Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La Laïcité permet-elle la liberté religieuse ?

L e sociologue Thibaud Pierre-Louis Lavigne a écrit que le protestantisme évangélique était le « creuset d’une citoyenneté impliquant le pluralisme religieux ». La différence entre les religions culturelles, basées sur des liens hérités ou peu négociés, et le protestantisme évangélique, qui lui est fondé sur des liens décidés ou choisis, permet de développer une culture de l’engagement relativement prononcée.

En effet, Lavigne explique qu’il s’agit d’une citoyenneté d’intégration fondée sur le témoignage : on ne naît pas citoyen, mais on le devient par un effort d’intégration sociale. Ainsi, le protestantisme évangélique participe directement aux transformations contemporaines et s’accorde avec l’universalisme républicain par sa relativisation des identités religieuses.

Comment pouvons-nous, en tant qu’Église et pasteur, apporter une parole de foi crédible dans notre société actuelle, c’est-à-dire un message qui soit à la fois pertinent et authentique, pour amener chaque personne à la connaissance de Jésus-Christ ? Chaque période de réveil spirituel dans l’histoire de l’Église moderne a permis de restaurer certains principes spirituels de l’Église naissante : la sanctification, la puissance, les langues, etc.

Le Saint-Esprit oeuvre à travers chacun d’entre nous pour nous ouvrir des portes qui nous permettrons d’atteindre notre génération avec l’Évangile. Les Églises qui vivent en Esprit amènent une protection et un refuge à ceux qui cherchent un fondement ferme et solide pour leur foi.

Le Saint-Esprit nous conduit et nous pousse également à articuler notre message pour qu’il soit contextualisé avec notre culture philosophico-religieuse. Pour quelle raison devons-nous contextualiser l’Évangile ? Pour l’annoncer efficacement à une culture laïque qui a abandonné volontairement la transmission de la foi et de la culture religieuse au profit d’un relativisme souvent outrancier qui ne permet plus de distinguer le bien du mal.

Comment allons-nous atteindre cette génération qui ne sait plus comment s’orienter ? En nous adressant à eux avec un vocabulaire qu’ils peuvent comprendre et non pas en utilisant toutes sortes d’expressions et de métaphores théologiques qui n’ont plus de racines dans la vie de nos concitoyens pour être comprises.

Quand Jésus s’adressait à ses contemprains, il employait des illustrations issues de la vie quotidienne des gens. Ces mêmes illustrations doivent nous inspirer à en développer de nouvelles pour prêcher l’Évangile à une époque où les gens ont désespéremment besoin d’espoir. Ils ont besoin d’être bénis et guéris par de solides prédications bibliques remplies d’illustrations pertinentes pour leur vie actuelle. La Parole de Dieu est puissante : c’est elle que nous devons prêcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter