, mais aussi des traits distinctifs. Nous ne pouvons pas nier la réalité passée ou notre besoin de faire coïncider le présent et l’avenir. Les Églises qui réussissent ont la sagesse de prendre des éléments valables du passé et de les adapter aux besoins actuels.

QUI SONT NOS AUDITEURS ?

Il y a beaucoup de façons d’adapter la prédication à son auditoire. L’une d’entre elles consiste à connaître ce dernier. Considérez les deux caractéristiques suivantes de la nouvelle génération et le rapport que cela a sur la prédication.

Cette génération est totalement perdue. Certes, toutes les générations précédentes ont été composées de pécheurs qui avaient besoin de l’Évangile, mais l’apôtre Paul nous a prévenus que dans les derniers jours, il y aurait des temps difficiles. Il a décrit l’impiété dans 2 Timothée 3. Nous vivons dans les derniers temps. La génération actuelle grandit dans des circonstances différentes de toutes celles qui l’ont précédée.

La multiplication des divorces a traumatisé et déconcerté d’innombrables enfants. Le taux de suicides, de dépendances, de délits, d’immoralité et de mépris de l’autorité continue à croître, déchirant la trame de notre société. Les gens ne se maîtrisent plus eux-mêmes et n’ont plus le sens de leurs responsabilités. La plupart ne comprennent plus ce que signifie l’engagement envers Dieu, l’Église, son conjoint ou son travail. Beaucoup d’enfants de cette génération ont grandi sans Église ni bons exemples.

Bien que cette génération ait aussi des côtés positifs, nos contemporains ont cruellement besoin d’entendre proclamer la Bible avec une sainte et aimante hardiesse. Certains prédicateurs ne prêchent pas vraiment les Écritures : ils exposent des sujets complexes ou paraphrasent les textes parce qu’ils ne prennent pas le temps de les étudier correctement. Pour espérer gagner à Christ cette génération en souffrance, nous devons exposer et appliquer la Parole de Dieu.

Ce qui caractérise également la génération actuelle, c’est sa manière d’écouter. Nos contemporains sont capables d’assimiler une quantité d’informations issues de multiples sources. Ils surfent sur internet et veulent y trouver un maximum de données.

Une enquête récente du magazine PC a révélé que 94% de ses lecteurs se servent d’internet pour rassembler des informations sur un produit ou un service.1

Aujourd’hui, les gens ont la possibilité de surfer sur 100 chaînes télévisées diffusées par satellites. Ils lisent aussi des magazines et des livres et ils écoutent des CD. Beaucoup ont des téléavertisseurs, des téléphones portables, des ordinateurs portables et des agendas électroniques. Ils veulent obtenir des informations immédiates et se lassent vite des prédications qui développent une idée principale ainsi que des prédicateurs ennuyeux.

Observez et analysez les feuilletons télévisés en vogue : vous découvrirez que de multiples scénarios s’y entrecroisent à chaque épisode. Les auditeurs actuels ont pris l’habitude de recevoir toutes sortes d’informations ; c’est devenu un phénomène culturel. À force de regarder la télévision et de surfer sur internet, leur capacité d’attention est plus limitée. Cela ne signifie pas que nous devions limiter nos prédications au laps de temps que durent les émissions télévisées entre deux pages publicitaires, mais sachez que l’attention de vos auditeurs est limitée. Une fois leurs limites atteintes, ils ne vous écouteront plus. Les pasteurs avisés développeront leurs points principaux en 5 à 9 minutes, selon la longueur de leurs prédications.

Les remarques suivantes ont pour but de revitaliser vos messages. Vous pratiquez sans doute certains de ces points ; essayez d’adopter les autres.

CE QUE NOUS PRÊCHONS : DES MESSAGES NARRATIFS ET BIBLIQUES

L’un de nos professeurs de l’école biblique nous a dit un jour qu’il était aussi difficile de trouver des prédicateurs opposés à la prédication biblique que d’en trouver qui la mettent effectivement en pratique. Selon Roger Van Harn, « les messages sont prêchés à partir de textes bibliques, non sur ces textes eux-mêmes. »2

Parfois, j’entends certains prédicateurs déclarer : « Le message d’aujourd’hui ne sera pas très homilétique. » En tant que professeur d’homilétique, je dresse l’oreille et m’avance sur mon siège dans l’espoir d’entendre un message qui prêche le texte biblique. Mon espoir est souvent récompensé. Le pasteur explique les versets et les applique à notre contexte actuel.

« L’homilétique » dépend de ce qui nous a été enseigné, et l’enseignement a changé au cours de ces vingt dernières années. Le point essentiel n’est pas « Que puisje dire sur ce passage ? », mais plutôt « Que veut nous dire ce passage ? »

La plupart des spécialistes de l’homilétique actuels affirment que nous devons revenir à la prédication narrative et laisser la forme du texte déterminer la structure du message. Les prédications de la Bible et des premiers apôtres étaient narratives. La Bible elle-même l’est ; elle ne se compose pas d’un ensemble de points abstraits. Dieu sait très bien quelle est la meilleure manière de communiquer. Les premiers pentecôtistes prêchaient des messages narratifs parce qu’ils n’avaient aucune école biblique à leur disposition. L’auteur Don Wardlaw et les six autres personnes qui ont contribué à la rédaction du livre Preaching Biblically (Prêcher de façon biblique) affirment avec force que les messages doivent être fondés sur les textes bibliques.3

Nous ne sommes pas obligés de prêcher verset par verset, mais les principales idées du texte biblique devraient correspondre à celles du message. David Buttrick apprend aux pasteurs à mettre par écrit la structure d’un passage, à dresser la liste des points principaux, puis à les développer de diverses manières. Il note que les messages à thème sont comme des photos d’un passage, tandis que ce dernier est comme un film.4 Nos auditeurs ne veulent pas seulement voir des photos, mais l’ensemble du film.

Les passages bibliques sont les jardins de la vérité, et non de simples fleurs coupées. Ce sont des banquets pour le régal de l’Église, et non des en-cas pris sur le pouce. Trop souvent, nous réduisons les textes à un seul thème alors qu’ils ont des quantités de choses à nous apprendre. Si un paragraphe de la Parole de Dieu se lit en 30 secondes, nous devrions pouvoir en tirer un message de 30 minutes. Si nous la réduisons à une série de sujets, nous risquons de restreindre le message que Dieu veut nous transmettre dans un texte et ne pas permettre au Saint-Esprit, qui a inspiré chaque verset, de parler au travers de ce passage. À cause de cette méthode, nos auditeurs courent le risque de mal connaître et de mal comprendre la Parole de Dieu et d’être vulnérables spirituellement. Je ne suis pas en train de recommander de supprimer totalement les messages à thème. Je dis juste qu’ils doivent être rares.

Non seulement la structure des textes doit définir la prédication biblique, mais on doit prendre en compte le résultat des messages. Selon William Thompson, « la prédication biblique atteint son objectif lorsque les auditeurs sont en mesure de comprendre comment leur univers personnel, à l’instar du monde biblique, est concerné par la Parole de Dieu, et qu’ils peuvent réagir en conséquence. »5

Nos messages doivent pousser les gens à s’identifier à ce que le Seigneur dit dans le passage que nous exposons et à y répondre.

Nous prêchons à une époque où les gens sont désespérés et souffrants. Ils ont besoin d’être bénis et guéris par de solides prédications bibliques. La Parole de Dieu est puissante : c’est elle que nous devons prêcher.

COMMENT PRÊCHER DES MESSAGES BIBLIQUES EFFICACES

1 Prêchez des passages bibliques, et pas seulement des sujets extraits de ces passages.

2 Étudiez le texte et appliquez-le à la vie de chaque jour en priant abondamment.

3 Faites découvrir à vos auditeurs comment la Parole de Dieu les concerne personnellement et donnez-leur l’occasion de réagir en conséquence.

4 Ayez une structure claire et logique, avec de nombreuses idées narratives.

5 Procurez des informations intéressantes, puisque vous vivez à l’ère de l’information.

6 De temps à autre, utilisez des ressources multimédia.

7 Soyez sincère, pertinent et chaleureux.

8 Les gens ont un cerveau, une volonté et des émotions : faites appel aux trois dans vos messages.

9 N’ayez pas peur d’appeler les gens à se repentir et à se sanctifier, conformément à la Bible.

10 Ne compromettez pas la saine doctrine biblique au profit de tendances populaires ou d’expériences subjectives.

11 Incitez les gens à s’engager dans l’évangélisation et dans d’autres ministères.

12 Aimez vos auditeurs.

Notes :

  1. Ziff Davis Media Online News, 14 mars 2000.
  2. Roger Van Harn, Pew Rights (Grand Rapids: Eerdmans Publishing Co., 1992), p. 69.
  3. O. Don Wardlaw, ed., Preaching Biblically (Philadelphia: Westminster Press, 1983), p. 11-25.
  4. David Buttrick, Homiletic: Moves and Structures (Philadelphia: Fortress Press, 1987), en particulier les chapitres 1-3.
  5. O. William Thompson, Preaching Biblically (Nashville: Abingdon Press, 1981), p. 10. Voir également Calvin Miller, Marketplace Preaching (Grand Rapids: Baker Book House, 1995) pour avoir de plus amples informations à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter